Est-ce qu'on peut, du revers de la main, écarter toute l'approche biologique, psychologique, de réflexions, de pensées, toute l'approche d'expérience, de mémoire, toute l'approche de l'hérédité et de connaissances? Et bien oui, d'un revers de la main, tout cela n'existe pas. N'existe pas par rapport à ce dont nous parlons. La vie profonde, elle n'en tient absolument pas compte. On l'appellera: la vie mystique.

Pour la vie mystique dont nous parlons, - ne croyez pas qu'il s'agit de "communiquer toute la journée avec les anges" - La vie mystique est beaucoup plus réelle que le rêve.

Patanjali dira: JI faut traverser un fleuve. Le lièvre traverse la distance à la nage, sur la surface. Le cheval traverse la rivière en s'appuyant sur quelque chose, - il touche le fond de temps en temps, c'est un toucher qui provoque l'arrivée de quelque chose qu'on appelle des ravissements ou des extases, des moments qui appartiennent à une autre espèce de Réel. On se dit: " Mais ... de quoi s'agit-il? Une sorte de lucidité soudaine, dira-t-on, une lucidité intuitive. Brusquement, un moment de certitude intuitive, un instant de certitude intuitive arrive. Et puis, il ya une manière de traverser la rivière qui est celle de l'éléphant, qui marche entièrement sur et dans le Fond. Voyez bien ces différences, que la tradition indique. L'éléphant touche le fond, il avance sur le fond.

Il s'agira pour ceux qui sont engagés dans ce chemin, de prendre conscience d'une Réalité fondamentale au fond de l'homme qui est transcendante, c'est à dire qui le dépasse, et qui est tacite.

Mélanie Klein, cette analyste dira: " L’homme est tout le temps persécuté ou persécutant».

Quand on est associé à cette Réalité, il n'y a plus l'idée de persécution. On n'est plus persécuté et on n'est plus persécutant. Voyez bien cela. Sinon, on est tout le temps en train d'être persécuté:

On sort de cette situation lorsqu'on prend conscience que cette Réalité Fondamentale est au fond de soi. Il y a des mystiques qui ont pu prendre conscience, qui ont touché cette Réalité fondamentale, et qui pouvaient être en contact permanent avec cette Réalité Fondamentale.

Alors, comment passer du lièvre à l'éléphant?

Comment moi qui suis lièvre, je traverse la rivière, sans du tout soupçonner qu'il y a un fond? Comment de lièvre, je vais être ce cheval qui nage et marche en même temps, qui de temps en temps juste, peut toucher cette Réalité au fond de lui-même? Et comment de cette Réalité insaisissable touchée pourtant par moments, je passe à quelque chose qui est permanent, qui est mon sol, et sur quoi j'avance de façon tout à fait sûre, comme l'éléphant?

Alors, comment se fait une maturation spirituelle?

 La façon la plus active, c'est par la présence de certains Etres.                                                                   Un Etre, pas un Sage ou un Saint spécialement, mais la présence de certains êtres dont la conscience est pure. Essayons de voir cela de la manière la plus naïve et la plus enfantine. Vous avez des êtres qui sont purs. Il ya une conscience, comme non souillée. Il y a toutes sortes d'impuretés qui arrivent, mais elle n'est pas souillée profondément par des inquiétudes, par des jugements. Eh bien, ces êtres là sont des êtres de contagion, qui vous communiquent quelque chose et qui font que vous mûrissez, que vous devenez cheval, puis éléphant.

Peut-être aussi, et sur le même plan, en assumant totalement, profondément ce que vous êtes, ce que vous faites. En participant pleinement aux événements qui constituent votre vie. Nous l'avons souvent dit: sans rechigner, ou en rechignant, mais en riant. C'est à dire ayant une soumission, une passivité totale par rapport à un état profond qui crée les événements, qui crée les situations, et une activité, une réaction humaine qui, elle aussi, doit se manifester, jouer son rôle, mais dans des limites faibles. Ne pensez pas que votre violence ou votre façon d'agir va modifier les choses. Les choses ont un rythme, elles aussi, un rythme d'évolution.

Vous avez des moments de brusques explosions, comme vous le savez. Des accumulations de difficultés morales, émotionnelles, difficultés aussi alimentaires, intoxications, d'évacuations, et puis brusquement vous avez un symptôme apparent, mais depuis dix ans ce symptôme a été préparé.

Eh bien, pour la vie spirituelle, il y a aussi une accumulation de petits événements, de petites attentions, de petits sacrifices, de petits moments de l'être, qui font qu'à un moment donné, brusquement on se dit "tiens un palier a été franchi". "Je suis maintenant dans une autre situation." Ca éclate. Le lièvre est devenu cheval. Tout d'un coup on perçoit ce fond. Et de nouveau, je suis repris par la surface et je redeviens un lièvre.

Pour serrer de plus près: à un certain moment, on peut voir qu'il y a une vie dans mon cœur. J'ai une vie sous-jacente, qui est une vie spirituelle.                                                                                                      Et puis, il y a comme un retournement de la situation, qui fait que je suis complètement dans cette vie spirituelle, à partir de laquelle je vois ma vie. Je me vois agir, agissant, faisant des choses, mais sans les prendre à ma charge. A partir d'un certain fond, parce que la connexion a été faite avec cette Réalité Fondamentale, j'agis.                                                                                                                                             On dira "les choses ne me concernent plus, et j'agis avec une sorte d'indifférence". Attention, ce n'est pas du tout vrai. Il y a une beaucoup plus grande humanité dans quelqu'un qui travaille, qui vit à partir de ce Fond indifférencié, de ce Fond lumineux, impersonnel. Il est beaucoup plus vrai, plus réel, c'est à dire qu'il est moins enveloppé de ses fantasmes, de ses imaginations, de ses structures mentales, de sa vie fausse.

Ce que je voudrais vous faire sentir, c'est qu'il y a des choses qui affluent à la conscience: "Ca, j'ai à le faire d'abord." Il y a des choses plus urgentes, qui prennent le devant de la scène. Attention, ça peut être urgent sur un plan,, mais il y a quelque chose qui continue à vivre à un plan moins apparent, où il n'y a aucun caractère de vitesse, de temps, d'urgence, qui est une zone intemporelle.

Ce qu'il s'agit de faire, c'est prendre conscience de cette région là, s'y brancher et vivre à partir de cette région là, les urgences de la région de la surface. Les urgences, qui peuvent être " j'ai une difficulté de santé", 'j'ai une difficulté avec ma mère ou mon fils."                                                          Pour puiser dans quelque chose de plus profond, que mes propres forces que je connais comme énergie, comme vie. Pour laisser vivre une zone plus profonde de soi. C'est pour ça que je parle d'urgence. Urgence, par rapport à ce qui est le plus en surface?           

  Il y a quelque chose, qui ne semble pas du tout urgent, qui est toujours là, qui jamais ne demande à sortir, à faire face. Mais c'est à partir de là, qu'on peut faire face. Sinon, encore une fois, on se trouve dans la situation de persécuté.

Mounir Hafez

Visites : 257

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Commentaire de Ecriplur le 4 Juin 2013 à 8:42

Quelle sagesse dans les contes.

Merci de nous rappeler celui-là, en l'éclairant encore. Ma journée sera plus légère.

Chaleureusement,

Céline.

Commentaire de ROLAND le 3 Juin 2013 à 10:34

ALL YOU NEED IS LOVE ,  YES , YES , YES

Merci  pour cette parabole  qui  peut nous éclairer sur notre chemin

FIAT   LUX

Commentaire de Chantal Hoedts le 3 Juin 2013 à 10:25

Très beau texte.Merci.

Commentaire de Clarine Faure le 3 Juin 2013 à 0:38

"Aux derniers temps, la sagesse de Dieu balaiera toutes les sagesses des hommes".

Rien ne sert donc de trop connaitre de sciences car l'important c'est d'Aimer. Le vrai Amour est Vérité alors… méfions nous des menteurs et des beaux parleurs qui cherchent à nous induire en erreur.

Dieu seul est saint, Dieu seul est Parfait, Dieu seul est fidèle. Méfions nous des hypocrites et des profiteurs.

Car mieux vaut avoir de vrais ennemis que de faux amis. A Dieu toute Gloire. Clarine

Commentaire de galadrihm le 2 Juin 2013 à 23:19

quelque soit la situation extérieure être au calme à l'intérieur....

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

Agenda

© 2020   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation