On ne peut changer le monde car cela signifie être réactif par rapport à « ce qui est » et cela renforce ce que l’on veut changer. Et puis comme chacun vit dans son monde, on ne peut que changer son monde. Le bonheur est donc en soi et c’est notre Divin destin de le trouver au fond de notre cœur. En ces temps de transition, il est vital de prendre la responsabilité de son bonheur de s’accorder l’autonomie et la liberté d’être sa propre causalité.

En ressentant les projections que nous avons créées, nous accueillons et unifions toutes nos facettes qui ne sont pas dans la plénitude de l’Être que nous sommes. Et surtout, en se ressentant comme étant la Vie, c’est se percevoir soi-même comme espace percevant, c’est se reconnaitre comme étant le contenant qui contient le contenu.

Jamais dans notre pseudo civilisation, l’importance du choix n’aura été aussi grande. Faire le choix de l’Amour et rayonner la Présence permet enfin de laisser agir la Vie à travers nous. D’agir à partir de la non-action, d’expérimenter l’expérience de la non-expérience, bref d’agir sur les causes plutôt que sur les effets. Aussi mettre l’Amour en action est la première des écologies, la première des actions parce que tout coule de source tout coule de la source : http://www.desirdhumanite.org/pdf/toulouse-20-05-18.pdf

Visites : 111

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Commentaire de Ere Solaire le 9 Juin 2018 à 7:28

merci !!!! j'adore le premier paragraphe !!!

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

© 2021   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation