Thème à la mode dans les congrès de cardiologie, le rire fait l’unanimité des médecins du point de vue thérapeutique.

Le rire aurait donc un pouvoir certain, prouvé médicalement au niveau du cœur, mais aussi sur l’ensemble du corps. Au registre de ses multiples bienfaits : il lutte contre les maladies cardio-vasculaires (les râleurs et autres pince-sans-rire auraient trois fois plus de risque d’infarctus que les autres) il diminue ou élimine la sensation de douleur, (il booste) le système immunitaire, améliore les fonctions cognitives, et chasse le stress.

Une bonne partie de rigolade permet au système cardio-vasculaire de se dilater et aux poumons de subir un vrai coup de nettoyage (air expulsé à plus de 100km/h)

En cardiologie, certains médecins ont eu l’idée d’évaluer l’effet curatif du rire et ils ont découvert que l’émotion qui le provoque peut augmenter le flux sanguin de plus de 20%. L’étude menée sur 300 personnes, nous vient des Etats-Unis où Michaël Miller, directeur de l’unité de cardiologie préventive de l’université du Maryland assure que le rire pourrait, à lui seul, compenser les effets du stress et réduire très sensiblement le développement des maladies cardiovasculaires.

Visites : 110

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

© 2020   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation