Croyances et richesses dans la vie présente…

Ces quelques réflexions fort galvaudées occupent une place prépondérante dans la vie quotidienne d'une majorité d'Êtres humains. Le pouvoir d'achat, les capacités financières, les capitaux disponibles, et l'impression de bien-être qu'ils procurent au mental, peuvent préoccuper jusqu'à l'obsession n'importe quel Être. Dès qu'il s'engage sur une voie d'épanouissement holistique et que ses activités professionnelles sont celles de cette voie en quête de sagesse, cet aspect du survivalisme primitif humain est un sujet de méditation et de transformation spirituelle.

Mon détachement au matérialisme, ma liberté financière, une vie quotidienne prospère et sereine où je ne manque de rien sont essentiellement produis par un état d'être en cohérence avec les croyances et concepts que j'adopte, modifie et complète. « L'impermanence génère la libre circulation des biens et des idées disponibles en permanence pour les Mages Éveillés à la Maya »

L’exclusion est inexistante dans le Kosmos. Tout est toujours inclus.

L’Univers ignore le rejet, le subconscient ne comprend pas la négation et n'en tient pas compte. Plutôt que de tenter d’exclure, il est bénéfique de respirer dans ses émotions en incluant ce qui est désiré de différent, plutôt qu'en incluant ce qu'on est tenté d'exclure. Les vibrations d'attraction bénéfiques nettoient 'ce qui' n'est plus requis à l'harmonie existentielle ; 'ce qui' se transforme en désir authentique. Le pouvoir d’attraction d'un Être agit dans l’instant présent, les phénomènes du passé, les potentialités du futur sont modifiés par la nature de l'intention qui déclenche l'attraction.

S'il existe un désir, d'être plus satisfait de 'ce qui' a été créé jusqu’ici, c'est le moment pour émettre d'autres choix dans le but de vivre joyeusement (par exemple). Afin d’obtenir ce qui est désiré, il 'suffit' (auto-suggestion) de le décider par des résolutions reflétant l'enthousiasme du désir d'une merveilleuse existence. Lorsqu’un choix est à faire, l’option la plus élevée parmi toutes les options équivalentes est celle qui promet le plus de joie, qui est attirante pour tout le plaisir qu’elle procure. Même si le chemin le plus agréable ne semble pas aussi prometteur sur le plan matériel, sur le parcours il sera beaucoup plus profitable qu'un autre chemin conventionnellement 'meilleur' mais moins joyeux. Suivre le chemin du cœur et de La Conscience procure une abondance plus prolixe, plutôt que suivre d'instinct des choix basés sur les finances, plus incertains.

Alors, quelle signification donner à l'existence maintenant…

Être toujours prêt à remplacer une croyance limitative par une autre offrant un sentiment d’ouverture illimitée, permet d'obtenir par Soi-même un état d’être bonifié, induit par les changements que sa nouvelle croyance produit dans 'sa propre réalité'. Il se peut tout de même qu’il y ai à remplacer une croyance par une autre et encore par une autre, jusqu’à ce que soit trouvée celle qui représente la clé de voûte du conditionnement à convertir ; et pour parvenir à émettre l'intention qui déclenche le pouvoir d’attraction bénéfique à l’harmonie et la prospérité, et au déclenchement de la reconnaissance qu'elles sont déjà présentes dans le Monde. Durant cette conversion des croyances, l'Être plein de détermination et de lucidité devient de plus en plus flexible dans sa liberté à prendre des décision pour créer sa nouvelle réalité à l’image de ses préférences. Il devient plus sélectif dans son attention à ce qui l'entoure. Il se détache complètement de ce qui ne lui convient plus, pour se focaliser exclusivement sur ce qu'il veut ; et pour mettre en pratique ses idées et ses intuitions vivifiantes, excitantes, favorables à son bonheur.

Toutes les situations sont-elles dépourvues de signification ? Pouvons nous être le créateur de notre réalité, décider et choisir quelles significations donner aux circonstances, et par conséquent déterminer quels effets nous obtiendrons de ces circonstances, peu importe à quoi ça ressemble ? Nous pouvons expérimenter 'notre réalité' de la manière que nous préférons, de telle façon d’être en alignement avec notre Conscience. Néanmoins, la même circonstance peut nous donner un effet bénéfique ou un effet néfaste, une expérience agréable ou désagréable. Cependant, si nous concevons un sens constructeur à une situation qui nous arrive, si notre relation à cette situation est définie par nous comme constructrice, nous obtenons simplement un effet bénéfique, sans avoir à prêter une quelconque considération pour l’intention que pourrait avoir quelqu’un d'autre à notre égard ; le regard d'un 'autre' est celui qu'il ne porte que sur lui-même : le bavardage incessant de son mental.

Les finances par exemple… De préférence, pensez en terme de concrétisation !

Les finances, ou n’importe quoi d’autres dans notre vie, ne viennent à nous non à cause de ce que nous faisons, mais à cause de ce que nous pensons. Les capacités financières sont proportionnelles à la complexion des idées que nous avons sur ce à quoi nous voulons utiliser nos capitaux. L’Énergie ou Force Vitale est l'essence de l'abondance. L'intensité de La Force Vitale de nos intentions déclenche un pouvoir d'attraction proportionnel. Nos moyens budgétaires ne déterminent pas notre prospérité, c'est notre façon de penser nos désirs qui la détermine.

Dès qu'un Être se focalise dans une émotion sur un sujet, son Âme vibre au diapason de l'émotion. La majorité des Êtres qui centrent leur attention sur les mots argent, abondance, finances, vivent dans une peur du manque, une pénurie d'énergie. Ils ne contrôlent plus, leur conditionnement au contrôle, au pouvoir est inopérant S'ajoute des déficiences vibratoires psychiques somatiques, des troubles de l'énergie vitale souvent observés en thérapies. N’est-ce pas étrange… L'harmonie n'exerce pas de contrôle. Elle s'exerce dans une relation de bonne entente en Soi-même

C'est le moment de remplacer le mot argent par celui qui provoque moins de résistance et de peur. C'est le moment d'identifier quel autre état d'esprit (les mots des maux et les émotions) va générer une nouvelle vibration qui offre plus : de plaisir ; d’aspiration à une évolution potentielle ; de créativité spontanée ; de sentiment de liberté ; d'envie de concrétiser des projets

Penser 'concrétisation' en remplacement de 'finance, pouvoir d'achat, capitaux' : c'est le commencement du lâcher prise avec l'obsession. Simultanément l’argent afflue - puisque tout l’argent du monde est investi pour se sentir bien - il est donc toujours disponible à l'état latent. Sa manifestation expresse aussi profitable soit-elle, n'est pas essentielle. Le lâcher prise est flagrant quand l'Être passe d'un état de manque à un état d'être naturellement dans l'abondance !

Souhaiter obtenir des objets par lesquels il est possible de se sentir dans un certain état d'être, est l'inverse de cette intention même. Établir d'abord cet état, et s'y sentir en toute plénitude, est un moyen d’obtenir cet objet. Cette démarche conduit à une réflexion cruciale sur sa motivation à désirer l'objet, comme sur la signification et les modalités de l'état d'être désiré. « Quel objet, comportement ou événement, je convoite le plus actuellement pour ma vie ? Et comment je crois que je vais me sentir, si mon désir se réalise ? ». C’est en créant intentionnellement l'état d’être recherché, quel qu'en soit sa qualité entropique ou néguentropique, que l'Être se rapproche de la manifestation de ses désirs et de leurs effets.

Cohérence Incohérences & Contradictions

Dans les phénomènes financiers on peut discerner des incohérences et contradictions flagrantes. Ce qui est parfaitement naturel dans une civilisation matérialiste à outrance où la monnaie virtuelle impacte tous les systèmes économiques, jusque dans les territoires marginaux et archaïques. Même les ermites et ascètes en marge du Monde doivent survivre. À moins qu'ils ne se sustentent exclusivement de Prâna et bénéficient des largesses des populations locales.

En ce qui concerne l'Être emporté dans le vortex sociétal, 'sa réalité' économique est régulièrement perturbée. Quand bien même ce soit son propre scénario existentiel Il n'apprécie pas la précarité et les incertitudes monétaires. Alors le moment lui est venu de renverser ses propres paradigmes en s'introspectant, et d’accepter que ses finances et son état d'être sont les résultats de ses contradictions idéelles, de sa séparation avec son Idéal, de la tyrannie de son ego.

L'utilité des contradictions (!) pour la cohérence mentale s'explicite quand l'Être prend conscience de s'opposer à son Soi 'idéal', devient lucide d'être victime de l'illusion fondamentale de son ego et de l'imposture de son masque social. Il va commencer à retrouver la concorde entre ses pensées et ses actes ; s'orienter vers l'harmonie qui s'exerce dans la confiance d'une relation de bonne entente en Soi-même ; découvrir ses croyances incompatibles s'opposant à la paix et réaliser qu'elles provoquent son état de dualité pathologique. La cohérence se rétablit entre son Soi 'idéal', son conscient, son subconscient. La conséquence en est une non-dualité relative, l'exercice d'un libre arbitre relatif. Dès lors, l'Être manifeste pleinement l'affirmation et l'approbation de Soi-même en établissant naturellement des accords équilibrés avec le Monde ; il s'épanouit dans la réalisation d'un Êthos de l'euphonie. Voilà le 'secret' de sa richesse.

PDF de l'article : Croyances et richesses dans la vie présente.pdf

Visites : 20

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

Agenda

décembre 2021
DLMMJVS
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031
       

© 2021   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation