La catharisme (du grec καθαρός / katharós, « pur »)

La catharisme (du grec καθαρός / katharós, « pur ») est un mouvement chrétien médiéval. Il ne s'est jamais autodésigné ainsi, car ce terme, inventé par l'abbé de Schönau Eckbert (en) pour désigner les « hérétiques », fut popularisé en français par l'occitanisme des années 1960 dressé contre le centralisme jacobin1. Les « cathares », en effet, se désignaient eux-mêmes comme « Bons Hommes », « Bonnes Dames » ou « Bons Chrétiens ».

La doctrine cathare, probablement influencée par des prêcheurs pauliciens2, considérait l’univers comme la création d’un dieu ambivalent, le monde matériel procédant d’un mauvais principe offrant tentations et corruption, tandis que le paradis procède d’un bon principe offrant rédemption et élévation spirituelle. Le corps humain est considéré comme la prison matérielle des âmes d’anges précipités sur terre lors d’une bataille entre les deux démiurges, bon et mauvais. Les âmes errent de corps en corps et de mort en mort, selon le principe de la métempsycose (réincarnation). Seul le baptême spirituel – le Consolament – a la capacité de briser la chaîne qui retient l’âme au corps, et de permettre ainsi après une ultime mort terrestre à l’ange de regagner le ciel. Les cathares attribuent l’Ancien Testament au dieu mauvais, et le Nouveau Testament au dieu bon, ce qui constitue une forme de marcionisme. Les cathares ont été embarrassés par la figure du Christ, dont l’incarnation n’est pas envisageable dans le cadre du dogme, car cette incarnation le jette dans le monde de la matière, et donc, sous le pouvoir du dieu mauvais. Cette dualité entre Dieu bon et Dieu mauvais a connu de nombreuses interprétations divergentes au sein même du clergé cathare (dualisme absolu et mitigé), et cela caractérise les différentes églises cathares.

Le nom de cathares a été donné par les ennemis de ce mouvement, jugé hérétique par l'Église catholique romaine et adopté tardivement par les historiens. Il provient d'un traité de saint Augustin (mort en 430) contre des hérétiques de l'Antiquité tardive, qui étaient dits "cathares", c'est-à-dire "les purs" en grec. En 1163, le moine bénédictin Eckbert de Schönau est le premier à reprendre ce terme, qu'il tire directement du traité d'Augustin, pour nommer des hérétiques médiévaux (en l'occurrence, ceux qu'Eckbert a contribué à juger et condamner dans la région de Cologne). De nombreuses autres étymologies fantaisistes ont été proposées jusqu'à une date récente, car on n'avait pas encore établi que l'expression latine "cathari, id est mundi" ("cathares, c'est-à-dire purs") avait été trouvée par Eckbert de Schönau chez Augustin note 1.

La structure du catharisme est une « communauté à deux niveaux »3. Les adeptes de ce mouvement se nommaient eux-mêmes « Bons Hommes », « Bonnes Dames » ou « Bons Chrétiens », mais étaient appelés « Parfaits » par l’Inquisition, qui désignait ainsi les « parfaits hérétiques », c’est-à-dire ceux qui avaient reçu le « consolament », c’est-à-dire l'imposition des mains, et faisaient la prédication, par opposition aux simples fidèles, dont l’engagement était bien moindre.

Principalement concentré en Occitanie, dans les comtés de Toulouse et de Béziers-Albi-Carcassonne, le catharisme subit une violente répression armée à partir de 1208 lors de la croisade contre les Albigeois puis, condamné au IVe concile de Latran en 1215, durant un siècle, la répression judiciaire de l’Inquisition.

source :http://fr.wikipedia.org/wiki/Catharisme

Visites : 352

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Commentaire de Jérôme le 5 Mars 2012 à 15:02

dans mes souvenirs c'était "la religion" la plus cool....

donc St jérôme "Eusebius Sophronius Hieronymus" a fait des contre- sens dans la traduction "La Vulgate de Saint Jérôme dans son édition originale de 405 ?

Commentaire de Jérôme le 5 Mars 2012 à 14:06

c'est toi qui m'a avertie de la limitation des textes pour souvenirs :-)

( petite saisie en bloc note ou traitement de texte & copier coller  (Ctrl C    Ctrl V )  comme ça une ligne de vie pour tes textes et des écrits conservé pour la postérité et pas besoin de retaper ( correcteur d'orthographe inclus )  

http://www.clubic.com/telecharger-fiche10677-openoffice-org.html

Commentaire de Jérôme le 5 Mars 2012 à 13:56

Heureusement que tu es là ;-) merci  !

"s'il existait pas faudrait l'inventer" :-) Ouf t'es déjà là :-)

Commentaire de Jérôme le 5 Mars 2012 à 13:10
Commentaire de Jérôme le 5 Mars 2012 à 13:04

Commentaire de Jérôme le 5 Mars 2012 à 12:59

Commentaire de Jérôme le 5 Mars 2012 à 12:58

Commentaire de Jérôme le 5 Mars 2012 à 12:51

Commentaire de Jérôme le 5 Mars 2012 à 12:37

Le port de l'étoile jaune par les Juifs pendant la deuxième guerre mondiale ne rappelle-t-il pas la marque infamante que les Cathares devaient coudre sur leurs vêtements et les divers camps de la mort du XXe siècle ne sont-ils pas semblables aux bûchers du Moyen-Âge ?
Mais on ne tue pas l'Esprit et, malgré tortures et bûchers, camps de concentration nazis et charniers d'un peu partout, malgré toutes les machines de mort perfectionnées par les moyens techniques de notre époque, l'esprit cathare aux valeurs morales immenses est toujours vivant. Il n'y a plus d'Eglise cathare organisée depuis la chute de Montségur en 1244 mais sont toujours vivaces les tentatives pour aboutir à l'établissement d'un véritable humanisme basé sur les notions de Pretz, de Paratge et de Convivencia léguées par les Cathares du XIIIe siècle

http://www.france-secret.com/cathares_art4.htm

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

Agenda

août 2020
DLMMJVS
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031

© 2020   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation