Le serpent cosmique- image rêvée par Paul Degryse

Un exposé de Paul Degryse, Eclaireur Toltèque, sur l'Attention

Photo : Le Serpent Cosmique - Image rêvée par Paul Degryse

Maîtriser notre attention, c'est maîtriser notre vie...
Maîtriser notre vie veut dire : obtenir de l’existence ce que nous désirons au plus profond de nous-mêmes pour nous sentir heureux durablement.
Nous sommes, sur un certain plan, des émetteurs et récepteurs d’énergies et d’informations et, que ce soit notre corps ou notre esprit qui joue ce rôle, c’est la fonction active de notre conscience qui fait cela : notre attention. Quand nous agissons, pensons ou parlons, nous sommes émetteur (énergie Yang masculine), quand nous ne faisons rien ni ne pensons à rien et que, en revanche, nous observons et écoutons ce qui se passe autour de nous, nous sommes récepteurs (énergie Yin féminine). Ainsi, toute la journée, notre attention alterne-t-elle énergétiquement entre les deux pôles de l’énergie universelle.
Mais sommes-nous conscients à chaque instant de ce travail ininterrompu de notre attention ? bien loin de là … ! . Comme ces va-et-vient d’énergies sont la plupart du temps des répétitions innombrables de gestes paroles et pensées, tant émises que reçues par nous tout au long de notre vie, c’est la mémoire mentale, corporelle et comportementale qui en a pris en main la gestion, endormant notre vigilance assoupie et relâchée pour garder le pouvoir dans notre conscience. Nous vivons un peu, en quelque sorte, à moitié sous hypnose, sous la coupe inconsciente de notre mémoire.
C’est pourquoi en chamanisme toltèque , nous distinguons plusieurs sortes d’attention : l’attention sélective, dont nous venons de faire la description et qui s’appelle ainsi parce que la mémoire nous fait sélectionner, dans le flux d’informations et d’énergies qui nous bombardent en permanence, celles qui ont plus ou moins une analogie avec ses propres contenus afin de conserver notre organisation habituelle. Vient ensuite l’attention-vigile, celle que nous pouvons commencer à exercer quand, ayant pris conscience de notre état d’hypnose éveillée et de ses graves inconvénients, nous décidons de changer certaines de nos routines mentales, émotionnelles, corporelles et comportementales pour devenir plus libres de la mémoire et nous réaliser. Ensuite, vient l’attention seconde, celle que nous exerçons quand nous entrons dans les états de conscience élargie. Il existe enfin un ultime état d’état d’attention correspondant à un très niveau de conscience appelé tierce attention et qui, fusionnant la première et la seconde attention libère totalement la conscience de l’homme de son corps et lui permet de voyager librement dans l’infini du nagual.
Ce qui nous intéressera surtout ici c’est d’accéder à l’attention-vigile. C’est tout le travail de l’apprenti-chamane ou de n’importe quelle personne qui souhaite utiliser le chamanisme pour être tout simplement plus heureux en devenant capable de changer les habitudes et routines de sa vie , parfois très inconscientes parce que liées à des croyances profondément enfouies en elle. 
Il y a trois groupes d’exercices qui permettent d’atteindre cet objectif :
1/- les non-faire – ce sont des façons d’agir totalement différentes et même opposées à celles que nous avons l’habitude d’exercer pour des petits actes de la vie quotidienne – on s’y entraîne comme un jeu mais ils sont très puissants pour déstabiliser et affaiblir la puissance excessive de la mémoire et donc, par mouvement de bascule, pour faire remonter notre créativité existentielle, celle dans laquelle nous allons trouver les alternatives de scénario de vie souhaités.
2/-Le nettoyage du Tonal- Consiste à dépister et à éliminer de notre vie quotidienne toutes les routines mentales, émotionnelles, corporelles et comportementales dont nous avons compris qu’elles nous portent tort, nous empêchent de nous respecter, nous font perdre de l’énergie sans utilité – la difficulté de cette pratique c’est qu’il faut beaucoup d’honnêteté vis-à-vis de soi-même et d’être capable d’éliminer notre auto-complaisance mais cette honnêteté se développera d’elle-même avec la fermeté de notre objectif.
2/-Développer une conscience profonde du corps – le but est de se rapprocher de notre âme, (ou corps lumineux) qui est en fait l’intelligence silencieuse de notre corps et dont la conscience ordinaire n’est qu’une déléguée que l’âme a mis en place pour gérer le quotidien de l’être vivant. L’âme est aussi pour nous le passage, le véhicule par lequel nous pouvons aller dans le nagual, notre champ de conscience illimité où se trouvent toutes les alternatives de scénarios de vie que nous pouvons désirer. Parallèlement, une conscience profonde du corps développe une excellente santé et favorise la capacité d’autoguérison.
En s’engageant dans ces trois grands axes de travail, nous développons notre liberté intérieure, nous nous donnons les moyens de tous les changements dont nous rêvons et élargissons considérablement le sens de notre vie. C’est la maîtrise de notre attention qui en est la clé. (Paul Degryse - Eclaireur Toltèque))

Visites : 586

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

© 2022   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation