Je réapprends le silence, les longues soirées à papillonner dans la maison après le coup de fil salvateur d'une amie. Echanges, rires, sourire intérieur. La douceur est présente, le doute parfois aussi s'installe. "Vais-je continuer à être bien, enfin moi-même, et non celle qu'il "fallait" être pour garder l'amour près de soi ?".

Mais à force de ne pas être moi, mon âme se révoltait, souffrait en silence...et puis, et puis, un après midi de décembre, je me suis envolée.  Mais aujourd'hui, mes ailes sont repliées, j'ai toujours froid.

Je médite, prie, mais le doute reste, s'accroche. Pourtant, ici, entre forêt et lac, j'ai l'impression de vivre au Canada. Les biches, écureuils, oiseaux  viennent me rendre visite au quotidien. La vue de mon chalet est toujours changeante, merveilleuse. J'attends le printemps qui ne vient pas assez vite.

Visites : 511

Y répondre

Réponses à cette discussion

Bonjour Pénélope,

C'est un nouveau chemin que vous avez décidé de prendre et vous avez eu raison puisque vous n'étiez pas heureuse et comblée. Vous redécouvrez une nouvelle vie. Il vous faudra un peu de temps, c'est normal. Mais ne doutez plus de votre choix.

Profitez de cette belle nature qui vous entoure. Les animaux, les arbres sont pleins d'énergie et d'Amour.

Vous pouvez communiquer avec eux et vivre pleinement l'instant présent,.

Une période de silence vous aidera pour trouver votre voie.

Continuez à chercher en vous. Vous serez aidée.

En plus, vous avez des amies. Donc, tout ira bien.

Amour et joie.

Amand.

Merci Amand

La transition se fait, doucement mais sûrement. Le manque de l'autre nous fait ressentir le mauvais côté de la solitude mais il est vrai qu'en elle, des états sublimes apparaissent, et je les vis comme des états de grâce.

Belle journée 

pénélope

Bonsoir,

Oui un jour il y a l'envol baigné d’espérances, de rêves, de souhaits, 

puis le vol dans un ciel inconnu, 

quelques brindilles glanèes ici et là, pour construire mon nouveau nid,

et tout doucement, il y a  mon Moi, que j'avais perdu de vue , qui se pose devant moi et dévoile ses faces cachées, ses peurs , ses doutes mais aussi ses joies que je me vais apprivoiser.

Je ne savais pas que le manque était froid, je le croyais colère

Je ne savais pas que le silence joue des instants de paix, puis bouscule ma paix et m’entraîne en solitude.

Sur le chemin de mon coeur j' hume chaque instant, à la découverte de la fleur qui s'y repose, qui nourrira mon coeur de douceur.

Belles cueillette d'instants fleuris Pénélope

Si joliement dit ce que mon coeur murmure, ta réponse me réchauffe, me réveille et réveille mes sens.

La solitude me surprend, en effet avec sa froideur apparente. Elle vient juste après la colère, l'immense tristesse et l'amère déception. Passage obligé avant cet état de grâce que tu décris si bien....Sur le chemin de mon coeur j' hume chaque instant, à la découverte de la fleur qui s'y repose, qui nourrira mon coeur de douceur.

Belle journée à toi Brigitte

Pénélope

Oui Dominik, merci pour cette petite piqûre de rappel. En fait je ne sais pas trop ce que je ressens, mais je sais que je suis seule pour me reconstruire, parce que pendant 7 années j'ai lutté pour ne pas m'oublier avec un partenaire qui prenait beaucoup de moi. Aujourd'hui je réapprends à vivre, à être, tout simplement.

Quand je parle de solitude, il s'agit d'être à l'écoute attentive de mon être, de l'essence de mon être, et ça, durant ces années, je l'avais oublié, enfoui, refoulé, m'emménagement quelques petits espaces, mais juste ce qu'il faut pour ne pas paraître égoïste ou trop individualiste.

Alors j'écoute le silence, parfois c'est la peur, l'angoisse que j'entends siffler à mes oreilles, d'autrefois, c'est une douce mélodie et je savoure longuement cet état de grâce.

Belle journée à toi

Pénélope

Juste ce qu'il faut....?? C'est pas beaucoup, pas longtemps, pour ne pas déranger l'Autre, ne pas l'oublier.

Bonjour Pénélope, vivre avec la Nature aide bine celles et ceux qui vivent avec elle. Elle ne t'oublie pas si on en prend soin et ne demande qu'à être redécouverte sans cesse. Il arrive qu l'on croise le chemin de quelqu'un avant de continuer à construire une partie de son destin avec.

Le printemps revient comme une bonne occasion de se construire avec lui

Bonne route

Il faut etre un (l'unité),l'etre complet avant d'etre deux....L'autre n'est pas la moitié de toi ...tu es entière ,l'autre aussi et un +un ne fait pas deux mais 1...dur a comprendre...j'ai mis du temps...l'autre n'est pas la pour complèter les failles ou manques de l'autre....L'unité est déja en nous....

Didier

L'unité en nous n'est pas un acquis, je pense, elle est à trouver, et nous sommes sans cesse en chemin pour trouver cette unité. Je pense que c'est ce qu'a voulu dire Superdidou.

Nous nous trompons de chemin en voulant combler ces failles et ces manques avec l'Autre et c'est là que nous nous plantons immanquablement.

J'étais consciente dans ma dernière relation de ce danger. Je n'ai pas été assez ferme dès le départ. Et alors que je savais pertinament que mes failles et mes manques ne pouvaient pas être comblés par l'Autre, l'Autre, lui, ne le comprenait pas, ne l'admettait pas. 

Il est aujourd'hui en recherche d'une autre béquille.

Quant à moi je recherche ma virginité spirituelle.

On a tous des failles et des manques...l'unité individuelle est un but vers lequel tendre......Mais déja si des les premiers jours on aborde la relation en disant par ex cette fille est faite pour moi parce qu'elle sait faire ca que je ne sais pas faire ou a telle qualité que je n'ai pas ...ca démarre tres mal...le problème est que ce mode de pensée est tres répandu dans les couples...........et ce mode de pensée peut aussi revenir dans le cours de la relation...L'autre n'est pas la pour pallier a nos manques et nos errements....Il faut etre un complet ,l'autre doit etre un complet pour faire un grand 1 complet...

Voila Dominik...........Il est évident que ceci n'est que ma vérité...je ne cherche a convaincre personne ....Ce n'est qu'une expérience perso suivis de la lecture de quelques ouvrages dont j'ai oublié le nom et dont les phrases m'avaient interpellées...Je resterais humble dans ce que je te dit...

A Binetot

pas tjrs evident de reaprendre a vivre seule mais il m'a fallu arriver a 62 ans pour apprecier cette solitude je me suffis a moi même plus rien ne me manque Dieu est en moi et c'est un vrai cadeau de l'univers un jour tu n'auras plus froid tu habites ou tu parles de chalet moi je suis du nord de la france la demain je m'envole vers le sud rechauffer mes vieux os lol

bonne journee a toi je t'envoie des energies d'amour nell la chti

Un printemps ? Masculin ? Je remarque la nécessité d'un temps de solitude,d'intégration, de retour a ses vraies valeurs et besoins avant d'ouvrir la vie a une nouvelle rencontre...

cependant le corps et l'âme ont besoin de contact et de reconnaissance en sécurité... Merci de ton partage.. Christophe...

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

© 2021   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation