Dimanche 28 octobre 2012


Ce matin quelqu'un a eu la gentillesse de passer dans ce blog et d'y laisser un commentaire à l'article : 
 Il y a toujours plus de deux choix !  qui dit :

« Deux fautes d'orthographes dans votre dernier message. Vous n'êtes pas crédible. N'exploitez pas les gens naïfs !!! »

Son commentaire fait écho à plusieurs remarques reçues par ailleurs. 

Je remercie cette personne qui me donne l'occasion avant tout de vous transmettre à tous mes excuses pour l'orthographe, la grammaire et la syntaxe.


Je suis le rare produit de toutes les difficultés liées à l'écriture.

Je ne sais pas aligner deux lignes sans fautes pourtant j'ai envie de transmettre ce que je sais et ce que je suis.

Pourquoi ? Je crois profondément que la vie est illimitée et que notre culture, nos traditions, notre éducation, nous enseignent le contraire.

Je vis la même vie que les gens. Dans mon parcours, j'ai pour habitude de  prendre ce qui me semble juste et de laisser ce qui ne me va pas. C'est dans cette conscience que je crois transmettre pour le partage et non pour être suivi...

Je communique ce que j'ai, on prend ou non, cela m'importe peu d'être ou pas crédible.

Je ne sais pas écrire et je le fais et j'invite toute la terre à le faire.

La vraie révolution à travers le net, c'est que l'écriture et l'information peuvent être publiées par tous et qu'on peut voir le monde éclairé par tous. 

Cela inclut aussi les perdants, les personnes qui ne savent pas s'exprimer, celles qui ne sont  pas crédibles (humour)... Car eux aussi peuvent parler et écrire maintenant.

Le net c'est aussi des documents diffusés qui jusqu'alors ne restaient accessibles que par des groupes.

Il y a tout et n'importe quoi et c'est pour ça qu'il y a du choix, et je préfère choisir moi-même plutôt qu'on choisisse à ma place.

Quand au prétexte des enfants, des naïfs, des gens fragiles, pour censurer ou condamner, ce n'est l'oeuvre que de gens avides de pouvoir, d'égo, de secrets et qui s'effrayent de leurs propres démons imaginaires.

réf : http://0z.fr/D6soZ

Visites : 540

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Commentaire de Serge Baccino le 8 novembre 2013 à 18:14

Je vous trouve bien élégant et aimable dans votre réponse :-)

Il est clair que si chacun de nous s'occupait plus à se surveiller qu'à surveiller les erreurs que commettent les autres, ce monde serait un véritable havre de paix. Un lieu où chacun pourrait s'écrire comme il l'entend ou, et plus exactement, comme il s'entend lui-même...

Gageons que dans une telle écriture de Soi, certains feraient bien plus que de simples fautes ou démontrer leur peur de ne pas être à la mesure de leur Moi-Idéalisé.

Bien à vous et merci non seulement pour votre prose mais également pour votre gentillesse qui elle, s'écrit ouvertement et sans aucune faute.

Serge

Commentaire de JOREL Brigitte le 8 novembre 2013 à 16:04
Les sages ne s arrêtent pas à ce qu' on pense d eux.
Ils ont une vision et des connaissances bien plus importantes que l orthographe...
Commentaire de Isabelle Paoli le 6 novembre 2013 à 6:13

L'essentiel ,c'est que le message reste intact à travers sa phonétique , qu'il soit compris. Nous sommes toutes et tous à la merci d'un dérapage orthographique. Pas vrai ?   '' Bone Journez ''  :)

 

Commentaire de Renée Pelicant le 5 novembre 2013 à 22:53

Permettre aux autres de se comprendre, de se reconnecter de s' aimer de se respecter depasse largement la limitation que peut faire un intellectuel en comptant le nombre de faute dans un texte...bonne continuation Mathieu.Renee

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

© 2023   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation