Bonsoir à tous,

J’aimerais vous raconter mon histoire, mon vécu, mais je vais faire légèrement plus court.

Avant tout, que chacun, chacune, comprennent que je suis contre et revendique toutes forme de violence et en particulier celle sous le couvert de l’amour. Violence dans le couple violence dans la famille. Violence physique, violence psychologique. Je suis triste pour toutes ces femmes battues et je suis rempli de compassion pour elles. Je les comprends !

Je profite d’un certain anonymat sur ce site, pour avoir la force et le courage d’annoncer ce qui suit.

Aussi incroyable soit-il, sachez que je suis un homme qui a étais battu et que ceci n’est pas uniquement la souffrance des femmes. Battu physiquement, battu psychologiquement et dans ce domaine ce genre de femmes sont très forte et croyez-moi les dégâts peuvent être impressionnant car l’agresseur sait attaquer là où il y a faiblesse. L’incompréhension engendre chez ces personnes la colère. Tous comme ces hommes qui battent leurs femmes par manque de compréhension de l’autre. Nombreux dirons que j’ai étais un homme faible ou autre sobriquet mais les faits sont là et je l’ai vécu avec différentes femmes et de différentes façon. Aujourd’hui j’ai compris ce qui fait en moi que j’ai incité inconsciemment ces femmes à agir ainsi. C’est l’amour ! Un amour pur, un amour que beaucoup recherche est ne peuvent donner. Un amour qui rend jaloux et que certain veulent s’approprier de force. Un amour qui fait mal dans le cœur, dans le corps, dans l’esprit de certain, certaine, au point de se sentir attaquer par cette souffrance et veulent se défendre en utilisant des moyens violant contre celui qui ose aimer d’un amour inconditionnel. Souvent traduit par de la gentillesse, cet amour est mal accepté par autrui. Depuis j’ai fait mes propre recherche et analyse pour me rendre compte qu’à travers le monde il y a presque beaucoup plus d’homme battu que de femme. Si il est difficile pour une femme de dévoiler sa faiblesse et n’ose pas parler, je vous suggère d’imaginer pour un homme ce que cela implique !

Voyez plutôt ces témoignages émouvant de ces hommes battus, anéantis, détruit. Osez écouter et visionner ces témoignage et de grâce trouvons l’équilibre relationnel ! Suffis la guerre des sexes car dans les deux camps il y a des dommages collatéraux ! L’homme et la femme ne sont pas faits pour se haïr et vivre dans la solitude !

Que la vérité soit révélée !!!

http://youtu.be/72AXyv3tXeo

http://soshommesbattus.over-blog.com/

http://www.metronews.fr/info/violences-conjuguales-un-homme-battu-r...!aN3V9dTQ07uQ/

Aujourd’hui après de longues années je me reconstruis en me frayant un chemin dans l’amour. Je garde l’espoir qu’il existe une femme capable d’accepter qu’un homme peut être lui aussi sensible et dans l’amour. Accepter un homme qui sort du stéréotype que les médias et la société nous vend et que les croyances forge dans l’esprit de certaines femmes. Je suis célibataire, sans enfants (bien heureusement), divorcé après 3 mois de mariage, puis divers relation. Grâce à mon travail de fond et en renforçant ma personnalité, j’ai réussi à combattre mes souffrances tout en sachant rester un homme de cœur. Au fur et à mesure de mes relations je vie celles-ci moins violemment. Sachez que pour certain homme il est tout aussi difficile qu’une femme que de se faire respecter dans l’amour. Difficile lorsque une personne non violente se retrouve démunie face à l’être aimé pour qu’elle prenne conscience de ces actes inhumain et retrouve la voix de la raison.

Je pense que dans notre société nombreux sont les hommes et les femmes atteint de maladie sociale qui, face à l’amour se retrouve dans un désarroi si profond, que leurs instinct primaire prend le contrôle pour les sauver d’un soit disant danger, celui du don de soi et de l’amour, qu’ils ne connaissent pas.

Je pense également qu’il peut être dangereux pour l’équilibre relationnel de promouvoir et de faire la propagande que les femmes sont les victimes et les hommes des bourreaux. Savez-vous que les femmes intéressantes que j’ai eu la chance de rencontrer dans ma vie, non pu s’intéresser à moi sous prétexte que ma gentillesse était un subterfuge pour mieux les posséder !? Certaines osent dire que la gentillesse cache quelques choses de louche ! Il est évident que lorsqu’on oppresse le peuple d’information noire et critique, le peuple à peur et perd confiance. Ne serait-il pas plus honnête et équitable de créer un climat plus serein pour que les femmes et les hommes qui en valent vraiment la peine puissent se rassurer de trouver une belles relation harmonieuse ? Un climat ou l’on comprend et accepte que certain humain sont malades, qu’ils soient femmes ou hommes et que la majorité sont suffisamment équilibrer pour rencontrer d’autre personne équilibré ? Pourquoi ne pas faire ce genre de propagande ?

Un psychologue dont je ne me souviens plu le nom a écrit : « Une relation est perdu d’avance si l’homme et la femme ne prenne pas conscience de leurs différence et de leur complémentarité ». Comprendre l’autre, cela veut dire chercher à le comprendre avec notre vécu et nos propres connaissances ou le comprendre avec nôtre cœur ? Et si nous trouvions un terrain neutre où règne le NOUS et non le TOI et MOI ? Comment trouver l’équilibre si le TOI est plus important que le MOI et vice et versa ? En acceptant l’autre tel qu’il est, ne lui offrons nous pas l’opportunité de rester lui-même ? Dans ce cas-là, le TOI et MOI ne sont-ils pas libre de toute contrainte pour former dans le partage et l’échange, le NOUS ?

Voilà ! J’ai juste tenté ici d’apporter un équilibre sur des informations qui sont trop souvent filtrés et font germer dans les esprits, des croyances nuisible à une harmonie entre les hommes et les femmes.

Que l’amour et la paix règne !

Visites : 410

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Commentaire de Clarine Faure le 13 décembre 2013 à 4:47

BEAU TON TEXTE, BELLE CORINNE !

Car… tout au fond du corridor, il y a UN TRESOR.

Toutes les saintes femmes ont tant souffert ! La route, sans doute, est celle vers… La Lumière du Monde.

La Vérité que tu exprimes est une merveille en mots de faits. Ce que tu écris là, je peux dire que je l'ai vécu.

Oui, le désespoir immense était là devant une telle Injuste Absurdité ! Une telle lutte pour Vivre avec un résultat qui m'apparaissait comme Le Néant… et longtemps…

Parfois, on a beau faire des efforts immenses, tout semble futile et inutile, éphémère et sans Vraie Vie !

Je crois qu'il n'y a pas de hasard, tout est préparation, vers La Vérité Révélée.

Corinne, Tu as très bien tout intégré ! Tu as parcouru La Route ! Tu peux maintenant choisir comme tu dis de vivre en toute légèreté… et je comprend que, cependant, tu es une femme de conscience et de vérité. 

Oui, comme tu dis 'l'humain n'évolue souvent que dans la nécessité et/ou l'urgence", donc toute souffrance est une préparation, un enseignement, pour, un beau jour, devenir SOI en toute son ampleur et se retrouver enfin à sa juste place et avec les bonnes personnes adéquates pour ETRE. 

Ne perds jamais Tes convictions que tu as acquises et/ou reçues et comprises à donf !

Tourner en rond ne sert à rien : c'est la ligne droite qui fait toute seule des cercles. La sagesse, je la comprend comme 9 cercles de Cohérence à Vivre. Donc, oui, il y a répétitions. Si c'est "des dizaines de fois" (comme Artémis), c'est trop ! Attention de ne pas devenir maso ! Le masochiste prend du "plaisir" à souffrir, cela devient "son fonctionnement" !

Ah la la que la vie par chez nous est devenue compliquée… Je dis bien "compliquée" et pas "complexe" car La Vraie Vie est SIMPLE. Quand on a compris ce que l'on ne veut pas, on doit prendre garde à ne pas recommencer à "donner le fouet pour se faire battre". 

L'Humilité, voilà La première des vertus, et être humble ne veut pas dire être "inexistant", s''effacer, disparaître. Ce n'est pas non plus la solution ! Les gens victimes de "pervers narcissique" sont souvent "éteints", ils n'ont plus "la niac" ! Je crois qu'il faut se reconstruire tranquillement en fuyant les gens égotistes et égoïstes, et tous ceux qui se soignent sur notre dos, et sans jamais de reconnaissance ! Bref, il faut tenter d'être juste, c'est à dire avoir un esprit de Justice sans en faire des tonnes. Là est L'Equilibre !

:)

Merci Corinne, j'aime beaucoup ce que tu sais écrire. Oui, c'est TRES BEAU ! Vrai ! Sincère ! Honnête et donc… SALVATEUR !

PUBLIE ! Monte le "SPI", Oui ! Sors La Grande Voile entre les PHARES que TU choisis !

Et je tenterais de faire de même… En réalité, Nous sommes DES PHARES.

1 000 Bises pour TOI !

Clarine

Commentaire de Artemis le 9 décembre 2013 à 9:17

Très belle mort initiatique Corinne. J'ai fait ce voyage des dizaines de fois. Mas ceci n'est pas une solution. Oui, il y a une lumière au bout du tunnel et ce tunnel n'est pas dans les.Cieux mais bien ici-bas, bien ici-bas.

Le chemin ne passe pas obligatoirement par la souffrance, plus si je le décide. Oui il se fraie un chemin différent et petit à petit subtilement il s'installe. On ne sait pas l'expliquer, c'est ça la magie de la vie!

Plus de sauveurs, trop de sauveurs nous castrent. Juste des fois des voix qui nous font prendre conscience que guérir est possible et que la douleur en outre mesure abrutit un être, en perdant sa valeur de motivation initiale.

C'est quand que la douleur abrutit et ratatine? Quand tu as perdu ta dignité et ta force de t'en sortir.

Est ce que les valeurs de l'amour inconditionnel ne passent pas par l'entraide? Comment pourrions-nous nous en sortir chacun dans notre coin? Mais ça peut passer par le choix de chacun.

Commentaire de Clarine Faure le 8 décembre 2013 à 18:35

De rien, de rien, et merci à vous toutes d'oser intervenir ici. C'est très beau. Ce que je trouve extraordinaire c'est de pouvoir s'exprimer bien tranquillement de chez soi sur un tel sujet.

Bien entendu, il y a sur ce réseau des femmes battues, et même des hommes battus donc. Merci à "guerrier de la lumière" pour son témoignage, et merci beaucoup aussi à Artemis d'oser avouer cette femme violente qu'elle était. N'oublions pas les victimes de ce phénomène de société qui est horrible. Je suis d'accord avec Artemis sur cette idée d'engrenage de la violence : la victime peut devenir bourreau, et le bourreau victime. La vie est un cheminement sans fin, une évolution permanente, vers le progrès ou l'inverse ! L'important est La Prise de concience. Les prises de consciences nous amènent, les unes derrière les autres, à une prise de conscience globale qui nous donne une grande force de Vérité donc d'Amour. Pour moi L'Amour EST La Vérité. Le mensonge ou le "secret", l'hypocrisie est pire que tout et a des résultats désastreux, toujours.

Il y a sur Epanews plein de belles personnes, plus ou moins arrivées au bout de leur chemin. S'ils sont là, c'est qu'ils sont "en quête" ou qu'ils ont des choses à partager et des ami(e)s à rencontrer. Si ce qu'ils cherchent à dire est une plainte, écoutons leur plainte car une plainte non-entendue reste indéfiniment une plainte. Il faut se plaindre quand on a à se plaindre, et il faut être entendu et écouté en sa plainte, pour un beau jour renaître, guérir, et ne plus se plaindre. La plainte n'est pas une fin en soi, évidemment.

Quand on s'en est sorti, on peut aider les autres à s'en sortir, si on est appelé à le faire et qu'on se sent capable de le faire. On appelle cela "sublimer sa souffrance". Il est bon de se sentir utile quand c'est réel, quand on est réellement utile (il y a aussi une dépendance à la "relation d'aide"…). Un bon ouvrier a des bons outils et un bon ouvrier sait aussi prêter ses outils à celui qui n'en a pas, et un bon ouvrier ne fait rien d'inutile.

Merci beaucoup Corinne d'avoir publié tous ces textes explicatifs. Je m'en vais les copier et les imprimer pour les distribuer à bon escient à plusieurs amies victimes et concernées par ce problème immense, ce cauchemars qu'elles vivent. Cela va leur donner des clés et une force pour dire non, et sortir de leur situation qu'elles pensent bloquées. Oui, elles ont honte, elles ont peur, elles sont figées par la peur, et piégées.

Je pense en particulier à mon amie Christine qui a peur de perdre la garde de ses enfants alors que son mari passe son temps à la mépriser, à la détruire, en montant ses enfants contre elle. Elle n'a même pas une chambre à elle chez elle, elle est transformée en esclave chez elle, elle dort sur le canapé du salon. Elle ne prend pas d'ordinateur car, dit-elle, son mari informaticien, va espionner son ordi, comme il le fait pour son téléphone. Elle est obligée d'envoyer à sa tante au loin les courriers personnels qu'elle reçoit pour qu'il ne les lise pas, etc ! Nous sommes 4 amies de Christine à lui dire la même chose : "dégage de là", "envoie le paître", va voir telle ou telle association, tel ou tel psy, et bien non : Christine est chrétienne orthodoxe, mariée à l'église avec cet "empaffé du diable" informaticien sinistre, et elle n'arrive pas à prendre son autonomie. Elle est très marrante, pourtant, sensible à l'art, sympa. Elle s'exprime bien mais elle devient très agitée évidemment, ce qui donne raison à son mari hypocrite qui cherche à la rendre folle pour la faire virer en hôpital psychiatrique. C'est effrayant d'être témoin de cela et de ne pouvoir rien faire car Christine ne nous écoute pas, et se vexe souvent, change d'avis sans arrêt, ce qui devient pour elle un handicape.

Merci Thérèse de ton intervention. Moi, il y a longtemps, j'ai mis un coup de poing dans la figure d'un garçon dans un ascenseur, je lui ai même cassé ses lunettes. C'était un goujat insupportable et imbu de lui-même qui maltraitait une femme devant moi. Je n'ai jamais regretté mon geste et je pense qu'il s'en souvient encore ! Je me suis retrouvée ensuite avec un bleu sur la main, ce qui m'a permis de me souvenir de mon geste pendant plusieurs jours…  Beurk la violence, ce n'est pas la solution : la violence appelle la violence. 

J'ai trouvé une bonne solution. Quand il y a un pugilat, quand quelqu'un m'agresse ou agresse quelqu'un devant moi, je loue Dieu intérieurement, oui je dis "Seigneur tout puissant, Jésus, Christ, Toi qui gouverne sur le monde visible et le monde invisible, je T'aime ! Donne nous Ta Paix, Ta Joie, Ton Intelligence, etc." et là, je vois le ou les agresseurs se décomposer devant moi et devenir tout mous ! Ou alors, il se passe quelque chose d'extérieur qui fait que la violence s'apaise ou s'arrête net. C'est très voyant ! 

:-)))

Clarine

PS :

on devrait lancer un forum sur Epanews. Si quelqu'un le fait, merci de me prévenir, moi je n'ai pas le temps.

Il y a des psy sur le réseau, c'est peut-être des bons…

Un médecin m'a dit récemment que beaucoup de psychiatres de secteur étaient des "pervers narcissiques", c'est bien possible, je suis même assez d'accord là-dessus. On ne sait plus à qui se confier dans cette société où tout est mêlé…

Commentaire de Artemis le 8 décembre 2013 à 11:06

Bonjour guerrier de la lumière,

Merci d'avoir partagé dans la sincérité de votre cœur ce que vous ressentez.

Oui il est grand temps que les tabous se lèvent et que nous puissions parler de ce qui se passe vraiment entre les gens.

Par contre je me disais que la paix ne se fait plus forcément par la guerre de nos temps. Surtout la paix du cœur.

Il se trouve que je suis spécialisée à soigner les chocs post traumatiques et les blessures inconscientes, dont la maltraitance fait grande partie.

Je suis un enfant battu à mort (quoique non puisque je suis vivante) par sa famille qui a été emprisonnée, mutilée, violée.

La maltraitance à toujours fait partie de ma vie. Et oui, à mon tour, j'ai frappé sans me rendre compte mes partenaires, c'était un démon qui se levait et je me rendait compte plus tard, comme ma grande mère, qui commençait à me tabasser et elle venait s'excuser aussi tôt après.

L’égrégore de la violence est une réalité qui nous regarde tous.

Un humain violent, comme un animal aussi, est un être à qui on a fait mal et il n'a pas compris pourquoi.

Il deviendra violent à son tour, que ce soit envers soi-même ou envers les autres. Je ne trouve pas qu'une forme est meilleure qu'un autre puisque il s'agit dans les 2 cas de VIOLENCE.

Ce qui m’embête beaucoup dans cette société est son aveuglement. Les gens qui ont commis des violences sont pestiférés. Ils ne peuvent plus se rattraper, ils sont foutus, c'est comme le fer qui marque les bêtes.

On vit dans l'illusion que s'ils seront mis à l'écart et que nous devenons hyper vigilants, cela va suffire.

Et moi je vous dit que cela ne suffit pas!

Car vous portez le virus de la violence en vous, c'est un programme encastré dans votre inconscient et potentiellement vous pouvez être violent ou subir des violences tant que ce programme existera en vous.

Par contre, ce que vous pouvez faire qui va changer ce Monde, c'est de réparer votre blessure, arrêter ce programme, dissoudre cette création de votre cerveau qui dure peut être depuis votre naissance ou même avant.

C'est comme cela d'après moi qu'on va réparer la violence en ce Monde. Si chaque personne guérit ses blessures de violence en elle, je vous garantis qu'il n'y aura plus de violence à un instant donné.

Les lamentations, pointer du doigt les coupables, les mesures de force et d'isolement sont autant de moyens d'augmenter la violence et son incompréhension en ce monde.

Donnons-tous la main pour réparer anéantir cette violence afin que nos enfants puissent grandir en paix et que l'humain récupère sa dimension de dignité.

L'humain n'est pas dangereux par sa nature. C'est ses blessures qui le rendent incontrôlable par moment, comme les animaux . Prenons la responsabilité chacun de nos blessures, réparons-les! ainsi nous deviendront des Maître de nous mêmes et de nos émotions, et la justesse pourra s'installer dans le terreau de notre chair.

Redonnons au corps leur qualité sacrée et d’expérimentation, de transformation pour l'esprit. Car c'est toujours dans les 2 sens, du haut vers le bas et du bas vers le haut, que la création a construit son plan magnifique.

Permettons à nos esprits de se plaire dans nos corps. Rendons nos corps gracieux et légers!

Et je vous assure que c'est statistique, les hommes et les femmes qui ont de la maltraitance, ce qui est logique, car ces programmations sont transmises par leur parents à la naissance.

Vous voulez savoir ce qui s'est passé avec ma violence? Je ne l'ai plus! Je suis avec un homme dans une relation sereine et paisible qui dure depuis 7 ans, c'est le premier que je n'ai pas frappé! Et nous avons reussi au delà de la chaufferie de la destruction réussi à mettre en place une relation alchimique, à tous les niveaux.

Vous avez une idée de ce que cela fait, une union à tous les niveaux? Vous ne pouvez même pas imaginer. Et oui, c'était parti de la violence et de la destruction, comme chez tous les êtres humains. Telle est notre grandeur et notre exigence.

Commentaire de Clarine Faure le 8 décembre 2013 à 2:49
Commentaire de Clarine Faure le 6 décembre 2013 à 6:33

Bonjour guerrier de la lumière,

Très intéressant votre témoignage, et pour moi étonnant il est vrai. Je n'ai pas encore été voir les liens, j'ai seulement lu votre texte et je vous dis Bravo pour votre simplicité d'énonciation.

Les femmes qui ont souffert des violences conjugales osent maintenant le dire plus "facilement". Je pense que, dans une société patriarcale comme la notre, c'est plus facile de s'exprimer pour une femme que pour un homme à ce sujet. J'imagine que la police rigolerait si un homme venait déposer plainte contre sa femme qui le bat. Je comprend votre problème, et je trouve votre conclusion très bien : amour et paix.

Je trouve bizarre qu'après exactement-là 60 visites, personne n'ai osé vous laisser un commentaire. C'est évidemment la preuve d'un tabou et pas très sympa de leur part, lâche même je trouve.

C'est toujours ainsi, "monsieur ou madame tout le monde"  est dérangé par la différence des soit-disant "différents". En fait "la violence conjugale" peut arriver à tout le monde. C'est "un coup de pas de bol" et il est vrai, rattaché à la façon d'être de la "victime". Si on est "trop gentil(le)s" on attire des "trop méchant(e)s" et là, on risque de s'en prendre plein la figure. C'est… mathématique ! Et logique…

Il y a le phénomène du "harcèlement" ou encore du "pervers narcissique". Les gens "trop doués d'amour" ont souvent affaire à des jaloux qui les pillent avant de les dénigrer, de les haïr et ensuite, si la relation perdure, de  les battre. 

Marie-France Hirigoyen dans son livre "Le harcèlement moral", un best-seller, parle de ce phénomène. Elle dit qu'il y a plus d'hommes que de femmes "pervers narcissiques" mais qu'il y a aussi un peu de femmes.

Elle dresse le portrait psychologique type de la victime de ce genre de personne "perverse". Peut-être cela vous correspond ? Moi je me suis reconnue exactement en ce "portrait type de victime de pervers narcissique".

Je précise que je ne me suis jamais fait battre car je me suis toujours enfui avant et j'ai une grande dignité d'être, mais je me suis faite crier dessus à répétition. Il y a une chose que je ne supporte pas c'est L'Orgueil, et j'ai croisé des macchos qui m'ont exploitée. Leur "amour" était possessif et pour nourrir leur ego. Ensuite, j'ai appris à fuir ce genre de personnes que je "renifle" à 100 KM, je défend maintenant souvent des femmes qui sont comme j'étais. Je crois que je ne risque plus de me faire piéger par un "faux amour" maintenant !

Je vous souhaite de la persévérance et de la détermination pour la suite, et plein de bonheur avec "une femme bien". 

Bien fraternellement, Clarine

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

Semaine Ardèche 2019

Quel Grand Invité ?

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

Agenda

© 2018   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation