Amazonie : Sauvons Le poumon de Notre planète

Informations

Amazonie : Sauvons Le poumon de Notre planète

Quand on ne pourra plus respirer, il sera trop tard pour y penser. Les gens d'argent veulent diriger toute la planète, au mépris de La Vie sur La Terre. Jusqu'à quand allons-nous les laisser faire ? Ils crucifient le monde sans même s'en apercevoir : en ne se préoccupant que d'économie, ils imposent un suicide à l'humanité. Leur système, très élaboré, très réglementé, ne sait plus ce qu'il fait, ni ce qu'il engendre. Riche, entreprenant, autonome et "tout puissant", il n'entend plus les plaintes et les alertes. Il avance irrémédiablement vers sa fin, comme un char d'assaut, maintenant et toujours, fataliste. Les résistants disent : «changeons le modèle du système, trouvons de nouveaux paradigmes». Les religieux disent : « les temps sont mauvais, les signes annoncés sont là, c’est bientôt la fin du monde suivie par 1 000 ans de Paradis». «Propheties are realities » chantent les rastas… etc. (?)
Des gens de conscience (courageux et persécutés la plupart du temps) osent encore croire en L'Homme et en La Femme, croire à L'Amour plus fort que la mort, et au dessus du "pouvoir établi". Ils espèrent et travaillent encore à un monde meilleur. Faudrait qu’ils s’unissent pour y arriver, ensemble.
Car, pendant ce temps, d'autres, inconscients, continuent à profiter et à gâcher cupidement ce qu'il reste, avant qu'il n'y ai plus rien de vivant à croquer. Leur orgueil les aveugle, et nous tue.
Résultat ? Dans les pires affres, l'humanité devrait agoniser sans eau et sans air purs puis s'éteindre, un jour, pour cause de pollution et de destruction de l'environnement naturel global. Est-ce un scénario probable à votre avis ? Doit-on accepter cela, sans broncher, pour le bête profit de l'Argent déclaré roi par quelques nantis orgueilleux qui vivent dans le déni de La Réalité qui les dérange, et entrainent tous les humains vers l'insécurité planétaire ?
Mon avis est qu’il faudrait taxer les riches avec leur consentement, au nom de l'Egalité des chances de Vivre, au nom de La Fraternité, au nom du Grand Changement et de La Révolution dans les consciences. C’est L’Apocalypse, le grand retournement où « les derniers seront les premiers ». Faisons-le : Solidarité tous-azimuts !
Si on aime La Nature qui nous nourrit, on La protège en urgence comme une Mère en danger, on permet à tous Ses enfants de vivre en Son sein sacré ; on partage les biens naturels, les biens matériels comme les bonnes idées ; on relance L'Espoir, et on empêche la corruption de se généraliser !
Si on veut se sensibiliser à la défense de La Vie sur Toute La Planète Terre, globalement, on relit La Génèse et l'éloge de La Création Divine au commencement de La Bible, pour comprendre intimement que Dieu Le Père nous appelle maintenant à protéger Sa Création en danger en écoutant avec grande attention les peuples de La Grande Forêt.

Clarine Faure

Membres : 88
Modification : 21 mars 2019

pour organiser le groupe

Chaque membre du groupe peut créer une discussion.
Merci !

Clarine

Forum de discussion

Résistance à BELO MONTE: "Quand les fleuves nous enseignent à ignorer les frontières et à continuer à nous battre"

Publié par Isabelle Paoli 16 avr. 2014 0 Réponses

Résistance à BELO MONTE: "Quand les fleuves nous enseignent à ignorer les frontières et à…Lire la suite →

Le pétrolier français Perenco étend ses forages en Amazonie Pérou

Publié par Isabelle Paoli 11 avr. 2014 0 Réponses

De nouvelles réserves à exploiter, malgré la présence d’indiens en isolement volontaire ? Perenco, l’entreprise pétrolière franco-britannique, serait sur le point d’acquérir 55% des parts d’une…Lire la suite →

Jean-Loup Amselle, anthropologue de l’ayahuasca

Publié par Isabelle Paoli 6 avr. 2014 0 Réponses

L'ayahuasca et ses dangers ?Sur la piste d’une vieille drogue péruvienne et d’un nouveau…Lire la suite →

Tags : L'Ayahuasca

Commentaires

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘Amazonie : Sauvons Le poumon de Notre planète’.

Commentaire de Wyngalian le 28 Février 2013 à 12:27

Bonjour à tous, et merci à Clarine et à son enthousiasme ailé qui est toujours une bouffée d'air frais sur ce site, par ailleurs bienfaisant et très riche en échanges fructueux ! Bonne idée de créer une discussion sur l'Amazonie...

En effet, comme nous le savons tous le sujet de l'Amazonie est au coeur des enjeux de notre monde actuel et au-delà de sa portée écologique cruciale, représente probablement un test à l'échelle mondiale des combats occultes que subit notre planète. Il me semble que le combat de l'Amazonie est un peu l'équivalent, du point de vue de la nature, des combats du moyen-orient pour la paix et la cohabitation harmonieuse entre les peuples. C'est dire à quel point c'est grave, essentiel, et pas vraiment idéalement engagé pour l'instant.

Mais cette guerre insensée se tient déjà chez nous, et pour ma part, depuis mon plus jeune âge j'en ressens les effets autour de moi. Déjà, ma conscience de petit garçon était effarée par cette menace rampante de l'industrialisation et de l'urbanisation effrénée qui envahissait déjà à l'époque (dans les années 60) nos paysages. Le manque de conscience et le manque d'amour des humains pour la nature est cruellement perceptible dans notre propre environnement. Si les responsables des dégradations majeures sont bien entendu ces lobbys avides de pouvoir et d'argent qui en France prospèrent comme partout ailleurs, polluent, bétonnent et détruisent (ce sont les mêmes qu'en Amazonie), je pense néanmoins que nous avons aussi tous, en tant qu'êtres humains conscients et agissants, notre petite part de responsabilité et surtout un rôle à jouer.

Il ne s'agit pas de militantisme, mais d'état de conscience. Ainsi à mon niveau, n'ayant aucun réel moyen d'agir politiquement, économiquement ou même tout simplement écologiquement (et d'ailleurs, à quoi sert réellement l'écologie actuelle, je nous renvoie aux livres de Fabrice Nicolino ?) j'ai assez spontanément trouvé ma place dans cette lutte pour la nature, la beauté et la vie qui est aussi une quête en quelque sorte, pour ce qui me concerne.
J'ai décidé d'aimer la Nature, de toutes mes forces, très concrètement. Je me lie à elle, de toute ma conscience, de tout mon amour, de toute ma volonté. Cette démarche, qui me renvoie à mes premières extases d'enfant au coeur des bois et des prés de Champagne, dirige ma vie maintenant.
Je me suis peut-être un peu réveillé, conscient de cet incroyable privilège de pouvoir côtoyer des sources, des cascades, des montagnes, des forêts, et de recevoir aussi en retour une telle énergie, une telle force.
C'est ma responsabilité, également. Être pleinement humain sur cette terre, c'est aussi honorer à la première place notre mère Terre sans laquelle nous ne sommes rien. Et aller à la rencontre, au-delà des apparences, de l'âme vibrante de la nature avec ses habitants visibles et invisibles. C'est très simple, si simple que l'Homo Occidentalus, qui semble avoir presque tout oublié dans sa complexité peine à percevoir les messages et les leçons que les peuples premiers nous délivrent avec force et urgence.

Ainsi le combat des Raoni est aussi le nôtre bien sûr, et personnellement en travaillant dans les stages des "Sentiers du Bivouac"(que j'organise) à vivifier, nourrir et rétablir ces connexions avec la Nature il me semble que c'est la meilleure réponse à apporter, pleinement pacifique et constructive, aux défis lancés par les égrégores irresponsables et criminels qui menacent la planète. Cela relève peut-être aussi indirectement du principe Ho'ponopono.

Merci en tous les cas aux contributeurs de cette discussion. Il y aurait tant à dire encore...Amitiés à tous.

Commentaire de Le Phare Éclaireur le 27 Février 2013 à 0:01

Merci Clarine d,avoir créée ce groupe d'importance. L"Âme_azonie, son peuple et toute la richesse naturelle m'interpelle et me tient à coeur.

Je reviendrai pour les commentaires, je suis désolé je suis un peu occupé.

Je suis de tout coeur avec vous et avec le Peuple Amazonien. À bientôt.

Solidarité fraternelle.

Bernard.

Commentaire de Pascal de Nantes le 26 Février 2013 à 23:20

Bonsoir,

Tout ce que je lis m'impressionne beaucoup.

Je comprend et partage la souffrance face à ces constats d'irrespect de l'humain vis à vis des mondes que nous partageons...minéral, végétal, animal, humain....

En même temps, je me regarde, et ne suis pas particulièrement fier de moi non plus...

Pourtant, au fond de moi, bouillonne une conviction, celle qu'un autre "rêve de la terre " est possible, à notre portée, sans doute même bien plus proche qu'on ne le pense.

Et cette petite voix me dit qu'il suffit d'y croire, je veux dire d'y croire vraiment, de visualiser tellement fort ce monde dont nous rêvons qu'un matin nous nous réveillerons comme d'un cauchemar, pour prendre pied dans ce que nous prenions pour un rêve...

L'homme est tellement beau à l'intérieur de lui-même, qu'il soit le pire capitaliste ou la plus belle personne, que cette beauté finira par jaillir, comme une source que l'on ne peut emprisonner.

Tout ce que nous observons a un sens, que cette réalité nous attriste ou nous émeuve, et concoure à l'émergence du plus beau, qui reste à venir, qu'il nous reste à construire si on en a l'envie. Et c'est le plus beau cadeau que nous fait l'univers de pouvoir participer ou non à cette évolution, avec notre libre arbitre, de la manière qui nous semble la plus adaptée, ou la plus juste...

Ne me demandez pas pourquoi...C'est chaque battement de mon coeur qui me le répète.

Merci pour vos messages

Merci Clarine pour cet espace.

Je vous embrasse

Pascal

Commentaire de Clarine Faure le 25 Février 2013 à 22:07

je remercie tous les nouveaux arrivants sur ce groupe. Ensemble, on va avancer vers plus de clarté sur L'Amazonie.

"Arriverons nous à faire reculer tout cela? Je le souhaite de tout coeur", Emmanuelle, ton commentaire me réjouit !

Commentaire de Clarine Faure le 25 Février 2013 à 22:00

ne soyons pas pessimistes… Il n'y a pas que de la souffrance et du négatif en Amazonie :

http://www.youtube.com/watch?v=w94JnNfZyro&feature=player_embedded

Documentaire : "L'Ayahuasca, le serpent et moi, Chamanisme au Pérou"  de Armand Bernardi, publié par Spirit sur Epanews. 

Il s'agit d'une autre médecine pour l'esprit humain : les protocoles de guérison avec l'Ayahuasca. C'est une Info utile pour La Psychiatrie par chez nous (j'ai publié un article sur Epanews : "à tous les thérapeutes : Psychiatrie, le changement est indispensable" où vous pouvez adressez vos commentaire sur le sujet. http://epanews.fr/profiles/blogs/pour-tous-les-th-rapeutes-psychiat... . Car il n'y a pas que la chimie et les produits de synthèse (qui rapportent beaucoup aux labos de L'industrie Pharmaceutique), il y a aussi des solutions pour Guérir, dans la fraternité, et avec nos amies les plantes, nos soeurs, nées du Même Père Créateur, là-bas en Amazonie, au Pérou.

Telle est ma façon de voir… et la vôtre  ? Les plantes et de tous leurs bienfaits ? Les "médecines naturelles", vous en pensez quoi ?

Commentaire de Clarine Faure le 24 Février 2013 à 23:01

Bonsoir Bougeoir, et les autres,

pour te répondre, je vais essayer de trouver les termes selon ce que je crois, sur l'instant et ici devant mon ordinateur :

Le Père, c'est Le Ciel, L'Univers qui nous fait naître en Esprits de Lumière. La Mère, c'est la planète Terre qui nourrit notre corps et nous permet de grandir et d'exister physiquement avec l'air, l'eau, la terre, la lumière. Le feu du Soleil féconde la Terre et permet La Vie : celle des plantes, des animaux, et des humains. Ces 3 ordres de Vie (Végétale, Animale et Humaine) sont liés et reliés, entre eux comme à La Vie.

Les enfants du Ciel descendent sur la Terre. Ils viennent du firmament et s'incarnent en naissant bébés humains de leurs deux "géniteurs" papa et maman terriens-humains, et de leurs deux parents cosmiques : Père et Mère Cosmiques que sont L'Univers et La Planète Terre.

Personnellement, je suis du Christ et tente d'être "en Christ", fidèle aux commandements de Dieu. J'en ai conscience en permanence depuis mes 33 ans. Pour moi, Jésus est Mon Sauveur, comme Celui d'autres personnes, et, pour moi, IL EST La Porte d'accès au Père, comme pour d'autres.

Avant de partir en Amazonie pour la première fois (1994, j'avais 30 ans), j'ai rêvé des indiens kayapos que j'avais vu en photo : je voyais leurs couronnes de plumes se changer en auréoles d'or. Cela m'a beaucoup touchée, je me suis même dit : "si ça se trouve, c'est eux le peuple élu !".

Ensuite, j'ai réfléchi et j'ai pensé :

"ce sont eux qui vont nous sauver maintenant, nous les ignorants, les pollueurs, qui n'arrivons plus à inverser la vapeur du "progrès" de notre civilisation si destructrice. Les survivants de chez eux vont dire leur réalité d'aujourd'hui si injuste. En même temps, ils vont nous confier leur immense mémoire vivante, et nous allons nous apercevoir de l'hommage que nous devons leur rendre. Beaucoup de brevets pharmaceutiques ont été déposés suite à des infos pillés aux chamanes indiens d'Amazonie, experts dans l'utilisation des plantes. Et maintenant qu'on a pris le bois, on pille les matières premières dans le sous sol de la grande forêt : des métaux rares pour nos ordinateurs : manganèse, titane, que sais-je… On pollue les rivières au mercure pour chercher l'or…, etc., etc.

En 2012-2013, on construit un barrage qui va inonder les terres de Raoni où sont enterrés ses ancêtres !

Quand j'avais fait ce rêve, je m'étais dit : "tous les petits soldats du capitalisme vont changer, prendre conscience, et marcher derrière Raoni et les kayapos. Il est si Beau ce Raoni, si différent de nous, si vrai, encore si sauvage, si fier et si fragile ! Si nous avons de l'empathie, nous allons l'entendre, le comprendre, l'aimer et devenir comme lui."

Je ne comprend pas que les gens ne se rendent pas compte de ce qui se passe, et d'où vient la sagesse d'hier pour demain. La sagesse vient des ancêtres !

"Le monde qu'on dit moderne" (comme disait Léo), ce monde industriel et commercial est "un monde d'orgueil peuplé d'esclaves", comme le décrivait déjà Robin Humbery Tennison, un amoureux des peuples d'Amazonie…

 
Livre : "Des mondes à part",
Robin Hanbury-Tenison

Merci pour ce partage plein d'émotions !

Commentaire de Clarine Faure le 24 Février 2013 à 19:37

Pour répondre à Michel, le texte ci-dessus "criant de vérité" dis-tu, c'est moi qui l'ai écrit. Merci du compliment.

Je dirais que les commentaires de OndineMonsieur comme de Bougeoir le sont également, comme le tien !

Commentaire de ondinemonsieur le 24 Février 2013 à 8:26

Que dire de plus? L'argent contre la vie...Tout est tellement transparent et désespérant...Notre conscience tarde à s'éveiller, espérons que cela n'arrivera pas trop tard...

Commentaire de Clarine Faure le 24 Février 2013 à 3:36

Réponse de Clarine Faure le 13 Février 2013 à 21:47 à Bougeoir :

J'aime aussi, comme toi "bougeoir, les indiens d'Amérique du sud et du nord. Oui, les missionnaires chrétiens ont fait de graves erreurs… C'est du passé ! Aujourd'hui, il faudrait que le Nouveau Pape de La Nouvelle Eglise du Christ répare, fasse son mea-culpa en public, et aide les peuples minoritaires, les peuples "les plus petits" (= sens du mot "catholiques" selon le Christianisme) à Vivre et à Etre tout simplement eux-mêmes, tels qu'ils le réclament (sans être pour le moment entendus). Ces peuples de La Nature (Nature = La Création Divine) sont des martyres de Dieu couronnés de plumes…  

Les indiens d'Amazonie font partie de ma vie et de mon parcours spirituel mystique. C'est la Providence qui m'a conduite vers eux et la résonance a été immense. Je cherchais la Vérité dans ma poésie et eux, oui, ils m'inspiraient beaucoup de Vérité, comme les abeilles… Aujourd'hui, je suis d'abord chrétienne.

Commentaire de Clarine Faure le 23 Février 2013 à 11:00

un ami, à qui j'ai demandé de signer comme moi la pétition contre le barrage de Bello Monte, m'a répondu par mail : "l'homme occidental est pris dans un processus qu'il ne maitrise pas, et les paroles de Raoni me paraissent vaines." Alors je lui ai répondu : "et bien justement non, l'espérance des amérindiens n'est pas vaine. Leur espérance est plus que légitime, ils espèrent simplement VIVRE plutôt que mourir. Le décalage d'un homme de vérité comme Raoni avec les cravattés qui le reçoivent sur les plateaux de télé, est navrant. Il y a l'occidental dans toute sa splendeur, fier du "robot asservi" qu'il est devenu, et l'homme de la nature, aux rites ancestraux marqués sur son apparence physique : Raoni est en tenue de guerre comme chaque fois qu'il vient crier au secours par chez nous. Ce n'est pas une tenue d'apparat, ce n'est pas un costume, ce sont ses vêtements, sa couronne de plumes, son "plateau labial" (qui prouve qu'il défend sa terre), et surtout sa lance, son énorme lance qu'il tient dans sa main comme un symbole. Son discours est pacifique mais il dit que "les guerriers kayapos veulent attaquer le barrage". Que fait John Boorman pour Raoni ? Il est l'auteur de "La Forêt d'Emeraude" et, si en 2012, la fiction devient réalité, va-t-il filmer la guerre ou aider les indiens à obtenir leur droit d'exister pour éviter la guerre ? On voit bien que Raoni ne maîtrise pas l'exacte compréhension du système sophistiqué des blancs à qui il s'adresse, et vice-versa. Sa simplicité et sa vérité d'être détonne. Il a déjà fait lui même en tant qu'humain un si immense pas en 80 ans de temps, qu'on ne va pas lui en vouloir d'être "vain" ! IL EST, c'est tout, et il vient nous le dire pour que le monde des blancs arrête de nier son existence pour mieux lui voler ses terres, et piller ses richesses matérielles et spirituelles. IL A SURVECU, lui Raoni avec tous ses guerriers, son peuple. il peut être vu comme une preuve vivante des "civilisations disparues", des savoirs ancestraux, de L'Amour de La Nature, et de la connaissance de la vraie vie sur la Terre. Que font les ethnologues pour défendre les kayapos ? Ne sont-ils que des agents de renseignements du système ou ont-ils le droit de s'engager personnellement pour une si grande cause ? Et les amérindiens que pensent-ils de nous ? Ne sommes nous pour eux que "des cadavres dans des placards" ? A moins qu'ils soient les notres dans le futur ? Les coulisses de l'histoire ne sont pas belles à voir, déjà… Il est temps de réagir, c'est maintenant ou jamais. Ne sommes-nous que des ignorants ? Les blancs mettent les totems amérindiens et africains derrière des vitres blindées dans leurs musées de béton, c'est réel ! Et les indiens vivants ? Ils n'ont le droit que de mourir ? Ou est-ce notre devoir "humaniste et républicain" de les protéger de la corruption qui vient de chez nous et les tue. C'est NOTRE DEVOIR D'ETRES HUMAINS ! Rien de moins, rien de plus ! Ils ont le droit de vivre ce qu'ils sont comme ils sont et où ils sont, à notre époque et sur cette planète Terre où ils sont nés en même temps que nous, dans La Grande Nature Sauvage, en Amazonie. Bon vent l'ami, et signe la pétition !" Clarine Faure

http://raoni.com/signature-petition-contre-belo-monte.php

 

Membres (88)

 
 
 

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

© 2020   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation