En Belgique comme en France (et sans doute ailleurs en Europe) l'institution qu'est  l'Eglise catholique est confrontée à  ce qu'elle nomme une sécularisation qui se traduit, entre autre, par une baisse de la pratique "religieuse" qui conduit à des désacralisations  d'édifices religieux de plus en plus nombreuses.  Cette réalité est, selon moi, profondément symbolique : les personnes perdent le sens du Sacré  qui les  habite et les entoure; laissant dans un total oubli proche de la  déchirure leur "noyau divin"

Certes  ils n'en sont pas  totalement responsables: la réduction du Message appelant au retournement profond en une série de règles et de principes  moralisateurs dont la finalité cachée était sans doute  le contrôle plutôt que la libération  ne saurait avoir un autre effet que celui qui se produit.

Certains  prêtres  commencent  à passer  de  la conception de la religion et de l'église telle que l'ont connue  nos parents à  un modèle plus ouvert et plus proche  de ses véritables fonctions d'évangélisation: annonce, éveil, maïeutique et "nourissement" de l'Enfant intérieur de chaque être. Certains théologiens osent défendre et enseigner l'idée apparemment évidente que toute religion participe  dans son principa  à une manifestation "divine  et qu'en même emps aucune d'entre elles  ne peut revendiquer de détenir  ni La vérité, ni être la seule voie de "salut,  ni posséder  Dieu ...Un rapprochement  timide s' amorce vis à vis de certaines traditions mystiques  telles par exemple les upanishads .

 

Curieusement, cette prise de conscience s'accompagne  souvent de questionnements par rapport aux moyens  à mettre en œuvre… La "conquête" du divin  n'emprunte pas les mêmes voies  si  elle s'engage vers l'intérieur plutôt  que vers  l'extérieur ... A cela s'ajoute un changement du régime d' "alimentation"dans tous les sens  du terme  de ceux qui dans  leur fondement  ont soif de Vie.

Bergers  semi-égarés  cherchent  moutons  désireux  de brouter  de vrais pâturages ?

Bien sûr  l'enjeu qui se profile, ainsi que son programme, se situent dans une dimension toute autre, qui pour beaucoup de "croyants" apparaît comme  neuve; avec une classe d'exigences  propres au travail intérieur et profond qu'est celui qui mène  au retournement. (Dans ce cadre d'idées  puis-je vous demander quelle perception vous avez  du témoignage  de Jean Klein?)

Cependant, j'espère  de tout cœur  en une mise en résonance, par  la Foi vibrante de quelques-uns, du cœur et de l'ensemble de l'Humanité  avec  le Chant  amoureux  qui  l'appelle sans cesse. L'objet d'une telle espérance est-il concevable ou illusoire?

 

Visites : 54

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

© 2021   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation