L'une de mes meilleures amies me disait l'autre jour que sont compagnon et elle, devenaient de plus en plus un couple de « contemplatifs ».

Cette expression a fait son chemin en moi et j'ai éprouvé le besoin d'écrire ce modeste texte qui est, pour moi, un rappel à un mode de vie qui me fait du bien et va rejoindre ce qu'exprimait mon amie.

 

 

Ralentir c'est sentir l'énergie de tout son être vibrer à l'unisson de l'énergie de l'univers !

Ralentir c'est vivre !

 

 

Stopper soudain le geste automatique et sentir l'énergie circuler dans toutes les cellules de ta main quand tu écris, de tes jambes quand tu marches, percevoir les mouvements oculaires les plus infimes qui te permettent d'observer un bel objet, n'est ce pas l'émerveillement de se sentir bien vivant !

 

Respirer ! On ne sent rend même pas compte ! S'arrêter ! Sentir soudain l'air qui rentre très frais par le nez pour aller jusqu'au ventre qui se gonfle et se creuse à l'expir pour mieux évacuer l'air ! Quelle puissance !

 

Sucer un morceau de chocolat, lentement, sentir sa légère amertume et sa résistance, pour ensuite s'imprégner de sa tendresse quand il fond et coule sous la langue !

Eprouver l'amertume du citron qui picote et fait saliver les papilles, la tendresse moelleuse d'un bon camembert, ou la générosité ensoleillée et sucrée d'un grain de raisin, n'est ce pas l'émerveillement de se sentir bien vivant !

 

La pluie d'été s'écrase en grosses gouttes sur la terre brûlée ! Une odeur âcre, intense de terre cuite s'évapore du sol, monte, monte...Quelle rencontre ! Je cueille une pêche ou une tomate et je l'approche de mes narines. Elle se dévoile, livre sa propre vie et alors, quel parfum !

Tout comme la fleur de jasmin qui s'épanouit le soir au soleil couchant ! Quelle subtilité dans ses notes fleuries, quelle joie de vivre, n'est ce pas l'émerveillement de la vie !

 

Le soleil me caresse la peau. Douce et fortifiante, cette caresse me régénère et parfois me brule lorsque les rayons sont très forts.

Sentir une main d'homme , douce, chaude, enveloppante, qui réconforte et rassure, c'est ce pas merveilleux !

Et ma main qui se promène sur le pelage de mon chien, cette fourrure si douce, si odorante et animale n'est ce pas un moment magique !

S'approcher de l'arbre et caresser son écorce, rugueuse, parfois douce et lisse mais si pleine d'énergie de vie !

 

Allongée sur la plage, je me laisse bercer par le rythme régulier du flux et du reflux des vaguelettes qui viennent lécher le sable ! J'entends aussi les paroles des arbres dont le feuillage frémit sous le vent ! Je laisse la musique me traverser, toucher chacun de mes organes, me transporter dans un univers de sons et d'émotions ! N'est ce pas un émerveillement constant !

 

Le soleil se couche sur un horizon bleuté de collines ! Le ciel s'allume de couleurs flamboyantes, il salue la fin de la journée et le repos qui se prépare. C'est un hymne à la vie, tout comme un arc en ciel qui surgit soudain d'un ciel très sombre et vient nous interpeler sur le miracle de la nature et de la vie !

 

Mais aussi, sentir son mal être, sa douleur tapie au creux de son corps et, au lieu de la fuir, aller à sa rencontre, la regarder ! Peut être la connaissons nous déjà, nous est-elle familière ? Quelle est notre émotion du moment, que ressentons nous, dans quel organe ? Et quel mot vient spontanément éclairer notre conscience ? N'est ce pas merveilleux d'être en vie et de se « reconnaître » au plus profond de soi !

 

Oui, ralentir c'est aller à l'essentiel, le moment présent !

Car rien n'est si urgent que l'injonction essentielle de profiter de la vie !

Visites : 169

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Commentaire de elise morelle le 14 novembre 2011 à 5:51

merci,pour ce rappel a l'essentiel.N'avoir  ni faim ni froid,ni douleur physique ou morale insupportable,savoir nos proches en bonne santé ,devrait nous permettre d'apprécier pleinement le moment présent.Nos besoins vitaux comblés,notre chance de ne pas etre en esclavage ou sous le joug d'une dictature,bref notre liberté devrait aboutir sur un sentiment de pleinitude et non d'ennui ou de desir toujours plus matériels Insatisfaits.Quelqu'un me rappelait a juste titre que la liberté pour une maman c'etait de ne pas avoir a se dire que vais je bien pouvoir donner a boire et a manger demain a mes enfants.Nous tournons un robinet l'eau coule nous appuyons sur le commutateur la fee electricité apparait et tout ceci nous parait normal,quand d'autres qui font des kilometres pour aller a un point d'eau savent encore rire et se réjouir du simple fait de pouvoir rester en vie. 

Commentaire de Chantal Hoedts le 13 novembre 2011 à 13:20

Merci pour ce rappel à la vie.

Commentaire de Naturoval le 13 novembre 2011 à 12:24

Merci pour ce beau texte.

C'est ça vivre le moment présent !

Le moment présent est le seul qui existe vraiment ! Vivons le avec tous nos sens à tout instant !

Namasté

Commentaire de Nathalie Andreu Renault le 12 novembre 2011 à 10:00

Merci Claire, ce texte me parle vraiment. Aller à l'essentiel, c'est regarder ce qui existe déjà en nous et autour de nous.

Merci pour ce beau partage,

Namasté,

Nathalie

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

Agenda

décembre 2021
DLMMJVS
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031
       

© 2021   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation