Bonjour
Être vrai est l'état naturel du petit enfant avant que la société (parents, école, religion etc .. ) ne l'ait profondément blessé au point de mettre des stratégies en place pour se protéger.
Alors il cache sa vraie nature ...
Je pense qu'il est possible d'apprendre à de nouveau "être vrai" petit à petit
Par exemple à dire NON là où on a pris l'habitude de dire OUI pour avoir la paix.et qu'on n'en peut plus

C'est quoi pour vous "être vrai" ?
Merci d'avance  pour votre participation à ce fil de discussion ♥

Visites : 1429

La discussion est close. Vous ne pouvez plus y répondre.

Réponses à cette discussion

Ce serait bien si Lovyves détaillait ce qu'il entend par : "être vrai" est un état d'être, attitude, comportement.....sans rapport avec les ressentis, les sentiments et les émotions".

Surtout après avoir avancé qu'il faut être rigoureux avec les mots : une réponse est espérée avec beaucoup d'intérêt.

Bonjour à Tou(te)s
"Oh ! par là, je n'entends pas grand' chose". (Pierre Dac).
Par contre je vois (écrit) que Katy n'a pas écrit une vraie question.
Ce qui me surprend de bon matin; quoique à dire vrai, après réflexion, peut être pas, s'il n'y a pas volonté de poursuivre une discussion féconde .
Alors, présentement, je ne peux pas y répondre.
Cependant, juste une question.. et tout est possible.

Lovyves, si je formule une question, avec les éléments la constituant, je vous apporte déjà une partie de la réponse ou pour être plus précise (et moins gentille), vous vous appuierez sur la dissection des mots que j'aurai employé pour contourner la question.

Ma curiosité (étant plus forte) est donc de savoir : comment allez-vous décrire un état, une attitude, un comportement qui serait (chacun ou chacun découlant de l'autre ?) dépourvu de sentiment, de ressenti, d'émotions ?

Et j'avoue que cela m'intrigue vraiment.

Curieusement lorsque j'ai posé la formule "qu'est-ce qu'il entend par là ?", j'ai pensé aussi à Pierre Dac et Francis Blanche.

Bonsoir à Tou(te)s
Merci Katy pour cette précision et ce questionnement.
Oui, l'importance des mots (et de leur signification).
je n'ai pas employé le mot "dépourvu", mais "sans rapport".

Etre vrai, c'est une manière d'être, un positionnement, un état d'esprit, occasionnel ou plus régulier dans la vie, dans nos rapports aux autres.
Ce n'est pas l'émotion ou le ressenti qui font que je suis vrai, ou pas.
Mais face à un événement, je me "positionne" comme un être neutre, tout en prenant en compte tous les éléments que mes sens me donnent, afin d'être juste, vrai.

Que je sois vrai ou pas, j'aurais des émotions et des ressentis, mêmes forts .. Mais ce ne sont pas eux qui sont à l'origine du vrai, de mon authenticité.
C'est une affaire de conscience, de "recul", justement par rapport à l'émotionnel et au rationnel.
Illustration (ci-dessous)
Le carré peut symbolisé le rationnel: le rond peut symbolisé l'émotionnel.
La conscience : la réalité.
Et la réalité, me donne des émotions, des ressentis.

Impeccable, si ce n'est que les émotions ou ressentis ne sont pas à l'origine du "vrai", certes, mais les identifier, relier leurs apparitions à la source, permettent un recul plus neutre.

D'autre part, le "vrai" constant, me semble utopique (je sais vous n'en avez rien dit de tel, mais, je le précise).

Il fallait bien que je trouve quelque chose à redire :

Tout à fait, comme disait Constant (d'Ancône) le "vrai" n'est pas sur, dans la durée.
Quant au sourire (et rires), il n'y a que ça de vrai.. et dans la durée.

Aloha, cette question primordiale et difficile ;-) me paraît très bien posée.

Être vrai est l'état naturel du petit enfant avant que la société (parents, école, religion etc .. ) ne l'ait profondément blessé au point de mettre des stratégies en place pour se protéger.

Je pense qu'il est possible d'apprendre à de nouveau "être vrai" petit à petit 

Et cet apprentis-sage est l'œuvre de toute une vie.

Pour pouvoir se comprendre, à partir des sensations de chacun(e ), je ferais pour ma part, une différenciation entre la personnalité (caractère, émotions, pensées... l'ego en quelque sorte)  et l'individualité (le centre de l'être, vers lequel nous pousse notre évolution...)

Je suis d'abord émue en pensant à "l'état naturel du petit enfant" car je vois mon petit-fils de sept mois, qui entre en communication directe avec ses sourires rayonnants, sa présence intense, ses regards lumineux, ses mouvements et babils en interconnexion... En sa compagnie, j'en ai des vibrations dans tout le corps, le cœur...

Il est encore dans l'état Naturel de la Source!

Je perçois que tu fais justement allusion à cette Nature véritable qui est celle de tout être humain : que nous avons lors de la naissance - puis qui est censurée, brisée, par les blessures et conditionnements d'une éducation et d'une société basées sur la dualité, performance, domination... et tutti quanti...

Bon! Je ne vais pas faire un livre! Le sujet est inépuisable. :-)

Je dirai simplement que pour moi, être vrai, c'est retrouver cet état originel : notre véritable état d'Être - du moins, aller dans cette voie - comme semble l'exprimer Aiden, en parlant d'un moi intérieur spontané, dans la lumière et la joie.

L'enfant vit dans le présent, dans le ressenti. Il a des antennes connectées aux autres dimensions... tant que... ...

Car tout le travail des forces obscures gouvernant le monde a été de couper l'être humain de ces antennes pourtant Naturelles! mais qui ne le sont plus pour la plupart des humains, après un conditionnement millénaire...

En terminant ce commentaire, je me rends compte que, pour moi, être vrai, c'est se déconditionner de cette conscience de dualité ambiante, en se concentrant sur son évolution spirituelle : qui n'est rien d'autre que vivre au Présent en conscience. On vit alors une connexion aux multidimensions : là où se connecte l'état de plénitude de l'Amour, une forte Vibration énergétique...

Ainsi, être réellement vrai, c'est un potentiel en devenir chaque jour, vers notre vraie Nature multidimensionnelle, qui est Conscience, qui est Amour... Car il faut bien admettre que pour une majeure partie de la vie, il s'agit plutôt d'un théâtre vivant où les moments d'authenticité sont pure grâce, non permanente...

Il m'apparaît que plus les êtres vont se connecter à leur Être profond, plus ils seront Vrais, et du coup, moins on pourra leur faire gober les mensonges médiatiques mondiaux.

Tout se tient, puisque le Tout est Un... Et s'il est brisé actuellement, il faudra bien qu'il recolle ses morceaux...

À ce moment, le Vrai sera là, dans les cœurs, dans le monde... Quand?

Pour aujourd'hui : Transition oblige... ;-)

J'ai retrouvé ce texte de Krishnamurti, vraiment d'actualité - en ce qui concerne le monde extérieur!

Et s'il peut vous apporter un éclairage, en ce qui concerne le monde intérieur... Il nous renvoie face à soi-même, dans les profondeurs de l'esprit.

http://epanews.fr/profiles/blogs/l-authenticit#.VmQW765livc

Être vrai(e), ce serait donc être authentique.?..Être au plus prés de son être profond ?...Ce serait avancer dépouillé(e) de nos oripeaux, être à nu ?

Est-ce que l'on peut être vraiment vrai(e)?

J'ose une réponse : l'impression est que cela n'est pas acquis une bonne fois pour toutes, mais demande "entrainement" (comme pour le corps ou l'intellect : cognition -mémoire, réflexion..-) réguliers, voir quotidien et des réajustement réguliers (d'où, la paresse spirituelle, l'un des péchés capitaux).

Perso. si je ne suis pas toujours "vraie", je sais en revanche à chaque fois, quelle fut la réaction (émotive ou affective) qui a empêché cette homogénéité (cohérence) entre intérieur et extérieur.

On peut être vrai, le plus souvent possible, il y a des variations constantes.

Oui.
Ce serait avancer dépouillé(e) de nos oripeaux, être à nu.
Le réel faisant "surface".
Oui, je peux l'être vraiment.
Et ce n'est pas compliqué, mais "dur" pour l'égo (mental) rationnel et pour le "coeur" l'émotionnel.
Je l'ai expérimenter (par la philo socratique) ... méthode irrecevable ici sur Epanews !!!

Irrecevable à peu près partout, à part avec des "compagnies compatibles" (malheureusement).

Quoi que l'émotionnel puisse apporter des saveurs inégalables et l'égo permet de situer le ciel et la terre par rapport à sa tête et ses pieds.

Mais, effectivement, au final, ces deux "compères, frères faux ennemis" sont censés être neutralisés pour approche le plus possible quelque chose de vrai.

Nous baignons sur les mêmes (longueurs) de l'onde.

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

© 2021   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation