LA THERMOTHÉRAPIE DIFFÉRENTIELLE:

LA THERMOTHÉRAPIE

La thermothérapie (non différentielle) est une technique d'origine médicale qui consiste à employer un dispositif induisant la variation de la température localisée (par hyperthermie ou hypothermie), ou une médication agissant sur la thermorégulation, elle est considérée comme approche non invasive en application thérapeutique à des fins thérapeutiques.

Cette méthode peut être largement utilisée pour traiter les patients après des interventions chirurgicales ou des blessures. Elle est appliquée également pour stopper les saignements (par vasoconstriction) et éviter le gonflement, l’hématome et la douleur.

La rhumatologie ou l'orthopédie utilise une thermothérapie à visée antalgique.

Les propriétés de variations de températures sont utilisées dans la méthode du packin. (Technique de traitement consistant à envelopper transitoirement un patient de linges froids et humides)

  • Chirurgie : orthopédique, rhumatologique, plastique, dentaire.
  • Rééducation fonctionnelle : médecine du sport, dermatologie, médecine esthétique.

Cette approche se base sur des seuils de températures qui n’ont aucune incidence à effets secondaires (gonflement, brûlure, hyperémie réactive, paralysie neurologique, etc.).

Les variations de températures peuvent être de 10° C à 38° C.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Thermoth%C3%A9rapie

La thermothérapie différentielle :

Comment ça marche ?

Si vous essayez d’approfondir vos notions de base de la thermodynamique, je vous souhaite ‘‘bon courage’’ pour ma part j’y ai très vite renoncé.

Voici, dans les ‘‘grandes lignes’’, une explication très basique.

Lorsque deux corps de températures différentes entrent en contact, ils échangent de l’énergie thermique de sorte que leurs températures respectives s’égalisent.

Un transfert thermique, appelé plus communément chaleur, est un transfert d'énergie microscopique désordonné. Cela correspond à un transfert d'agitation thermique entre particules, au gré des chocs aléatoires qui se produisent à l'échelle microscopique.

L'exemple le plus courant de situation mettant en jeu un transfert thermique est le système constitué de deux corps en contact et ayant des températures différentes. Le corps le plus chaud cède de l'énergie sous forme de chaleur au corps le plus froid. Il y a transfert thermique entre les deux corps.

Je peux donc en déduire que ce ‘’transfert thermique’’ crée un ‘‘flux caloporteur’’ drainant sur son passage les éléments s’y trouvant, à l’exemple d’une rivière transportant des limons.

 LA THERMOTHÉRAPIE DIFFÉRENTIELLE méthode Gardelle

Pierre Gardelle, kinésithérapeute et ingénieur des Arts et Métiers, a mis au point une méthode de soins.

Avec sa méthode, il a résolu en quelques séances des hémiplégies, suite d’AVC, des aphasies (perte de la parole), des tumeurs au cerveau, des abcès osseux, des gangrènes, de nombreuses pathologies inflammatoires lourdes.

Principe :

Lorsqu’une lésion inflammatoire se produit à un endroit quelconque de l’organisme, il y a une augmentation locale de la température. Les leucocytes et les lymphocytes ne peuvent effectuer leur travail correctement à cause de la chaleur les affaiblissant.

En refroidissant le site atteint avec une température extérieure d’environ 10°, ils peuvent multiplier par 10 leur efficacité. Mais pour que la méthode marche, il va falloir équilibrer la régulation thermique par une source chaude compensatoire de 40° environ sur une zone carrefour des systèmes lymphatique et sanguin, zone englobant le plexus solaire, l’abdomen, le foie et la rate. C’est de cette zone que les déchets métaboliques seront drainés vers l’intestin.

Il est courant alors d’observer au niveau de la zone chaude une formation de petits boutons, voire même d’abcès de décharge en particulier dans les cas de tumeurs.

La médecine ne s’intéressera jamais à cette méthode car elle ne nécessite aucun appareil coûteux, aucun produit, si ce n’est une source chaude (type coussin chauffant) et une source froide, (type vessie à glace). Donc, rien de rentable.

Les recherches que j’ai effectuées sur internet sont pauvres en résultats et les témoignages aussi.

Le matériel que j’emploie :

Le matériel que j’emploie pour le moment ne s’applique qu’au niveau de la tête et des pieds, et ce, pendant une heure maximum.

Le but n’est qu’un objectif de bien-être. Relaxation, apaisement, somnolence, je l’accompagne d’une réflexologie plantaire pour la thermothérapie différentielle de la tête, et d’un drainage lymphatique des jambes pour la thermothérapie différentielle des pieds.

Le refroidissement de la tête peut plonger dans un état de somnolence.

Source chaude : Un chauffe pied électrique équipé d’un blindage électromagnétique ce qui évite d'exposer le corps aux rayonnements des circuits électriques. Température 40°C, dimensions : 60X40 cm. Enroulé sur un coussin tubulaire de 20cm. de Ø et de 40cm.de long, enveloppé dans une alèse. Celle-ci servant à attacher le tout sur le haut du ventre.

Source froide : Poches de gel thermique. Un casque de cycliste premier prix enlevé de tous ses accessoires intérieurs. Taille L. Mettre à l’intérieur du casque la ou les poches de gel adéquates, mettre sur la tête interposé d’une ou plusieurs épaisseurs de tissus éponge pour avoir une température d’environ 10°C.

Une paire de chaussure pour la baignade, modifié pour y insérer des poches de gel thermique. Une paire de chaussettes épaisses.

Un thermomètre à sonde pour contrôler la source froide.

La source chaude étant électrique est constante dans le temps.

La source froide peut être constante pendant une heure.

Mon projet est de fabriquer un casque réfrigérant pour garder une température constante dans le temps à 10°C.

Confort : Pour une heure d’immobilisation, le confort est primordial.

J’ai pour ce fait, une chaise longue. Il est nécessaire que les pieds du patient soient un peu plus hauts que le bassin pour que la circulation sanguine et lymphatique des jambes soit maximum. Si vous faites simultanément une réflexologie plantaire vous et votre patient êtes confortablement installés.

Dans le dos, un coussin plat de quelques centimètres d’épaisseur pour compenser l’épaisseur du casque et garder les cervicales alignées.

 APPLICATIONS :

Il n’est pas nécessaire que les températures soient excessives. Celles données à titre indicatif sont idéales. (Températures qui n’ont aucune incidence à effets secondaires) Dans tous les cas de figures, ne pas oublier de placer un linge interposé entre la source froide et la peau.

Ne jamais mettre du froid sur le ventre et le foie.

Il peut être interposé entre la source chaude et la peau une serviette humide.

Le bain dérivatif : Largement divulgué par France Guillain, cette technique de thermothérapie non différentielle peut être appliquée avec la technique de la thermothérapie différentielle.

Source froide aux aines, (sur le périnée dans le bain dérivatif) source chaude sur le ventre. (A vérifier si cette technique est aussi efficace que l’originale)

Durée une heure.

Les applications suivantes trouvées sur internet sont données à titre indicatif, ce sont les seules que j’ai trouvées.

Les céphalées et les migraines :

Les céphalées et les migraines peuvent avoir des causes multiples :

Intoxication intestinale, encrassement du sang, engorgement hépatique, stase énergétique du dos, déshydratation partielle, spasme cervical, intolérances alimentaires, manque d’oxygénation, somatisations diverses, pollution lymphatique.

La solution de fond peut aussi bien relever de l’ostéopathie, de l’acupuncture, de l’homéopathie, de l’alimentation, de l’activité physique, de la psychothérapie…

Céphalée : Froid sur la tête, chaud sur le ventre

Durée 20 minutes à prolonger ou à renouveler si nécessaire.

Migraines : Froid sur la tête, chaud sur le ventre

Durée 2 heures à renouveler si nécessaire.

Lumbago : Certains lumbagos ont pour origine un désordre intestinal lié soit au stress ou à une intoxication. Il convient donc d'abord de mettre l'intestin au repos en jeûnant pendant 24, 36 ou 48 heures selon l'intensité du trouble.

Froid sur les lombaires, chaud aux pieds,

Durée 3 heures, à renouveler plusieurs jours si nécessaire.

Douleurs : Aux épaules, capsulite de l'épaule, aux coudes, aux poignets, aux hanches, aux genoux, aux chevilles :

Froid sur la partie douloureuse, chaud sur le ventre,

Durée 2 heures, à renouveler si nécessaire.

Otite : Froid autour du cou, chaud sur l’oreille.

Durée 2 heures, à renouveler si nécessaire.

Panaris : Froid sur la lésion chaud sur le ventre

Paralysie des jambes : Froid sur le site vertébral lombo-sacré et sur la sur la tête. Chaud sur le ventre et sous les pied.

Séance de 1h30 par jour jusqu’à résolution

Laryngite, angine aphonie : Froid autour du cou, chaud sur le ventre

Durée 20 minutes

Colite, gastrite, colique, crise de foie : Une thermothérapie simple suffit.

Chaud sur le ventre. Durée - 20 minutes

Maladie de la peyronie : C’est une sclérose asymétrique des corps caverneux de la verge qui entraîne un coude lors de l’érection rendant les rapports sexuels problématiques voire impossibles.

Les guérisons ont été obtenues comme suit :

Froid aux Pieds, chaud sur le ventre et sur la nuque

Deux séances de 1 heure par jour jusqu’à résultat.

Alzheimer : un aspect de cette maladie dégénérative réside dans la présence d'une quantité importante de purines au niveau du cerveau. Il est même conseillé à partir d'un certain âge d'effectuer un "nettoyage du cerveau" régulièrement

Froid sur la tête, chaud sur le ventre

Durée - 1 séance de 4 heures chaque jour

Séquelles d’AVC. (accident vasculaire cérébral) : il s'ensuit couramment des traumatismes latéraux de l'arc réflexe, en particulier dans la motricité, la parole, ou encore des troubles de comportement.

Indépendamment des traitements médicaux officiels qui peuvent être apportés, l'urgence est de traiter le caillot formé, celui-ci entraînant des zones de compression qui se nécrosent rapidement.

Froid sur la tête, chaud sur le ventre

Durée - 1 séance de 4 heures chaque jour jusqu'à restauration de la motricité.

Dissolution d’un caillot cérébral, tumeur au cerveau :

Froid sur la tête, chaud sur le ventre

Deux séances de 4 heures sont nécessaires au minimum sur deux jours consécutifs.

Les troubles afférents : hémiplégie, paraplégie, aphasie doivent se résoudre dans ce laps de temps. Si le résultat est incomplet, refaire une ou deux séances supplémentaires de 4 heures.

Gangrène sèche :

Application permanente de froid sur la partie gangrenée, chaud sur le ventre, et sur les pieds des bourgeons de chair rose apparaîtront au milieu des tissus nécrosés.

CONCLUSIONS :

Je vais donc partir d’un terrain pratiquement ‘’vierge’’ pour explorer cette méthode et vous rendrai compte de mes remarques.

Je vous invite aussi à me faire part de vos expériences et sollicite vos collaborations si vous êtes intéressé.

Pier

Visites : 10989

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Commentaire de Pier Bruch le 4 août 2013 à 23:02

J’ai déjà pratiqué sur moi-même quarte séances de thermothérapie qui m’ont apporté un bien être et une détente dans les heures qui ont suivies mais sans plus ?

Il s’en est suivi un encombrement du nez, (que je pense être une décharge de mucus consécutif à la thermothérapie) Cette décharge serai un singe de nettoyage des sinus...

J’ai pratiqué six séances sur diverses personnes accompagnées de réflexologie plantaire.

Les personnes en sont ressorties très détendues, et en sont satisfaites

A suivre...

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

Agenda

© 2020   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation