Habiter votre corps pour vibrer plus fort

Habitez votre corps pour vibrer plus fort

Allons d’abord visiter l’envers de la médaille…

Qu’est-ce que cela signifie que de ne pas habiter son corps? Être dans la lune, être préoccupé(e) ou être dans sa tête (même si la tête fait partie du corps, être dans sa tête, ce n’est pas être dans son corps…), être dissocié(e), ne pas être présent(e) à soi et à l’autre, être dans le passé ou le futur, ne pas être dans le moment présent.

Et quels en sont les risques? Se blesser, soit en se frappant un orteil sur le coin d’un meuble, soit en fonçant dans une porte ou en ayant un accident. Peut-être même, avoir un impact pas tout à fait désiré sur d’autres. Prenons par exemple un coureur de ski; s’il n’habite pas son corps à chaque porte ou s’il quitte son corps une fraction de seconde pendant sa descente à 100 km/h, il risque un grave accident et même sa vie. Et que dire d’un chirurgien? Aimeriez-vous vous faire opérer par un chirurgien qui n’est pas dans son corps?

Ceci était pour l’évidence; maintenant, allons un peu plus dans la subtilité… Quand vous n’habitez pas votre corps, vous devenez vulnérable à ce que quelqu’un d’autre en prenne avantage et que vous vous retrouviez dans une situation que vous n’auriez pas choisie vous-même si vous aviez été pleinement présent(e). Vous pouvez passer à côté d’informations importantes ou même d’occasions qui auraient pu vous faciliter la vie, vous enrichir, vous instruire, vous permettre de créer un changement positif dans votre vie ou faire une différence dans votre parcours. Votre potentiel reste à l’état de potentiel et n’a pas l’occasion de se créer dans la matière ou de s’exprimer. Un artiste-peintre qui n’est pas dans son corps donne difficilement vie à sa toile.

Quand vous n’êtes pas dans votre corps, il n’y a personne à la maison pour recevoir les paquets que vous avez commandés ou ceux qui pourraient vous être livrés par surprise. Vous avez beau créer des intentions, fixer des objectifs, faire vos demandes à l’Univers, si vous n’êtes pas présent(e) pour les recevoir, ils retourneront au poste de ramassage, et il deviendra plus complexe de les récupérer.

Parlons du temps, cette ressource non renouvelable, qui une fois passée n’est plus rattrapable. Le temps que vous n’êtes pas dans votre corps, c’est comme si vous aviez perdu ce temps, cette occasion de vivre une expérience, un apprentissage, une aventure.

Quand vous n’habitez pas votre corps, vous ne pouvez pas profiter de la profondeur d’une relation, vous ne pouvez pas ressentir de l’amour, de la joie, de la connexion, de l’appréciation pour ce qui vous entoure parce que vous n’êtes pas pleinement présent(e).

Que signifie maintenant habiter son corps? Être présent(e) à soi et à l’autre, être dans le moment présent (ni dans le passé ou le futur), être ancré(e) et centré(e), être dans son cœur.

Et qu’est-ce qui en résulte ? Un esprit calme, une meilleure utilisation de nos sens, une connexion et un alignement avec qui nous sommes, une solidité, une ouverture à recevoir, une plus grande capacité d’écoute, une intuition plus forte, une paix intérieure, une augmentation de notre vibration et une aptitude à matérialiser nos désirs.

N’oubliez pas que vous avez choisi une expérience humaine  et que vous avez besoin d’habiter votre corps pour l’expérimenter et l’exprimer pleinement.

Pascale Landriault


 

 


 

 

 

Visites : 120

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

Rencontre conviviale

Du 7 au 14 août 2020

© 2019   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation