Beaucoup de personnes croient qu’il faut augmenter son taux vibratoire pour attirer les bonnes personnes, les bonnes expériences et les bons évènements (Voir la loi de l’attraction dont regorge le web). Qu’il faut avoir des « pensées positives » pour être politiquement correct sur la vague du spirituel.

Attention à la performance du taux vibratoire… où l’on rejoint la note d’école, l’évaluation et la comparaison… et là on est loin du chemin spirituel, et même on s’en éloigne ! C’est un leurre. Et attention aussi à la recherche de la « perfection spirituelle » en cherchant à être zen à tout prix.

Je pense que notre chemin de vie est tout autre, et que le but, s’il y en a un, est d’aller vers Soi.

Pas si facile, d’aller chercher au fond de soi qui on est vraiment. Cela implique immanquablement d’aller affronter son ombre

Je m’explique. Quand on est en colère, beaucoup de personnes vont penser qu’il faut rejeter cette colère, cultiver le côté zen, bref être en colère = c’est « pas bien » etc…

Mais c’est fuir le problème, et il va revenir au galop… Car cette colère a un message à vous transmettre, elle n’est ni bonne ni mauvaise, elle a le mérite d’exister pour vous apprendre quelque chose sur vous-même : un sentiment d’injustice par exemple.

Alors pourquoi ne pas la contempler, regarder le pourquoi elle est là, d’où elle vient, par quoi a-t-elle été générée etc..

Reconnaître son existence va nous permettre d’aller voir en profondeur, par exemple un manque de confiance qui prend sa source dans l’enfance avec un parent, et que l’on reproduit aujourd’hui avec d’autres personnes.

Idem avec la frustration, la tristesse, le jugement, la peur… Ce n’est pas évident car au début cela se manifeste par un mal-être par rapport à une situation, ou par rapport à ce que vient de dire une personne. Il est difficile mais important de mettre des mots sur ce mal-être. D’observer l’émotion qui lui est liée.

Ne fuyez pas vos émotions, ne les mettez pas de côté sous prétexte qu’un être spirituel doit être au-dessus de tout ça, car là c’est l’ego qui parle.

Nous ne sommes pas Bouddha, Jésus.

Nous sommes des êtres humains incarnés, certes divins, mais enlever les pelures d’oignon va nous permette justement de trouver le cœur pur qui sommeille à l’intérieur !

Nathalie Renault

Visites : 126

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

© 2022   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation