La paix est comme l'amour, tout le monde en parle mais c'est un peu comme la météo et selon nos humeurs parfois...

Pourtant, comme l'amour, la paix se cultive de façon journalière...dans un sourire, dans un geste, dans un lâcher prise..à travers l'amour justement.

Mère térésa disait: si vous voulez promouvoir la paix dans le monde: "Rentrez chez vous et aimez votre famille..."

A t on le droit d'être heureux quand même, lorsque le pays brule? ou doit on, à tout prix réfréner nos cœurs éveillés à l'amour, à la joie qui nous fait tenir debout? qui nous fait prier pour un monde meilleur et plus juste?

Envoyer de l'amour dans l'UNité, c'est sortir du mental, c'est comprendre que le monde est malade et souhaiter sa guérison.

Visites : 2304

La discussion est close. Vous ne pouvez plus y répondre.

Réponses à cette discussion

Afficher l'image d'origine

De circonstance  AIDEN . Nous partageons la souffrance de toutes ces familles désemparées visées par la barbarie ! Merci pour ton message . Douce soirée .

Ne surtout pas céder à l'abattement qui va se généraliser à travers les médias comme une trainée de poudre..

Concentrons nous sur l'espoir, la lumière et l'amour, ce qui est un hymne à LA VIE !

A t on le droit d'être heureux quand même lorsque le pays brule?
Si je ne suis pas heureux, qu'est ce que j'apporte, à moi-même et à la société ?
Pas de l'eau pour éteindre l'incendie, il me semble.

« Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient, impuissants, le désastre. Seul le petit colibri s'active, allant chercher quelques gouttes d'eau dans son bec pour les jeter sur le feu. Au bout d'un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit : « Colibri ! Tu n'es pas fou ? Tu crois que c'est avec ces gouttes d'eau que tu vas éteindre le feu ? » « Je le sais, répond le colibri, mais je fais ma part » . Conte Amérindien.

Une goutte d'eau, c'est peu ... dans l’océan.
Cependant, une goutte d'eau c'est grand... comme l'infini.

Penser aux personnes qui vivent à Paris...Notamment notre Liselotte...

Il est plus facile de ne pas céder à la peur lorsqu'on est loin...

Oui, penser aux personnes qui vivent (encore) à Paris .......
... a Bagdad, à Damas, partout sur Terre.
Tous les jours, être UN à chaque instant.

Le "nous sommes UN" .. il y a des jours où il est oublié ..
C'est là, que l'on aperçoit la superficialité de "la profondeur des coeurs " !!

A chaque seconde je peux mourir, d'un arrêt cardiaque, d'une balle; alors présentement oeuvrons à la paix en étant heureux, sans peur.

Et oui, nous sommes UN, la guerre, la haine, la violence sont partout présents, tout le temps...c'est une réalité insupportable à supporter .....sans amour...

Bonsoir :) Je vis à Paris et je me suis laissée happer par l'horreur de ce qui s'est passé ! L'empathie aidant je ressentais toute cette peine, toute cette souffrance, cette colère aussi et le climat de peur ... J'étais cassée ! Je n'ai pu remonter en vibration qu'en acceptant mon état émotionnel sans me juger et en pratiquant HO'OPONOPONO ....  La légèreté est revenue et j'ai pu, en toute sincérité et en conscience, envoyer de l'amour à tout le vivant de la Terre y compris les agresseurs !  Ouf ! :)

C'est merveilleux ce que vous exprimez, c'est plein d'espoir, merci aloha..

Véronique, toute ma famille est aux environs de Paris. Nous avons une compassion infinie pour les familles endeuillées mais le fait est que la peur, engendre très souvent la haine... Hors derrière la peine se cachent  souvent les mots incompréhension, peur et ............vengeance et haine.

C'est un risque énorme que de rester dans ces vibrations et même si nous sommes peu nombreux à penser ainsi...Ne doutez pas de notre compassion infinie...l'amour nous sauve du défaitisme qui va se propager comme une trainée de poudre...

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

© 2021   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation