Apprendre à définir sa sensibilité
Comment appréhender sa sensibilité pour qu’elle devienne un atout dans sa vie personnelle, professionnelle
Pour comprendre comment la sensibilité s’est développée, il faut revenir à notre arrivée dans ce monde, au nourrisson que nous étions. L’être qui s’incarne découvre le monde par l’intermédiaire de son ressenti, de sa sensibilité. Par son ressenti physique, la chaleur du sein maternel, l’odeur des personnes qui l’entourent, la sensations des mains qui le touchent, il va créer ses premiers référentiels de sensibilité tactile, olfactive,gustative, visuelle. Dans un même temps, il découvre son ressenti émotionnel, l’état psychologique de sa mère l’impacte en premier, la fusion de l’étape intra-utérine est encore proche. Qu’elle soit heureuse, triste, contente, joyeuse, inquiète, ces états vont permettre au nourrisson d’étalonner ses premières références émotionnelles.Dans les interactions avec les personnes de son entourage,par ses réactions personnelles, avec les adaptations de ses parents, il va continuer d’enrichir ses ressentis.En grandissant, toutes les relations et les situations vécues, vont encourager l’enfant, puis l’adolescent, puis l’adulte à s’adapter par des comportements en rapport avec le référentiel déjà établi.
Une autre influence vient de l’éducation reçue, la sensibilité serait féminine, donc autoriser à être exprimer par les petites filles.Cette capacité a longtemps été considérée comme une faiblesse, et à limiter la reconnaissance de ses autres qualités. Pour les garçons , on leurs reconnait cette sensibilité mais elle devra rester dissimulée,et même dans la transmission de certaines familles, elle doit être contrôlée. Aujourd’hui, un nombre croissant d’homme considère leur sensibilité et accueille la femme dans ses valeurs d’intuitivité, de réceptivité, et les femme affirme et utilise leur sensibilité ouvertement.
Comme dans tout déséquilibre, la sensibilité peut être en excès ou en manque. L’hypersensibilité peut être vécu comme un handicap, amène parfois à se couper de personnes dont le vécu et les énergies lourdes impactent profondément leur état psychologique,à ne plus fréquenter certains lieux,à s’isoler du bruit, de la lumière...etc. L’hyposensibilité, cette capacité à s’anesthésier, aussi bien physiquement, que psychologiquement, peut être un frein dans nos relations. Elle cache souvent une adaptation à l’hypersensibilité, une partie de soi décide “c’est trop je décide de ne rien ressentir”.Il y a souvent des situations vécus douloureusement à l’origine de ce choix radical. Tout est souvent sous contrôle: il faut anticiper, programmer....
Comment décoder sa sensibilité
Souvent les personnes hypersensibles évoquent une atteinte intérieure. Elles se sentent envahie par le bruit trop fort, les petits bruits répétitifs (sensibilité auditive), par les atmosphères de lieux( sensibilité de charge, de poids, d’angoisses), par les personnes négatives ou en mal-être (perméabilité émotionnelle). Dans les lieux publics, ces personnes se sentent impactés par les énergies de toutes les personnes présentent, leur proximité fait de cet espace un lieu de résonance extrême avec, angoisse, terreur, palpitations, pouvant aller jusque à la perte de connaissance (Agoraphobie)
Comment cela se met-il en place?
C’est comme si cette personne se mettait en résonance avec ceux qui l’entourent dans le moment présent, que se soit un lieu, une personne ou un groupe de personne.
Elle ressent les tensions, les émotions, les angoisses, les peurs, les inquiétudes, de son environnement proche, sans savoir que tous ses états ne sont pas les siens. Elle pense alors que c’est elle qui ne va pas bien, qui est angoissée..... Cela devient vite insupportable à vivre.
Comment faire la différence entre ce qui vient de soi et ce qui vient de l’extérieur?
A la découverte de sa perméabilité, il y a de quoi être perdue. Par ou commencer? Comme pour un jeu, vous allez essayer de trouver à qui peut être rattaché votre ressenti. Par exemple, au travail ou à la maison, dans un lieu ou vous connaissez les personnes présentes, lorsque vous ressentez une émotion, posez-vous la question: est-ce que cela vient de moi? ressentez, si la sensation s’apaise, si l’angoisse n’est plus aussi vive,si votre corps se détends. Posez vous alors une deuxième question: De qui vient ce ressenti autour de moi? A l’intuition, tentez de retrouver la personne concernée. Une fois la personne identifiée, si vous en avez la possibilité, cherchez à savoir discrètement comment elle se sent, si quelque chose la préoccupe .... Vous serez surpris de constater que vos impressions sont juste, de constater qu’il existe d’autres modes de communications, d’échanges d’informations qui échappent à notre intellect. Il faut réapprendre à utilisé notre intelligence émotionnelle. elle nous permet de découvrir le monde qui nous entoure, les personnes que nous côtoyons, tous les jours, les semaines, les mois, les années de notre vie, en ayant accès à l’énergie des individus et ses “état d’âmes”. Ces informations accompagnent en permanence chaque être humain, même s’il tente de les dissimuler, les occulter. Les décrypter permet d’utiliser sa sensibilité comme un outil de communication, elle devient une force, une chance.
Les techniques énergétiques sont de vraies moyens pour apprivoiser, développer ses capacités de ressenti, de les mettre en mots
Dans les formations que je propose, j’aime bien pratiquer quelques exercices de ressenti des enveloppes énergétiques entre participants, pour qu’il puissent mettre des mots sur ce qu’ils sentent ou ressentent, d’échanger entre eux. Cela permet de construire son propre référentiel. Chacun de nous a une manière personnelle de ressentir( sensations physique, visuelles, kinesthésique...) En acceptant pleinement cette belle qualité, vous serez plus disponible , plus serein, dans les inter-échanges quotidien. En affinant votre ressenti vous pourrez même développer des qualités d’écoute.
Lors de formation Reiki, je vous aide à ajuster votre ressenti,à créer vos premières bases,à apprendre à donner une énergie qui n’est pas la votre par des techniques simples, à savoir par exemple comment décharger une tension. Et dans ce même temps, apprendre à découvrir vos propres capacités,à vous occuper de vous, et à transmettre vos découvertes avec votre entourage. Chaque degré de Reiki permet de découvrir différentes techniques, permettant d’intégrer à votre rythme,et de gagner en confiance. Ces apprentissages se font dans la bienveillance, le respect, la joie, et bien sûr le partage..


Geneviève AUDIBERT Thérapeute énergétique Praticienne Reiki
Tel 06 87 54 82 06 Site : energeticienne-audibert.com mail: genevieve-audibert@live.fr

Visites : 86

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

Rencontre conviviale

Du 7 au 14 août 2020

© 2019   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation