Je ne m’appelle pas dépêche-toi ! : pistes pour repenser notre rapport au temps avec nos enfants

Repenser notre rapport au temps avec nos enfants par Thomas d’Ansembourg

Remplacer des injonctions du type « vite » ou « dépêche-toi ! » par des démonstrations d’amour

Je prends le temps de t’emmener à l’école car acquérir du savoir donne un peu plus de liberté, de responsabilité et que cela rend plus joyeux, même si ce n’est pas tous les jours rigolo.

J’ai du plaisir à marcher avec toi à ton rythme, ça me fait du bien.

Je te regarde avec plaisir monter les escaliers parce que c’est ta façon d’être qui me touche et parce que je t’aime.

J’arrête tout pour  pour passer du temps avec toi. J’aime ce temps passé ensemble.

Tu as besoin de beaucoup d’amour pour être fort, bienveillant et créateur.

J’ai encore du travail après mais je prends ce temps de pause avec toi et je le fais parce que ça me plait.

Comment voulez-vous être en paix avec vous et avec les autres si vous n’avez pas le temps ? Le premier enjeu de la non violence est de pacifier les rapports au temps. – Thomas d’Ansembourg

Nous avons le devoir de trouver des façons d’être adultes qui font sens et donnent envie aux enfants.

Voici 2 articles qui viennent en complément :

12 propositions pour remplacer « dépêche-toi ! »

L’éducation est un processus qui s’inscrit dans le temps : un temps...

Source : Thomas d'Ansembourg via  Apprendre à éduquer

Visites : 238

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Commentaire de JOY le 15 Janvier 2020 à 12:55

Merci à vous pour cet article 

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

Rencontre conviviale

Du 7 au 14 août 2020

© 2020   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation