Poème envoyé par un ami autour de la mort d'une vieille amie

Il y aura toujours...

Un oiseau prêt à voler dans l'espace
Emporter au loin les chants de solitude
Planer jusqu'à ce qu'il dépasse
Les atteintes de mort et de servitude.

Il y aura toujours une semence pour lever
Implorer l'ondée d'imprégner les clairières
Une graine légère pour s'élever
En arbre géant et percer la lumière.

Toujours une herbe pour frissonner dans la brise
Et garder l'espoir d'une fraîche rosée
Prendre le froid lorsque l'hiver la frise
jusqu'aux jours nouveaux espérés.

Toujours un cœur en paix et un autre en dérive
Des mots d'amour en lutte contre les chaînes
Toujours quelqu'un qui part et quelqu'un qui arrive
Abandonnant ses pas aux années qui s'égrènent.

Il y aura toujours
Un oiseau prêt à voler dans l'espace.

Extrait de LA MÉMOIRE ÉCORCHÉE poèmes-1987.
Pierre Renoud

Visites : 233

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

© 2022   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation