Des clefs pour une belle vie (même quand ce n'est pas facile)

Bouleversant témoignage et formidable leçon de vie d'Anne Dauphine Julliand. Journée Émergences 2013.

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Commentaire de domibiarritz64 le 17 Mars 2014 à 1:54

les enfants "vivent dans le présent" mais ne regardent jamais le passé, ni l'avenir, et c'est ce qui nous "soutient" "maintient en Vie"....!! et vivre le "présent" intensément!!..... comme "moi enfant je l'avais fait pour mes parents à la mort de mon frère aîné"... je n'ai pas compris...mais j'ai vécu le "présent"... juste le "présent"....!! il avait 27 ans et moi 10 ans.....!! et mes parents m'ont toujours "remerciés d'avoir été comme çà"!!! 

Courage Anne... on n'oublie jamais... mais le temps apaise les douleurs mais n'enlèvent jamais les moments de bonheur que l'on a partagé ensemble....

Très cordialement.... Dominique.

Commentaire de Fleurdo12 le 16 Mars 2014 à 21:37

Vous m'avez laissée sans mot! BRAVO!!!

Bonne continuation et toutes mes félicitations!

Commentaire de Gérard Jean-Jacques le 16 Mars 2014 à 7:03

Ce que semble avoir bien compris Anne Dauphine, c'est que le vécu de perte d'enfant confine à l'isolement. De nous parler comme elle le fait est tout à fiat salutaire. Elle met ce qui isole en relation avec nous et ça marche !! Ajoutons qu'il faut du temps pour trouver les paroles pour le dire. JJ-G

Commentaire de Gérard Jean-Jacques le 16 Mars 2014 à 6:50

Faire le deuil. expression très employée. Mot très à la mode. Qu'en est-il quand il s'agit de son enfant ? Sommes nous veuf ? Non ! Orphelin ? pas plus...alors.....et puis peuvent s'ajouter les circonstances de la mort. Comment survivre à celui/celle qui n'est plus sans culpabilité de cette survivance ? Peut-on s'autoriser à avoir du plaisir non coupable dans cette vie ? Alors qu'il est presque inscrit dans nos mémoires que c'est nous qui partons avant ! Un non sens transgénérationnel. Je pense sincèrement qu'il est nécessaire de se faire accompagner par un psy compétent (attention ils ne le sont pas tous, tant s'en faut....) quand cela arrive. Et la relation avec ce/cette psy nous aidera à honorer cette mémoire de façon vivante. Je ne parle que par expérience. Bien cordialement

Commentaire de beesy le 16 Mars 2014 à 4:46

merci de ce partage qui me fait du bien. Apres 27 an j ai toujours pas fait le deuil de mon fils. le témoignage d Anne me donne des pistes et m éclaire.oui je comprend que j ai besoin de Moi avec ma fragilité j ai besoin de lâcher mes peur et angoisse.

Commentaire de Linda le 15 Mars 2014 à 12:26

Bouleversant, et d'un magnifique justesse !

Commentaire de Maria Naro le 14 Mars 2014 à 9:40

Merci de tous ces mots qui font écho dans ma vie, même si c'est une autre histoire,si on a de la peine, le bonheur vaut la peine, la vie vaut la peine d'être vécue <>333333333 Vivre chaque moment dans la Conscience Pure de Jesuis, <3

Commentaire de Serge Barberis le 14 Mars 2014 à 9:19

Tres émouvant , tres vrais , tres juste , pas facile du tout , et pourtant ............ oui mais ......................

Commentaire de épanews le 14 Mars 2014 à 2:43

@Micha : Si vous n’arrivez par à voir les vidéos, c’est probablement que le module Flash n’est pas à jour. Téléchargez-le ici http://get.adobe.com/fr/flashplayer/
Source : https://docs.google.com/Doc?docid=0ATYYtbsnj1eDZGNqams0d2NfNTY1aHJi...

Commentaire de petit coeur le 14 Mars 2014 à 2:22

j'aime

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

Rencontre conviviale

Du 7 au 14 août 2020

© 2020   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation