Dans l’état de « captation » où vous êtes « concave et féminin » comme une antenne à l’écoute de l’univers, votre ressenti est la caisse de résonance de l’infini en vous.
De même que la flamme d’une bougie émet toujours, d’instant en instant, une lumière différente à mesure qu’elle se consume, chacun de nous lorsqu’il revisite une partie de lui-même, y voit toujours quelque chose de différent car son paysage intérieur est toujours modifié à mesure qu’il se connait. Et se reconnait.
Et cette résonance est l’Amour en expansion infinie…
Alors soyez la Vie, puisque vous l’êtes déjà !
La reconnaissance de la Présence en vous, c’est être conscient du moment présent, c’est de se Laisser-Être en se délestant de l’identité illusoire issue des conditionnements, croyances et formatages divers.
C’est-à-dire, se laisser exister par l’existence, dans l’abnégation, la douce offrande de laisser sa place à la Vie en vous.
C’est-à-dire, de s’abandonner à la Vie et se laisser traverser par son Amour infini et inconditionnel.
C’est-à-dire soi-même car nous sommes l’amour infini en expansion qui vient amplifier sa résonance à travers la création, dont notre ressenti est l’instrument.
C’est-à-dire, veiller l’existence en soi, par une attention intégrale, par une écoute du silence dans lequel repose toute chose.
Et d’inclure toute chose comme étant notre propre expression, l’expression même de la Paix éternelle.
Et qu’est-ce qui nous empêche de nous accorder sur CE QUI EST, d’accueillir CE QUI EST comme autant d’expressions de ce silence ?
Et qu’est-ce qui nous empêche de nous abandonner à la Vie ?
Et qu’est-ce qui nous empêche de nous unir à CE QUI EST dans une fréquence vibratoire unique, sans les remparts érigés par les revendications réactives et égotiques et donc d’aimer inconditionnellement ?
Parce que l’abandon à la Vie ne peut se faire sans amour, l’amour ne peut fleurir sans confiance… Et la confiance ne peut éclore tant que demeure la peur…
Pourquoi avons-nous peur et de quoi ?
Ou plutôt de qui ?
Qui s’approprie nos perceptions pour y placer des intentions ?
Dans notre fuite, nous en vérité… Nous en tant que chercheur ! Un chercheur en fuite de lui-même !
Et c’est pourquoi il y a le chercheur en nous avec ses masques de survie sur lesquels il se hisse….
Et pour que l’Amour fleurisse à l’infini de la Vie, puisque nous somme incarnés pour cela, d’abord il faut se comprendre, et puis s’accepter…
Et accepter sa vulnérabilité et son incertitude. L’incertitude est la seule des certitudes.
Car la vie est là comme un miroir, dans lequel nous projetons nos croyances comme pour mieux les effacer. Pour ne plus rester le prédateur de nos perceptions. Et pour ne plus croire en nos croyances. Car le chercheur en nous, est construit sur un ensemble de croyances qui nous empêche de nous reconnaitre comme ce que nous sommes vraiment : le mouvement de Vie qui s’accroit à travers les formes incarnées.
Rendre la pouvoir à la Vie, voilà la joie. Pour l’expansion de l’Amour.
Car il n’y a rien à chercher pour vivre la Vie.
Juste accepter de n’être rien pour être le Tout. Pour être « la Perception » cherchant son reflet dans Sa création.
Et relier nos fragments entre eux, pour prendre le point de vue de l’ensemble.
Et de s’unir à sa vraie nature.
Sa vraie nature, enfin… Et dans cette infinie recouvrance, comme une mer jamais étale, comme absorbés par la cime des cieux, nous ferons rayonner ensemble notre Désir d’Humanité. www.desirdhumanite.org

Visites : 43

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

Agenda

© 2021   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation