Avez-vous déjà entendu parler de la mindfulness, ou "pleine conscience" ? C'est un état de conscience que l'on atteint en focalisant notre attention entièrement et intentionnellement sur un attribut du moment présent, tel qu'une pensée ou une tâche, sans y porter aucun jugement de valeur.

Cette définition pourrait être décortiquée mot à mot pour en expliquer toute l'importance. Limitons-nous à deux d'entre eux : intentionnellement et présent. En effet, il nous arrive parfois de ne faire qu'une chose et de ne penser à rien d'autre, sans pour autant porter attention sur l'action en elle-même : nous la faisons mécaniquement, et c'est ce que la mindfulness veut éviter. De plus, la pleine conscience veut nous faire vivre entièrement le moment présent pour pouvoir l'apprécier à sa juste valeur, sans penser au passé ou au futur.

Il n'est pas ici question de faire entièrement le vide dans son esprit. L'idée, c'est de se concentrer sur une seule chose. Elle peut être positive ou négative. Ce qui importe, c'est que nous reconnaissions la présence de cette pensée, ce sentiment ou cette action, et que nous lui offrions toute notre attention.

Des traditions religieuses aux études scientifiques

Alors que certains affirment que la mindfulness trouve ses origines dans le bouddhisme, d'autres rappellent qu'un grand nombre de religions l'utilisent depuis toujours. Quoiqu'il en soit, la pratique telle qu'on la connait est indépendante de toutes pratiques religieuses.

La mindfulness a été intégrée dans des travaux de chercheurs universitaires américains, tel que Jon Kabatt Zin qui l'a étudiée dans le domaine de la réduction du stress.

La pratique de la pleine conscience allie donc les influences de traditions philosophiques ou religieuses à celles de la recherche scientifique.

La mindfulness, pour quoi faire ?

Avec de la pratique, la mindfulness nous permet de nous éloigner des automatismes souvent inconscients et des réactions spontanées, que l'on voudrait parfois éviter. Cette technique nous permet de prendre du recul par rapport à ce qui nous arrive et de mieux contrôler nos émotions. On peut alors penser avant d'agir et l'on se voit offrir de nouvelles possibilités et de nouveaux choix, qui restaient cachés derrière le désordre de nos pensées.

Bien que la mindfulness n'est pas réservée à ceux qui vont mal, elle est aussi de plus en plus utilisée dans le milieu médical, que ce soit pour traiter la dépression, des troubles du sommeil ou bien d'autres choses.

Comment s'y mettre ?

La mindfulness est une pratique qui peut être effectuée à tout moment de la journée, dans n'importe quel endroit et pendant autant de temps que vous le voulez. Vous pouvez même la pratiquer en faisant la vaisselle !

Cependant, si vous débutez, pour pouvoir entrainer votre cerveau au mieux, il est conseillé de commencer par la méditation.

Dans une position confortable, les yeux fermés ou fixés sur un point devant vous, respirez lentement et commencez par vous concentrer sur votre respiration. Après quelques minutes, concentrez-vous sur un son ambiant jusqu'à ce que vous n'entendiez plus que lui. D'autres pensées vont surgir pendant le processus, il vous faudra alors les laisser partir aussi vite qu'elles sont arrivées. Quand vous y arriverez, vous pourrez tenter l'exercice en vous concentrant sur d'autres choses qu'un bruit : une pensée ou une action, par exemple.

Avez-vous déjà tenté l'expérience ? Partagez avec nous les moments pendant lesquels cette technique vous a été utile !

Article écrit par Guillaume Besson de justebien,fr

 

Visites : 28

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Bienvenue sur épanews

épanews est le 1er réseau social dédié à l'épanouissement et au bien-être.

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

Stages & formations

Publiez gratuitement vos annonces cliquez ici - déjà 220 annonces !

Populaire

© 2017   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Échange de liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation