Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Commentaire de Lovyves le 24 octobre 2016 à 9:45

Ha, ha !
Que d'humour, que d'humour, par ici.
"allez en paix".
"personne ne peut être totalement en paix".
Merci.
Oui, je vais en paix, je suis, même, un adepte de la paix.
Est que je suis totalement en paix ?
Avec l'adverbe "totalement", tout s'écroule.
Est-ce que, quand je suis en joie, suis-je totalement en joie ?
Est-ce que, quand je suis triste, suis-je totalement triste ?
Est-ce que, quand je suis heureux, suis-je totalement heureux ?
Est-ce que, quand je suis en bonne santé, suis-je totalement en bonne santé ?
Etc …
Exemple, physiologique, pour être précis, clair :
Quand je suis en bonne santé, il est fort possible qu'une ou plusieurs de mes cellules ne soient pas en bonne santé; il parait même qu'il en meut à tous instants.
De ce fait, dire que je suis en "bonne santé", est il obsolète, inexact, une aberration ?

Il est fort possible qu'avec "totalement", je ne suis plus … totalement intelligent et intelligible.
Mais, qu'est ce qu'on rigole.

Commentaire de Liouba le 24 octobre 2016 à 8:45

A mon avis aussi, personne ne peut être totalement en paix avec tous les aspects de sa vie et ce toute sa vie mais quelque soit les obstacles, on la cherche toujours et encore. C'est ce qu'il faut mettre en pratique en tout cas.
Après pour le seul endroit paisible régulièrement....qu'en sait-on avec certitude ....? et en tout cas, rien ne presse pour moi !

Commentaire de nat le 23 octobre 2016 à 23:44

Jolie vidéo, et suites aux commentaires, j'ai envie de joindre une note d'humour tendre : "allez en paix".

C'est difficile pour moi d'imaginer que des humains puissent vivre en paix avec eux même, en sérénité constante, tout au long de leur vie, c'est un long chemin, je pense que le seul vrai endroit paisible régulièrement, c'est après la vie.

Commentaire de Liouba le 31 août 2016 à 20:08

Merci Lou pour vos commentaires, je n'aurai pas dit mieux. C'est vrai que quand on ne pense pas ...difficile ! surtout si on vit en état de péché mortel...aïe !

Commentaire de Lovyves le 30 août 2016 à 7:26

OK, no problème.
Vous avez raison.
Penser a toujours été (historiquement) un péché mortel.

Commentaire de Liouba le 29 août 2016 à 21:08

Enfin, la révélation ! mon sauveur Lovyves vient de m’expliquer la pensée, la vie et me connait mieux que moi-même, quelle merveille !

Heu...attendez....heu en fait, tout votre bavardage ne m'intéresse pas ! mince alors ! je vous laisse à votre grand savoir.

Commentaire de Lovyves le 28 août 2016 à 21:01

Bonjour à Tou(te)s
Chère Liouba, par votre commentaire, Vous démontrez que vous ne pensez pas.
Penser ?
Penser en soi et avec l'autre (avec ce qu'il dit, avec ses questions), c'est arrêter son "flot" de pensées, d'opinions.
C'est arrêter la croyance que je sais, pour découvrir, oser aller, ensemble, ce que je n'avais pas encore pensé et ce que l'autre n'avait pas encore pensé.
J'insiste (à commenter) parce ce que je pense (suppose) que Vous êtes sincère.
Et que la sincérité, ne permet pas de penser; de penser sur ce qui se dit, sur l'impensable (le dépassement de mes paradigmes).

"il n'y a que vous pour déduire cela".
Preuve supplémentaire que Vous ne pensez pas (avec autrui, sur ce qui se dit).
D'abord, c'est une supposition, à confirmer.
Deuxièmement, peu importe que je sois le seul à penser ceci, ou une multitude, le réel n'est pas une affaire d'un consensus ou de la majorité des opinions.

Les juxtapositions d'opinions (voir certains articles d'Epanews où il y a des dizaines, voire plus, de commentaires) sont "bien gentilles", elles flattent le besoin de reconnaissance, voire le besoin de démontrer ma "bonne" opinion; "on partage"... en réalité, on partage rien, "on" émet sa bonne opinion; c'est de la pensée commune, celle que "nos éducateurs" nous ont inculquée et que je répercute; de la pensée "moutonnière".
Penser, c'est justement le contraire, mettre de coté, provisoirement, sa pensée (apprise), pour partir à la découverte, aller vers de nouveaux horizons; des horizons que la "bien pensance" (de mon entourage, de mon pays, de mes croyances) me décourage d'aller entrevoir.

Une pensée (idée), toutes les pensées sont à mettre à l'épreuve, à l'épreuve de leur champ de compétence, de leur cohérence.
Il n'y a pas de "bonne" et de "mauvaise" pensées, elles ont toutes un champ de réalité et une limite de cohérence.
Et, penser, c'est penser sur la pensée.
Dit autrement, utiliser sa conscience sur, avec, ce qui se passe; pas par rapport à mon savoir, à mon passé.

Commentaire de Liouba le 28 août 2016 à 9:34

Ce n'est pas parce que je n'écris pas mes pensées que je ne pense pas, il n'y a que vous pour déduire cela !

Commentaire de Lovyves le 27 août 2016 à 19:48

Eh bien, Liouba,
Puisque vous ne voulez pas penser; pourtant, toute question est, toujours, une ouverture d'esprit et l'occasion de "casser" les paradigmes.
Ce n'est parce qu'il y a plus de raisons de paix que de guerres, que la paix sera.
La paix n'est pas une affaire de nombres de raisons, ni de raison.

Seulement affaire de conscience et d 'amour.
Car l'humain, depuis Adam, selon l'Histoire des religions, est passé de l'animal, sans conscience, sans morale, sans connaissance du bien, ni du mal, a la conscience, de lui-même, de son environnement et de ses actes.
Depuis les humains, pensent, parlent et sont dans l'action avec la conscience que ceci est bien (la paix), que cela est mal (la guerre).
Il y a autant de raisons de faire la paix ou la guerre.
C'est une affaire de choix, d'intérêts (divers).

Les raisons, la raison; les émotions, l'émotionnel ont, toujours tort.
Seuls la conscience et l'amour (presque un pléonasme) ont, si l'on peut dire, raison; ou plutôt sont l'avenir de l'humanité.
Il n'y que ce qui est sans raison, qui a de la valeur, l'amour, heureux, rires, par exemples.

Commentaire de Liouba le 27 août 2016 à 18:22

Ma question était une façon de répondre que votre question n'avait pour moi aucun sens, la paix n'a besoin d'aucune raison pour valoir quelque chose...

Et le sujet reste que quelque soit les raisons de guerre, il y a toujours plus de raisons de paix.

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

© 2021   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation