L'histoire non officielle nous rapporte qu'il existe et a existé depuis la nuit des temps un savoir ou plutôt une connaissance, d'un haut degré spirituel, amenant l'individu se réaliser dans son essence la plus transcendante.

Cette connaissance fut transmise à travers les époques sous le nom de Tradition primordiale.

Nous pouvons imaginer que nombres d'enseignements et de structures qui y sont rattachées, prennent leur racine dans cette Tradition.
Je pense notamment à la Rose-Croix, le Franc-maçonnisme, la Kabbale, l'Alchimie, l'Hermétisme, le Tarot, la numérologie, certains arts divinatoires et sans doute quelques autres enseignements ésotériques et religieux, nommés pour certains écoles de mystères de l'Antiquité.

Si l'on admet qu'il a existé sur cette planète une ou plusieurs civilisations avancées, aussi bien sur le plan technologique que spirituel, nous pouvons admettre qu'elles nous ont laissé un héritage très ancien sur la nature de leurs connaissances et la conscience élevée dans laquelle elles baignaient.

De nombreux vestiges et découvertes attestent de cette réalité que l'histoire persiste à, ignorer, ainsi que la science et les religions.

Les écoles de mystères antiques, égyptiennes, grecques, perses, celtes (druidisme), ont été les relais de cette Tradition, ainsi que certaines branches religieuses comme les gnostiques, le soufisme, le boudhisme tibétain, et peut-être le catharisme.

Nous retrouvons également les traces de cette connaissance auprès des civilisations précolombiennes, et d'Orient.

Au fil des millénaires, la Tradition primordiale fut détournée, falsifiée, pour des raisons de pouvoir et d'égo. Son enseignement fut en quelque sorte "perverti".

Il existe peut-être encore une ou plusieurs lignées qui transmettent quelque chose d'assez proche de l'enseignement originel. Ces factions durent entrer en clandestinité à un moment de l'histoire ancienne, moment ou les religions organisées prirent le pouvoir afin d'implanter un dogme dont l'enseignement fut le contrôle et le conditionnement de l'individu, et non pas l'épanouissement et l'évolution spirituels, but de la véritable Tradition.

Ces religions ont pourchassé et supprimé tout ce qui pouvait être contraire au dogme. Les religions se sont souvent imposées par le sang et la souffrance, et cela perdure encore aujourd'hui dans de nombreuses régions du monde.

La Tradition consistait à l'unification du soi vis-à-vis d'un grand Tout, à un principe de souveraineté individuelle fondu dans un Principe plus vaste, universel et transcendant.

Les prémisses d'un retour vers cette connaissance sont-ils en train d'émerger à nouveau sur cette planète?

L'avenir nous le confirmera ou pas....

Un lotus pour vous.

.

Visites : 114

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

Agenda

Rencontre conviviale

Du 7 au 14 août 2020

© 2020   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation