Chili : une manifestante offre un câlin à un gendarme en pleurs

Observé à Santiago, la capitale du pays, ce "pacte de non-agression" a ému manifestants et forces de l'ordre. Des images rares et touchantes.

Tandis que le Chili s’enfonce dans les violences, voici une scène tout à fait bouleversante. Lundi 21 octobre, dans la capitale Santiago, une manifestante a pris un gendarme dans ses bras… et celui-ci s’est mis à pleurer. Des images fortes.

En voyant cela, d’autres manifestants ont à leur tour offert leurs mains et leurs bras aux gendarmes. Regardez ce câlin de la paix :

France info

Les raisons de la colère

Dans cette courte vidéo de nos confères de France24, les motifs de colère sont claires.

Difficile d’interpréter les larmes et l’émotion de ce gendarme mais, visiblement, l’homme semble dépassé, voire bouleversé par la situation.

Quant à ses collègues, ils semblent accepter de serrer des mains comme pour dire « nous non plus nous ne voulons pas de violence. »

Des gestes de non-agression pour le moins exemplaires. 

Sources : La pandore et la gendarmerie, via Positivr

Visites : 36

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

Rencontre conviviale

Du 7 au 14 août 2020

© 2019   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation