Si je meurs, serais je éternelle ?

Visites : 238

Y répondre

Réponses à cette discussion

Bonsoir
Je ressens beaucoup d'humour dans la question de Cristalviolet !
S'il pleut demain, fera t'il beau !?
J'en des doutes .. je doute .. à coup sûr !

Chère, Mais, bien sur que la question est sérieuse !
Et que l'humour et le sérieux vont de pair !

Alors une petite (toute petite) réponse :
Si je meurs, serais éternel !?
Hum !
Ya plusieurs réponses , même si le résultat est le même ou similaire !
Eternel(le) hors de la chair : C'est sur si l'âme existe.
Avec la chair, sans âme : c'est sur aussi, après ma mort, il reste de la poussière (c'est de la matière), donc je suis éternel; mais sans conscience.
Avec l'âme serais je conscient !?
Une âme a-t-elle une conscience de chair !?
j'en doute .. beaucoup !
Donc, pour moi, parler d'éternité avec l'âme, c'est comme parler du calcul intégral un élève de CP.

Il est bien possible que nous parlons beaucoup plus de ce que l'on ne connait pas, que de ce que l'on connait; mais lequel nous dérange (bien vivre, en harmonie ensemble, présentement).

Si mon humour et sérieux vous ont fait rire, alors mon âme est aux anges !
Et ma chair réchauffée.

Bonjour à Tou(te)s
Wouahhh !
Excellent réveil, Béa est, aussi, une grande humoriste !

A la question : suis-je éternel.
Réponse : la vie est éternelle !
Magnifique exemple de tautologie.
C'est la réponse de toto en son logis !
Donc la question ne se posait même pas !
Mais alors !!!???
Ce n'était pas une bonne question !

Je suis sûr que Béa a les capacités de redonner vie à la question.

Même sans âme, je crois que je vais garder le sourire éternellement.

Sans tautologie, l'humour sera immensément plus grand, ainsi que la perspicacité !

re Bonjour … au club des humoristes !

Donc l'ami Béonard nous dit :
" Et en toute cordialité, sans critique ni reproche !"
et un peu plus loin :
"… est une excellente façon de démontrer une certaine non réflexion, par certaines réponses…" !
!?
Là, nous ne sommes pas dans le domaine de la tautologie !
Mais, possiblement, apparemment, peut être, un brin, un soupçon d'incohérence .. que je soupçonne !?
C'est une hypothèse que j'envisage.
Mais, étant imparfait, je peux me trompe.. lourdement, réellement, surement, indiscutablement.

Oui Lovyves !

Et cela est bien remarqué !

Après re lecture des différents posts, je m'aperçois que j'avais mal perçu ou apprécié une réponse, je repasserai donc pour corriger, vous priant pour l'instant de bien vouloir considérer quelques excuses que  j'espère appropriées en la circonstance !

Tautologie ! Intéressant !

A bientôt !

Beonard

Entre nous pas besoin d'excuses !
Erreur, pas erreur, justes pas justes, nos mots et actions sont faits pour s'améliorer, et, ce mutuellement.
Souvent ce qui est le moins approprié, nous apprend le plus.

la tautologie est un mot un peu métèque, mais pas étranger au langage commun.

Bonsoir Lovyves !

En effet, la tautologie n'est pas étrangère au langage commun, c'est un terme que j'entends tous les jours (humour) sans compter le nombre de fois où familièrement le commun des mortels peut l'employer sans se rendre compte qu'il tautologise ! La preuve ! (je l'ai fait) !

J'ai trouvé à ce sujet un texte sur la tautologie très intéressant (mon avis) à partir de ce lien :

http://books.google.fr/books?id=M4ovocqEk1UC&pg=PA401&lpg=P...

Et ce que j'ai beaucoup aimé c'est finalement une sorte de paradoxe imposé dans cette phrase :

La philosophie doit quitter le territoire de la tautologie, sans jamais pouvoir, lui porter atteinte, (sinon elle deviendrait illico une pseudo-tautologie); elle est sous l'emprise d'un double bind !

Passionnant ! J'adore ce genre d'exercice, mais ...... je n'ai pas assez de temps ! L'année prochaine, je serai retraité ! Enfin !!!

Mais bon, c'est pas le sujet, et je ne veux justement pas flooder le sujet de Cristalviolet !

En effet, puisque mutualité, donc pas de besoin mais de cordialité, cela tombe sous le sens et c'est bien dans ce sens que je les avais présentées !

Je reproduis donc en "copier coller" mon texte précédent, amputé de ce passage, qui, après relecture m'indispose sincèrement !

Bonjour ! Voici ma petite contribution !

Cette question est "très bien posée" ou "assez maladroitement posée" !

Volontairement ou pas ? Pourquoi ?

Et en toute cordialité, sans critique ni reproche ! Ceci sous entend que quand nous mourrons, nous deviendrons Eternels ou non ! Si c'est non, c'est réglé, on n'en parle plus !

Mais, si c'est "oui", qui dit que nous ne sommes pas "déjà" Eternels et que notre prochaine mort ne sera pas le "début" de notre Eternité mais tout simplement, sa continuité ?

Pour ma part, "Nous sommes Eternels" dans le sens où, "seule" notre enveloppe carnée meurt, et où notre Energie de Vie, notre Âme, notre Esprit ne meurent pas, non concernés par la Mort, concept Humain, comme le Mal.

Sinon, d'où nous viendraient ou reviendraient certaines "mémoires" ?

Merci à vous toutes et tous. Merci Lovyves, cette erreur m'a en effet beaucoup appris ! Avec tout mon Amour !

Beonard

Bonsoir
Restons dans l'humour, Béonard..
Voila un silence qui en dit long, voire assourdissant !

Bonjour
Question de Cristalviolet :Si je meurs, serais je éternelle ?

Question reformulé par Roland :Si "je" suis éternel(le), puis-"je" mourir ?

Et question à nouveau reformulé par Roland, sans apparence ni paradoxe : Qui est "je" ?

Tout ceci me parait très intéressant.
"je" m'interroge !?
Peut être que je m'interrogerais éternellement si "Dieu" me prête vie aussi longtemps !

Bonsoir à Tou(te)s
Beaucoup de Questions là, Roland !
Aux premières, je répondrais :
Avant ma naissance, j'étais de la poussière que mes parents n'avaient pas encore ingurgitée sous forme d'aliments.
Après ma mort, je serais de la poussière, que des plantes utiliseront; et que, peut être, d'autres êtres vivants ingurgiteront.
C'est ce qui parait le plus plausible à nos sens et à l'esprit .. cartésien !

Serein face à la fin de vie : affaire perso !
Sans regret de ce que l'on a fait, et vivre l'instant présent (encore vivant) dissipent les peurs de la mort.

En vieillissant, j'ai "gagné" la retraite et mon corps n'est pas encore disloqué !
Rien de transcendant en tout ceci; mais s'il y a du transcendant, très bien.
Tout est illusion; alors perdre une illusion pour en trouver une autre .. tout va bien .. c'est une question d'être dans cette dynamique !

Oui, rions pour nous même, pour les autres; et, aussi, de nous même, avec les autres .. volontaires.

Bonsoir à Tou(te)s
Cher Roland,
nous ne parlons pas avec la même langue, donc difficile de communiquer sur un sujet.

"reformuler" ! Non, pas reformuler, "répéter" en l'occurrence !

Pour bien comprendre (ce que je n'ai pas bien compris) je pose une question en rapport avec les mots et les conditions formulées dans la phrase de départ; pas une question d'un autre lieu ou temps (l'eau que je bois au présent).

Ceci dit, je réponds à:
"Voulez vous dire que la "personne Lovyves" (qui s’exprime aujourd'hui) était les atomes dispersés qui allaient constitué son corps, au moment de sa conception puis tout au long de sa croissance ?"
Oui !

"Demain, vous allez boire un verre d'eau. Est-ce que cette eau est et a toujours été "vous" ? De quelle manière ? Comment ? Comment le ressentez vous ?"
!!??
Je n'ai pas la prétention, ni la conviction, que les atomes X ou Y étaient moi.
Comme il est dit dans les livres religieux (pour avoir une référence) : je suis un tas de poussières ambulantes, mais conscient de son "ambulante".
Hier les atomes ce n'étaient pas moi; ou, pour quoi pas le contraire, mais c'est valable pour tout le monde et tout : tout est dans tout, alors est moi : Roland est moi; et, moi, je suis Roland !

"J'avoue ne pas comprendre la logique et la réalité objective de votre propos.."
Alors pourquoi tant de suppositions et de questions !?

Nous revenons à la question : qu'est-ce que "vous" êtes ? ! ! !
A part le conscient, tout le reste n'est que du ... délire !
Cependant dans nos délires, il y a, peut être, du réel !

Je préfère le questionnement (avec le sens des mots), plutôt que des questions qui "transpirent" l'opinion.
mais je n'ai rien contre l'opinion, si elle s'exprime sans question.

à+

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

Rencontre conviviale

Du 7 au 14 août 2020

© 2020   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation