Le pouvoir de la gratitude, la Magie du mot « MERCI ! »

Il est un mot magique, puissant, réconciliateur, guérisseur, c’est MERCI. Dire Merci le matin au réveil, le soir au coucher, de nombreuses fois dans la journée, a un effet apaisant, rassurant et fortifiant. Sans doute parce que ce mot, qui exprime notre gratitude envers la vie, influe sur notre psyché et nos cellules qui ressentent alors notre lien vivant avec la Nature, le monde alentour, l’univers.
Je me suis retrouvé, à un certain moment de mon existence, vraiment seul, malade, presque désespéré. C’est dans ces moments de souffrance et de solitude que j’ai découvert la force de la gratitude. Je sortais la nuit, je regardais les étoiles, et je leur disais merci. Merci d’être là, d’éclairer cette nuit, de briller, d’être un mystère pour moi, d’être si lointaines et si proches à la fois, de me faire comprendre combien l’univers n’a pas de limite imaginable mais que j’en fais partie, merci de me montrer que j’existe, et que ce n’est pas rien, d’exister ! Oui, moi, créature perdue dans une galaxie insignifiante à l’échelle de l’univers, j’étais doué de pensée, comme cinq milliards d’autres humains, et j’avais la capacité d’envoyer mes pensées à des étoiles qui sont à des milliards de kilomètres, et d’ainsi créer un lien avec elles. La science expliquera sans doute la raison du bien-être que l’on éprouve en de tels instants, mais il n’est pas nécessaire de comprendre pour en bénéficier.

Je n’ignore pas les problèmes que la majorité des hommes rencontrent, même dans nos pays occidentaux (j’ai aussi les miens mais je ne m’en plains pas, je les regarde comme des opportunités et transforme ainsi les inévitables soucis en challenges que je dois remporter) ; ce n’est donc pas dans un esprit niais et béat que je remercie chaque jour mais, quoi qu’il arrive, je ne peux pas ne pas remercier tous les matins d’être vivant, ne pas dire Merci quand je vois, sous ma douche, l’eau couler à profusion – quel privilège ! – et d’avoir, durant les heures qui vont s’écouler, la possibilité d’agir, même si les obstacles sont nombreux.

Disons « Merci », non seulement dans notre tête mais à haute voix ; c’est le meilleur antidote à la morosité et à la tristesse, le meilleur remède contre la peur et le pessimisme, le meilleur rempart contre le doute et le négativisme.
Lorsque nous disons « Merci », nous constatons le pouvoir de la Gratitude, et ce pouvoir est le nôtre. Nous changeons la vibration de nos cellules, nous rejetons la peur et découvrons le courage, nous ne nous sentons plus écrasé par la solitude mais nous nous sentons lié au monde visible et invisible, connu et inconnu, la maladie nous fait moins mal, les problèmes sont relativisés, la nuit nous apparaît comme fugitive car nous savons que le jour vient.

La Gratitude est un état d’esprit, le cultiver est une vertu aux bienfaits immenses. Lorsque nous développons et entretenons un sentiment de gratitude, nous améliorons vraiment notre existence ; la gratitude nous place au-dessus des situations difficiles, du découragement et du doute de nous-même. Ils existent, ils sont là, mais ils ne nous écrasent plus. Quoi qu’il nous arrive, il y a toujours quelque chose de bon, de positif dans notre existence et nous avons la force, la foi, le courage de dire Merci pour cela, ce qui nous aide à nous focaliser sur ce « bon » et ce « positif », fussent-ils les derniers. Celui qui, rendant son dernier souffle, a la force et la conscience de dire Merci, doit probablement partir en paix.

Petite histoire philo-ludique : Un moine bouddhiste courait, poursuivi par un tigre. Il arrive au bord d’une falaise abrupte et, sans possibilité de rebrousser chemin, il commence à la descendre en s’agrippant aux buissons. Il regarde alors la mer en dessous de lui et voit des ailerons de requins fendre l’eau. Il pense à remonter mais le tigre le regarde et l’attend. Il ne sait plus que faire, d’autant que les branches auxquelles il s’agrippe commencent à lâcher les unes après les autres, cédant sous son poids. Il regarde alors à droite, à gauche, et aperçoit, à portée de main, quelques fraises des bois. Et il a mangé les meilleures fraises des bois de toute sa vie.

Celui qui dit « Merci » avec sincérité en constate immédiatement les effets positifs sur son mental, sur ses émotions, et même sur son corps. Ce mot magique doit émaner de nos cellules, de notre âme ; la gratitude doit devenir l’expression naturelle de notre être.
Lorsque nous décidons d’exprimer la gratitude dans notre existence, consciemment et inconsciemment, de la laisser s’installer dans tout notre être, nous commençons vraiment à prendre notre destinée en main, à vivre un état de « mieux-être » réel et de plus en plus stable.
Disons « Merci » des dizaines, des centaines de fois par jour, et ce sont des dizaines, des centaines de bouffées d’air frais qui nous apportent un profond sentiment de sérénité.

Pour une Positivité constructive,

Philippe Mailhebiau

Visites : 68

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

© 2018   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation