Au bout du monde
Au bout de soi
Nul besoin d'aller si loin
Magie de l'instant
D'un rien,
D'un souffle
Assise là
Assise nulle part
Fermer les yeux
Ouvrir sa lumière intérieur
Espace immense
D' une conscience bien plus grande
Aveugle du jour
Aveugle du noir
Je vois tout
Etonnante perception, étonnante traversé
D'une seconde, d'une éternité
Tout est beau
A sa place
Tout est saveur, pour le promeneur
Tout est chaleur, intérieur
Ils sont rieurs, ses moments de grande félicité
Ils se peignent abstrait ,ses moments de grands bonheurs
Ils se regardent les yeux clos ,ses danses avec l'ultime

Au bout du monde
Au bout de soi
Une source endormie, s'éveille, les siècles ont passé et rien n'a changé
Rien!
Le rayonnement intacte , inonde et donne à celui qui sait
Mais que sais tu?
Je ne sais rien, je sais tout
J ai tout à apprendre
D'un souffle, d'un regard, d'un mot
D'un coeur qui pince dans ma poitrine
Il veux sortir!
Il veut devenir un avec le ciel

Etrange, espace d'une seconde ou le soi hésite plus
J' embrasse une grandeur bien plus grande que ma demeure
Bien plus grande que mes pleurs
Bien plus grande que mes attentes

Au bout du monde
Au bout de soi
Un chemin, le sol mouillé, jonché de feuilles
Pas à pas, une cascade tend ses bras à celui qui sait le lui donner


Yaël

http://lechantdesarbres.over-blog.com/2014/10/au-bout-du-monde-au-b...

Visites : 56

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Commentaire de Yaël le 29 octobre 2014 à 12:46

Merci Karen!

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

Rencontre conviviale

Du 7 au 14 août 2020

© 2020   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation