claude-nicolas-ledoux-l-oeil-interieur-de-theatre

Dieu a dit:

C’est comme si vous portiez un théâtre dans votre cœur. Vous avez un auteur dramatique, des producteurs, directeur, metteur en scène, acteurs et plus dans votre cœur. Chaque jour ils apparaissent sur scène et font une bonne pièce. Vous ne pouvez pas imaginer ce qui est créé sans même une répétition. Tout le monde s’active sur scène, et la pièce fait son effet, et l’audience, vous inclus, voyage par toutes les émotions connues de l’homme. Bien souvent vous êtes surpris pas la pièce. A d’autres moments il semble n’y avoir rien de nouveau. Faites attention. Il y aura de nouveaux développements. Les sièges du théâtre sont pleins chaque jour.

Même quand vous rentrez à la maison, le théâtre est là, tout le monde en place et la performance suivante est prête à démarrer. L’orchestre joue, et la Pièce de la Vie a commencé ses rotations.

N’êtes vous pas un de ces acteurs sur scène ? N’est-ce pas votre théâtre ? N’entrez-vous pas sur scène prêts pour la comédie ou le drame, toutes les scènes et personnages en place devant vous? C’est une pièce improvisée à la perfection. Si vous aviez étudié la pièce pendant des années, vous ne pourriez mieux jouer votre rôle – et, incidemment, tous les autres rôles également. C’est, après tout, votre pièce et votre expérience.

Il y a même un service de restauration inclus. Parfois vous êtes satisfaits de la nourriture, et parfois vous ne l’êtes pas. Presque tous les genres de performances apparaissent sur scène, et beaucoup sont répétés dans une forme ou une autre.

Ce théâtre commence quand vous êtes un bébé et ensuite un petit enfant jusqu’à ce que vous quittiez le théâtre après votre dernière performance, particulièrement quand vous avez vieilli et presque un tout nouveau casting prend les commandes de votre théâtre. Après votre dernière performance, vous faites partie des discussions. Dans les temps à venir, plus personne du casting ne se rappellera de vous. Le nom de quelqu’un d’autre est monté sur votre fronton.

Depuis votre nouvelle place en haut de la colline, tout ceci ne vous importe plus. Rien ne vous appartient maintenant, et vous avez tout. Vous avez laissé votre identité personnelle derrière. Votre corps et votre nom sont maintenant comme de vieux vêtements dans une malle. Vous voilà de retour sur une grande route. Vous conduisez un genre d’orchestre différent qui continue de jouer et continue à élever l’Univers tout entier. Rencontrer Dieu est toujours pareil et cependant éminemment nouveau chaque fois, jamais ringard.

Vous en êtes arrivés à de nouvelles conclusions maintenant. Vous ne pensez même pas aux conclusions auxquelles vous êtes arrivés. C’est plutôt comme si vous trouviez de nouvelles découvertes alors que vous dansez et plus de chansons pour vous accompagner. Cela doit être la musique des sphères que vous entendez.

Maintenant vous êtes au sommet du monde. Vous n’allez nulle part, et pourtant vous êtes partout. Vous avez retrouvé beaucoup d’amis que vous aviez connus autrefois, et aussi des ennemis même s’ils vous sont chers maintenant, et vous ne pouvez même pas imaginer toutes les histoires qu’il y avait quand l’essence de vous était trimballée par une espèce de licol appelé un corps. Maintenant il n’y a pas de simulacre de propriété, et il n’y a pas de barrières. Il n’y a pas de portes auxquelles frapper. Pas de portes à ouvrir. Pas de portes à fermer. En fait, il n’y a pas vraiment de lieu, et pas de course pour y arriver.

Ca alors, quel non-lieu où être. Vous êtes aussi légers que l’air. Aussi, vous êtes entourés de lumière. Vous embrassez la lumière, et vous êtes embrassés pas la lumière. Où brille la lumière vous vous trouvez. Il n’y a pas de lieu du tout, pourtant s’il y avait un lieu, vous, la lumière, et Dieu ne pourriez pas être différenciés ou réarrangés d’une quelconque manière. L’Unité chanterait l’Unité. L’Infini, qui est l’Immense Immensité, vous soutiendrait. Vous rempliriez l’Univers. Vous sauriez que vous êtes du Paradis, et cependant vous enlaceriez l’Univers. Toutes les âmes seraient dans votre cœur. Il serait impossible de faire la différence entre un cœur et un autre. Dieu exploserait de joie dans chaque cœur. Vous seriez convaincus que Dieu est, et pourtant, Dieu serait impossible à distinguer de tout l’amour faisant voler en éclat ses limites, lesquelles il n’a pas, car c’est au Paradis. Quel ensemble musical joue de la musique dans le Pays Sans Fin qui n’existe cependant pas dans un lieu fixe. Pas de murs au Paradis. Rien que l’Unité s ‘élevant ici et là et partout.

Gloria Weidriff Godwriter

Visites : 53

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

Agenda

Rencontre conviviale

Du 7 au 14 août 2020

© 2019   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation