La culpabilité
La culpabilité est une aberration, un jeu du mental pour nous torturer et nous maintenir dans un état duel, un état de séparation, je m’explique.

Nous pensons tous avoir le choix et dans l'absolu c'est exact, à chaque instant nous avons de multiples possibilités ou chemins qui s'offrent à nous. Pourtant parmi ces possibilités multiples nous choisissons toujours celle qui répond le mieux à notre désir ou besoin du moment, désirs découlant de la somme de tous nos conditionnements. En ce sens pouvons-nous toujours dire que nous avons le choix ? Nous qui sommes dépendants de nos besoins et conditionnements.

Notre personnalité est une somme d'informations diverses et c'est à partir de ces informations que nous agissons à chaque instant, prenons des décisions. Une fois la décision prise, nous vivons une nouvelle expérience qui nous apporte de nouvelles informations, qui se mélangeant aux anciennes, changent ou pas notre point de vue, notre vision des choses.

À chaque nouvelle expérience, la somme d’informations qui compose notre personnalité change, elle modifie ou conforte notre perception.

Jusqu'ici vous serez d’accord avec moi.

Quand la culpabilité entre en jeu , ce qu'elle nous dit, c'est que d'après l'expérience que nous avons vécue, nous avons eu tort de faire ce choix, nous aurions dû en faire un autre qui aurait eu des conséquences autres. Hors au moment où vous avez pris cette décision vous n’en connaissiez pas les conséquences et si c'était le cas c'était plus fort que vous, votre désir était trop fort pour le maitriser.

Ce n'est qu'après avoir fait la chose que vous vous êtes rendus compte que le résultat de votre choix conscient ou inconscient ne vous convenait pas, la réponse normale à une telle situation est d'avoir des regrets .
Les regrets expriment votre sentiment de vous être trompé et ainsi cela vous permet d'évaluer la situation pour ne pas recommencer la même erreur, c'est ainsi que nous évoluons tous.

La culpabilité elle, exprime un regret que nous entretenons ou nourrissons constamment, c est une manière de nous flageller, de nous punir pour une décision prise qui nous a causé du tort ou en a causé à autrui. Nous ne nous pardonnons pas d'avoir fait cela.

Maintenant si vous revenez à ce que j'ai écrit plus tôt, au moment de prendre votre décision, vous n'aviez pas les mêmes informations qu'une fois l'expérience vécue, donc vous ne pouviez pas savoir les conséquences de votre acte et si vous les connaissiez, vous manquiez d'informations pour bien évaluer les conséquences ou de volonté pour stopper votre action.

Donc à chaque fois que nous ressentons de la culpabilité c'est que dans un sens nous nous prenons pour Dieu, nous aurions du savoir, connaitre notre futur, ce qui est impossible. En fait c'est du pur orgueil, absolument non rationnel.
Je le répète, notre petit ego utilise cela pour nous maintenir en guerre intérieure et nous empêcher de connaitre la paix, cette paix dans laquelle le petit ego disparaît

Nous sommes là pour expérimenter et apprendre nous ne sommes pas sensé été parfait, nous tentons de l'être et c'est à travers nos erreurs que nous apprenons, aussi grave soit t elle. Regretter est juste et constructif, culpabiliser ne nourrit que votre ego

Avec des si nous pourrions refaire le monde, mon père aimer bien dire me dire ; si ma tante en avait ça serait mon oncle, ou encore ; si j étais pas née je ne serais pas mort. Si si si si si si ,ayons le courage de mettre ce Si à la poubelle, de nous pardonner et d avancer, si ce n est pas pour nous faisons le pour ceux que nous aimons .

Le monde a besoin de notre amour pas de notre culpabilité

Christophe I

Visites : 357

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Commentaire de itier christophe le 4 décembre 2014 à 23:06

merci a vous pour ces retours au plaisir de vous revoir ou de vous rencontrer

Commentaire de colibri7 le 28 novembre 2014 à 18:32

Merci Christophe 

J'ai ressenti comme un soulagement a la pensée de savoir que culpabiliser était une question d'égo de se prendre pour dieu! moi qui suis souvent en état de 

En réfléchissant bien je me veux souvent par trop parfaite et ne révèle que peu mes imperfections  merci pour le mess donc!

je t'ai croisé a deux a Merchers au camping "l'espace des possibles" et j'avais fait de la médit que je continue a faire avec toi!

je t'embrasse biosu Pascale

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

Agenda

© 2020   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation