Le seul antidote à l’emprise sur le soi est la sagesse qui réalise le non-soi. En effet, l’amour, la compassion, etc. font partie de l’aspect méthode de la voie. Peu importe à quel point on les développe, elles ne pourront pas dissiper l’emprise sur le soi.

Bref, les émotions perturbatrices qui surgissent continuellement qui empêchent d’être heureux et qui causent la souffrance, se produisent à cause de la saisie du soi. Les autres n’ont rien à y voir. En outre, il est possible d’appliquer des antidotes spécifiques à chacune des émotions perturbatrices : le désir-attachement, l’aversion, la confusion, la jalousie et l’orgueil.

1) Le désir-attachement

L’esprit concentré, expirons par la narine droite en imaginant que l’air expiré est de la nature du désir-attachement. Il est contaminé et de couleur rouge foncé. Cela purifiera les blocages au niveau du centre de résidence des vents (chakra) à la gorge. Ensuite, on inspire de la narine gauche en imaginant que l’air qui entre est de la nature du détachement. Il est pur et de couleur rouge clair. On répète ce processus trois fois.

Le désir-attachement est exclusivement de nature négative. Il n’en est pas ainsi du simple désir, lequel peut être positif ou négatif. Par exemple, il est possible d’avoir des pensées de désir positif telles que l’amour et la compassion envers ses proches, ses amis, sa famille, etc. Ainsi, les facteurs mentaux du désir et du désir-attachement sont distincts. Les facteurs mentaux de l’aspiration, la détermination et l’effort joyeux, quant à eux, sont toujours positifs.

2) L’aversion

On expire de même de la narine droite en imaginant que l’air expiré est de la nature de l’aversion et de la colère. Il est contaminé et de couleur bleu foncé. Cela purifiera les blocages au niveau du centre de résidence des vents (chakra) du sommet de la tète. Ensuite, on inspire de la narine gauche en imaginant que l’air qui entre est de la nature de l’amour et de la tolérance. Il est pur et de couleur bleu clair. On répète ce processus trois fois.

Le même processus s’applique également aux autres émotions perturbatrices : confusion, jalousie et orgueil.

Purifier de la sorte les blocages au niveau des centres de résidence des vents est une technique spéciale qui procurera paix, bonheur et bien-être physique et mental tout au long de notre vie actuelle.

Les cinq endroits où l’on doit purifier les blocages de ces vents sont : le sommet de la tête (aversion), la gorge (désir-attachement), le cœur (confusion), le nombril (jalousie) et la région secrète (orgueil). Les cinq centres d’énergie (chakras) où circulent les vents se nomment : 1) le chakra de la grande félicité situé au sommet de la tête, 2) le chakra de la jouissance situé au niveau de la gorge, 3) le chakra du Dharma[9] situé au niveau du cœur, 4) le chakra de l’émanation situé au niveau du nombril et 5) le chakra qui entretient la félicité situé au niveau de la région secrète (c’est-à-dire le sexe). Les vents sont de cinq couleurs : 1) bleu pâle, 2) rouge, 3) blanc, 4) vert et 5) jaune.

Cette technique est communément utilisée dans les pratiques du vajrayana. Elle est proposée parce qu’elle peut s’avérer bénéfique pour le monde, particulièrement à notre époque.

Lama Samten
Le Bonheur au jour le jour
Ed. Centre Paramita du Québec
L’antidote à l’emprise sur le soi <br /

Visites : 192

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Commentaire de Minoucha le 20 décembre 2013 à 16:24

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

Rencontre conviviale

Du 7 au 14 août 2020

© 2019   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation