Bonjour :)

Je me pose la question suivante:

Doit-on tout subir ( humiliations, insultes, ...) sous prétexte que nous créons nous-même ce qui nous arrive ? Que si cela nous arrive c'est pour nous montrer ce que nous nourrissons encore en nous qui reste à guérir ?

Merci de vos avis.

Belle journée lumineuse à vous.

Olivier

Visites : 1273

La discussion est close. Vous ne pouvez plus y répondre.

Réponses à cette discussion

Merci de ta réponse Opale. Je pense aussi que tout subir n'est pas toujours constructif. Le problème est quand on perçois le positif que cela peut apporter... et arriver à démêler ce qui est en résonnance, la souffrance de l'autre à travers nous, comme le dit si bien Karen.

amicalement :)

Tout à fait d'accord sur le fait qu'il ne faille pas toujours reporter la faute sur l'autre et ne pas s'observer :)

Bonjour à Tou(te)s .. les vivant(e)s
En ce 2 novembre, je suis bien loin, voire "d'outre tombe" de Céline... et ce n'est pas un voyage au bout de la nuit vers un château brillant.

"Subir, à nous de mettre des limites." !
Donc, il y aurait un subir normal et un subir anormal.
Eh bien, je ne veux pas de la moindre poussière de subir.

Subir est comme la D.U.D.H., il n'y a pas de non respect admissible, supportable, la moindre entorse est inadmissible.
Pas question de limites, ou faut protéger, j'agis au "quart de tour" à la peccadille.

Il y a des événements que je ne peux pas changer, aujourd'hui il pleut, il fait soleil, c'est un fait et je vis très avec l'un ou l'autre; d'ailleurs s'il n'y avait pas les deux serais je vivant !?

La Mort, même si je "tape des pieds" contre la mort, elle viendra, et peut être même plus vite si je "tape des pieds" contre.
Je suis vivant, tout va bien, et je comprends qu'il ne faut pas "s'emmerder" avec les fadaises de la société : météo : "aujourd'hui mauvais temps, temps exécrable, il va pleuvoir", c'est à la limite du crime cette manipulation; mais j'ai un esprit qui me permet de ne pas subir le mensonge.

Par contre, il y a plein de choses que je subis volontairement, voir La Boétie; ainsi que toutes les croyances new look et anciennes !
Peut être que j'ai à comprendre, qu'il n'y rien à comprendre pour être heureux avec tout ce qui se passe.
Et, que subir est une invention humaine, pour instiller une dose de mal être au peuple et que l'autocontrôle soit bien intégré dans les cerveaux.

Bonjour Karen.

merci de ta réponse, éclairante... pas évidente à accueillir car c'est une grosse remise en question, mais sur le chemin, n'est-on pas en remise en question permanente ?

La résonnance,tout est là effectivement... tant qu'il y a des failles... ça fait mal ! 

Je connais les 4 Accords, livre qui compte beaucoup pour moi.... un livre indispensable :) Je vais y regarder à nouveau...

Lumineuse amitié également

Olivier

Monikaren , 

"Il me semble qu'à partir du moment où l'on réalise que,  quelque part, on a crée ce qui nous arrive, alors on n'est déjà plus dans la soumission, mais dans une sorte de détachement qui permet la réflexion"

 

Mais ce n'est pas ce qui se passe dans la réalité .

Les enfants croient qu'ils sont reponsables quand leurs parents divorcent , quand l'un meurre , ou quand ils sont frappés et maltraités par eux : ils scroient toujours qu'ils sont à l'origine de ce qui leur arrive . Et justement pour rendre possible la guerison, pour qu'ils ne soient plus dans la "soumission" on leur explique et on leur apprend qu'ils ne sont pas responsables de tout ce qui leur arrive .

Dans le cas du harcellement , la technique du harceleur c'est justement de faire croire à la victime qu'il est la cause de son harcellement : c'est pour cela que cela marche ! Le harcelé va se remettre en cause , va rechercher en lui ses fautes alors qu'il n'y est pour rien ! C'est ça le drame 

oui, tout cela a un sens.... difficile à accepter, digérer, mais quand on y parvient..... c'est biennnnnnn :)

Bonsoir à Tou(te)s
Volontairement, involontaire, je subis tout !
Je n'empêche pas autrui de parler.
Je peux esquiver des coups, pas tous; esquivé ou pas , j'ai subi.
Mais .. je ris de tout.
Alors tout devient subitement rien !
Cause toujours, tu m'intéresses !
Les coups physiques, je fais avec tant que je ne suis pas mort; après, mon corps, ne subira rien du tout.

Merci Lovyves de cet intermède "bouffon" et lucide. Très drôle et pertinent  :)

Si on boit du poison ...on s'empoisonne ,ce n'est juste ,ni injuste ..c'est uniquement  la conséquence ..! 

Doit -on rendre responsable le poison ?  on reçoit ce que l'on donne .."subir " est un positionnement de victime  suggéré par l'égo !? étrange !? victime de qui ...? de soi mème ,rien , ni personne n'est responsable de nos propres actes ! 

Nous sommes les seuls créateurs de notre réalité ..personne ne nous oblige a commettre des actes négatifs envers nous mèmes !

tout cela est vrai Ann-Pascale, mais même si je suis créateur de ma réalité, elle se télescope avec d'autres réalités, à nous de faire que le choc soit harmonieux :)

 Si tu travailles sur toi à développer la Conscience du COEUR ..vaste  long programme - ( sortir de la dualité ,des projections ,de l'égo ...etc )  : tu changes ton taux vibratoire énergétique et  tu t'attires une autre réalité ...c'est tout simple ...mais beaucoup de courage , de volonté ...............

Dans l'acte se trouve l'effet ..donc créer  des  actes bienveillants ..envers soi ..c'est un "donné" à soi ..les fruits se récoltent ensuite ...

C'est possible ..certains l'ont fait !!

La question de madmonk est interessante.

Prenons de l'exemple de la misére , de sa souffrance physique , mais aussi de l'humiliation, des insultes , du mépris qu'elle engendre de la part des autres. 

Imaginez que vous êtes trés pauvre , la misére noire : serfs , esclaves , paysans , enfants dans les manufactures... : ce n'est plus le cas pour la majorité d'entre nous , mais ce fut le cas pour une grande partie de nos aieux.

Doit-on accepter cette misére en se disant qu'on l'aurait choisi ?

Ceux qui vivent cette misére doivent-ils comprendre ceux qui les exploitent ? 

Ceux qui les exploitent sont-ils en "souffrance" ? 

Qu'est ce que la misére  serait censée nous faire apprendre ? 

Que vaut-il mieux ? Accepter sa propre misére ou se révolter contre les conditions qui l'engendre .

Peut on lutter contre la misére en ne comptant que sur la bonne volonté de ceux qui en profitent ? 

Que pourriez vous répondre dans ce cas là ?

Merci d'avance 

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

Agenda

Juillet 2024
DLMMJVS
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031
       

© 2024   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation