Beaucoup me diront : « Non, moi je ne m’aime pas. » En fait, c’est faux. Pourquoi ne s’aime-t-on pas ?

Parce que j’ai le crâne dégarni et je ne vois que ça.
Parce que mon corps ne ressemble pas à celui qu’on retrouve dans les magazines.
Parce que je fais toujours des gaffes et j’ai l’air ridicule.
Parce que personne ne m’aime.
Parce que je n’ai rien pour moi.

Le fait de ne pas s’aimer est toujours mis en relation avec quelque chose d’extérieur au soi. Alors, on veut s’aimer si les éléments extérieurs nous approuvent. On veut s’aimer si les mots qu’on a implantés dans notre tête correspondent avec ce que nous sommes.

Alors, comme c’est impossible de correspondre à tous les éléments extérieurs et puisque nous avons été poussés à croire que ce sont les éléments extérieurs qui nous définissent, comment apprécier ce que nous sommes à l’intérieur ?

On cherche constamment à devenir autre chose que ce que l’on est. Ce n’est pas que l’on ne s’aime pas, c’est que l’on nous a demandé de cesser de s’aimer tels que nous sommes.

C’est un cul-de-sac.

Il faut cesser d’écouter tout ce qui provient de l’extérieur et vivre à partir de son authentique amour intérieur qu’on avait jeune enfant. À 2 ans on se regardait dans le miroir avec comme seul désir de se connaître et d’être curieux envers soi-même.

Soyons curieux encore une fois. Laissons l’amour naturel reprendre sa place. Cherchons à nous connaître et cessons de vivre dans le chaos des « tu devrais, tu serais mieux, tu as l’air de si..., pourquoi tu ne changes pas, ne sois pas...».

Sandra Lacombe

Visites : 16

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

Rencontre conviviale

Pré-ouverture

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

© 2019   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation