Informations

Les amis de Marie

Partage de prières, de psaumes dans un esprit d'entraide, de soutien spirituel.

Messages d'espoir à tous ceux qui sont encore dans la souffrance .......

Lieu : toulon
Membres : 12
Modification : 16 août 2017

La grâce

 Une "grâce", c'est d'abord une faveur gratuite, tout le contraire d'un "dû", don de pure bienveillance, un geste d'amitié, mesure de clémence , rémission d'une peine.

A tous et à chacun, le Christ et Marie ont mérité la grâce divine.

Marie surgit comme une aurore, son éclat est celui de la lune et sa splendeur celle du Soleil, qui donc est-elle ?

Discrétion et silence, la piété secrète de son âme, qui cependant rayonne pourra seule laisser deviner son incomparable destin.

Bénie entre toutes le femmes : vers Marie monte la louange de toutes les générations qui proclament sa béatitude. Sa mémoire vit au fond des coeurs.

Pour rejoindre le Christ, il est nécessaire de passer par Marie. Il nous faut donc la découvrir. Cette femme singulière, qui est-elle pour nous ? Qui est-elle aux yeux de Dieu ?

Marie, révélez-nous votre visage !

Forum de discussion

Ce groupe n'a pas encore de discussions.

Commentaires

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘Les amis de Marie’.

Commentaire de Clarine Faure le 21 Juillet 2013 à 15:47

"Certainement le miracle le plus épatant, le plus incontestable : certainement le signe le plus évident, même pour les non-croyants… Un chercheur japonnais opticien était en train d'observer ses yeux, il s'évanouit, à son réveil, il dit que ses yeux étaient vivants et qu'elle le regardait. Et tant d'autres découvertes qui en annoncent d'autres à venir, ouvrez vos yeux, vos oreilles (et votre cœur !) :

http://www.youtube.com/watch?v=uzqFg-XYWHI                 

Miraculous Image of Our Lady of Guadalupe

Guadalupa, une image vivante

Le reportage de 55 mn est passé ce dimanche matin, je suis tombé dessus par hasard, et je n'ai pas pu l'enregistrer. Il repassera sur KTO (chaîne 164 sur la free box TV) mardi 23 juillet à 13h15, en français. Je vous l'envoie en anglais.

Mexico. Jusqu'à ce jour l'image de la Vierge de Guadalupe surprend le monde par ses énigmes. Apparue mystérieusement sur le manteau d'un Indien CHICHIMECA, elle est appelée affectueusement la «Morenita», cette appellation étant due aux traits de son visage qui semblent être ceux d'un métis. Depuis 500 ans, Guadalupe est un symbole pour les croyants de l'Amérique Latine.

lien et texte reçu par mail de mon ami Jean-Marc…       à vous de voir…

Clarine

Commentaire de Clarine Faure le 3 Juillet 2013 à 16:05

je vous invite ici à aller voir le Forum Epanews :  Quel nouveau pape pour quel nouveau monde ?

il y a des infos sur l'actu de Lourdes, et l'avis de chacun sur dieu, la foi, jésus, marie, et toute la spiritualité de chacun(e), qui n'est pas incompatible car… chacun trouve La Vérité, en soi, n'est-ce pas ?

A plus tard j'espère… et ne soyons plus des tièdes ! 

Merci

:-)))

Clarine

Commentaire de Clarine Faure le 21 Juin 2013 à 0:16
 Les pèlerinages continuent : c'est ce qui annonce le père Brito recteur du sanctuaire de Lourdes en ce 20 juin 2013, après deux jours sous l'eau boueuse du Gave... et nous continuons la préparation de notre rassemblement international qui approche à grands pas. Les inscriptions continuent. Les cœurs rempli d'émotion de ce que nous venons de vivre... La Vierge nous attends toujours là, fidèle.
Commentaire de Clarine Faure le 21 Juin 2013 à 0:09

POINT SUR LA REOUVERTURE

du Sanctuaire de Lourdes

Au cours d'un point presse organisé ce matin à 10h30, auquel participaient de nombreux journalistes, le Père Horacio Brito, recteur du Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes, et Thierry Castillo, économe diocésain en charge du Sanctuaire, ont répondu à la question :

"Le Sanctuaire pourra-t-il réouvrir cette saison ?"
La réponse est OUI.
"Nous n'annulons aucun pèlerinage, même si le Sanctuaire de Lourdes est très gravement frappé. Il ne se relèvera pas sans la solidarité de tous."
D'ores est déjà la basilique de l'Immaculée Conception, la Crypte et ses chapelles ainsi que le chemin de croix des Espélugues sont ouverts. Dans quelques jours, l'accès à la Grotte et à la basilique Notre-Dame du Rosaire sera rétabli.

L'évaluation des dégâts se poursuit. D'autres lieux touchés par la crue réouvriront progressivement (chapelle des confessions, accueil Jean-Paul II...). Cependant, ;l'interrogation demeure sur les délais de réouverture des Piscines, de l'église Sainte-Bernadette ou encore de la basilique souterraine Saint-Pie X.

L'organisation des pèlerinages annoncés dans les semaines à venir verra quelques modifications de programme, sans pour autant remettre en cause leur participation. Les organisateurs de pèlerinages trouveront toutes les informations sur le site Internet du Sanctuaire : 
www.lourdes-france.org 

Numéro spécial "Solidarité inondations 2013" 05 62 42 82 22
Commentaire de Clarine Faure le 17 Juin 2013 à 18:30

"Priez ! Priez, mes enfants ! Car les heures tristes arrivent. Appelez beaucoup de jeunes à mes pieds. Je réchaufferai leur cœur de mon amour, je les transformerai avec beaucoup de joie et une grande foi. L’Esprit Saint éclairera leur esprit pour qu’ils puissent comprendre et m’aimer pour toute l’éternité.
Mamans, mamans, faites prier vos petits enfants. Préparez-les, priez pour vos jeunes gens, pour les jeunes filles, envoyez-leur souvent votre ange gardien afin qu’ils soient illuminés et protégés, défendus de tout danger. Eux qui sont dans la boue. Agrippez-vous à moi, mes fils, avec une grande foi, afin qu’avec la foi, vous résolviez tout. (30 juin 1967)

"La jeunesse que j’aime tant, qui me tient tellement à cœur, je voudrais la voir toute à mes pieds. Je voudrais répandre sur les jeunes tant, tant de grâces et au contraire, ils ne m’écoutent pas et je pleure tant. Ne craignez pas, mes enfants, je serai toujours avec vous. (mai 1967)

Marie, maman de JC, La Très Sainte Vierge

Commentaire de Clarine Faure le 16 Juin 2013 à 1:01
Commentaire du jour : 
EAQ samedi 15 juin 2013

« Que votre oui soit oui » (Jc 5,12)

      Tu ne sais pas ce que l'obéissance est capable de produire : 
par un oui, par un seul oui — « Qu'il me soit fait selon ta parole » 
— Marie devient la mère du Très-Haut. Ce faisant elle se déclarait sa 
servante (Lc 1,38) mais gardait intacte sa virginité qui était si chère 
à Dieu et à ses propres yeux. Par ce oui de Marie le monde obtient le 
salut, l'humanité est rachetée. Alors, tâchons nous aussi de faire la 
volonté de Dieu et de toujours dire oui au Seigneur... 

      Que Marie fasse fleurir en ton âme des vertus toujours 
nouvelles et qu'elle veille sur toi. Elle est la mer qu'il faut traverser 
pour parvenir aux rivages des splendeurs de l'aurore éternelle ; reste 
donc toujours près d'elle... 

      Prends appui sur la croix du Christ, à l'exemple de Marie. Tu 
y trouveras un grand réconfort. Marie est restée, debout, aux pieds de 
son fils crucifié (Jn 19,25). Jamais Jésus ne l'a autant aimée qu'en ce 
moment de souffrance inexprimable.

Saint [Padre] Pio de Pietrelcina (1887-1968), capucin 
FSI 32, FM 167, Ep 3, 564 (trad. Une pensée, Médiaspaul, p. 51-52) 

Commentaire de Clarine Faure le 8 Juin 2013 à 5:31

Samedi 8 juin


Fête du saint Cœur de Marie

2. Cœur le plus aimant.


Le cœur de Marie est non-seulement le plus parfait, mais le plus tendre, le plus compatissant, le plus miséricordieux qui soit sorti des mains du Créateur. L’amour qu’il a pour nous surpasse autant tout amour connu, la dignité de Mère de Dieu l’emporte sur tout ce que nous connaissons de grandeur. Car, ce n’est pas seulement un amour tendre, ardent, généreux, héroïque, mais, il faut le dire, c’est un amour excessif et qui semble passer toutes les bornes. Quand Jésus-Christ veut marquer le plus étonnant effet de la charité du Père, il dit qu’il a aimé le monde jusqu’à livrer son Fils unique : Sic dilexit. C’est là ce que le grand apôtre appelle l’excès de l’amour de Dieu pour les hommes. Or, le Cœur de Marie a été capable du même excès ; elle a livré le même Fils unique pour la rédemption du monde : Sic Maria dilexit. Toute la tendresse et toute la sollicitude réunies de toutes les mères pour leurs enfants n’égaleront jamais la tendresse et la sollicitude du Cœur de Marie pour nous. C’est là que le juste trouve la récompense de sa fidélité ; le pécheur, l’indulgence et la miséricorde ; les âmes affligées, la consolation et le soulagement. Quel brasier de charité ! Quelle fournaise d’amour !
Enfants de Marie, qu’il est bon, qu’il est dévoué, le Cœur de notre Mère ! Voyez, il est surmonté d’un faisceau de flammes, symbole de l’amour dont il brûle sans cesse pour nous ; il est ouvert par un glaive de douleur, afin de donner entrée et asile à chacun de nous ; il est ceint d’une couronne de roses dont le parfum embaume notre âme et adoucit tous nos maux. Comment y penser sans répandre des larmes de reconnaissances et sans être rempli d’amour pour cette bonne mère, dont la charité est un océan sans fond et sans rivage !

Prière : Cœur très-saint de Marie, objet des complaisances de l’adorable Trinité, digne de toute vénération des anges et des hommes ! Cœur maternel, qui avez ressenti si vivement toute nos misères, écoutez nos vœux, exaucez nos prières, enflammez nos cœurs de ce feu céleste dont vous brûlez sans cesse. Nous n’oublierons jamais que vous êtes le Cœur de notre Mère, et vous serez notre aide dans nos besoins, notre soulagement dans nos afflictions, notre refuge à l’heure de la mort, et notre bonheur dans l’éternité. Ainsi soit-il.

Abbé Berlioux, etoilenotredame.org

Commentaire de Clarine Faure le 8 Juin 2013 à 5:30

Samedi 8 juin


Fête du saint Cœur de Marie

1. Cœur le plus parfait.

Considérez, que, si c’est pour vous un devoir d’honorer le Cœur sacré de Jésus, siège de toutes les affections et de tous les sentiments de l’Homme-Dieu, il convient aussi de rendre à celui de votre mère un culte de vénération et d’amour. Toute la Très-Sainte Trinité concourut à enrichir ce cœur admirable des dons les plus excellents, des faveurs les plus précieuses. Le Père déploya sa toute-puissance pour en former un cœur de fille, plein de respect et de fidélité envers son créateur. Le Fils en fit un cœur de mère, où il daigna habiter durant neuf mois comme dans un sanctuaire. L’Esprit-Saint en fit un cœur d’épouse pour y célébrer ses noces ineffables. Enfin, par sa fidèle correspondance à la grâce, par la sainteté et l’innocence de sa vie, par la pratique de toutes les vertus, Marie a puissamment contribué à enrichir et à orner son cœur de vertus et de mérites. Qui pourra jamais comprendre toutes les grandeurs, les trésors, les perfections renfermés dans ce vase précieux ! C’est un tabernacle plein de sainteté qu’aucun souffle impur n’a jamais terni ; c’est un jardin orné et bien gardé, où les passions humaines n’ont jamais pu pénétrer. En un mot, c’est un cœur unique, incomparable, parfait. Que j’aime à me représenter les anges descendant du ciel pour venir admirer sur la terre ce cœur immaculé, où se trouvent réunies toutes les perfections que possèdent à divers degrés les bienheureux habitants du céleste séjour !
Si nous rentrons en nous-mêmes, si nous comparons nos cœurs à celui de Marie, notre modèle, qu’ils nous paraîtront imparfaits, pauvres, misérables ! Vases sanctifiés par le baptême, par le corps et le sang de Jésus, ils sont devenus par le péché des sépulcres blanchis, pleins d’ossements au-dedans ! Le prophète nous dit: revenez au cœur. Purifiez-le par la pénitence et ornez-le des grâces et des vertus puisées dans celui de Marie. Cœur de ma mère, parfaitement semblable au Cœur de Jésus, rendez nos cœurs semblables au vôtre !

Abbé Berlioux, etoilenotredame.org

Commentaire de Clarine Faure le 8 Juin 2013 à 2:47
Commentaire du jour : 

Saint Jean Eudes (1601-1680), prêtre, prédicateur, fondateur d'instituts religieux 
Le Cœur admirable, livre 11, ch. 2 passim 

« Voici ta mère » (Jn 19,27)

      Marie nous regarde et nous aime en quelque sorte comme son fils 
et comme ses propres enfants, qui portent cette glorieuse qualité pour 
deux raisons. En premier lieu, parce qu'étant mère du Chef, de la tête, 
elle est par conséquent mère des membres (cf Col 2,19). En second lieu, 
parce que notre Sauveur, en la croix, nous a donnés à sa mère en 
qualité d'enfants. Il nous l'a donnée, non seulement en qualité de reine 
et de souveraine, mais en la qualité la plus avantageuse pour nous qui 
puisse s'imaginer, c'est à dire en qualité de mère, en disant à chacun 
de nous ce qu'il dit à son disciple bien-aimé : « Voilà votre mère ». 
Et il nous donne à elle, non pas seulement en qualité de serviteurs ou 
d'esclaves, ce qui serait un grand honneur pour nous, mais en qualité 
d'enfants. 

      « Voilà votre fils », lui dit-il, parlant de chacun de nous 
en la personne de saint Jean, comme s'il lui disait : « Voilà tous mes 
membres que je vous donne pour être vos enfants ; je les mets en ma place, 
afin que vous les regardiez comme moi-même, et que vous les aimiez du 
même amour dont vous m'aimez ; aimez les aussi comme je les aime ». Mère 
de Jésus, vous nous regardez et nous aimez comme vos enfants, et comme les 
frères de votre fils Jésus, et du même cœur ; et vous nous aimez et 
aimerez éternellement du même amour maternel dont vous l'aimez. 

      C'est pourquoi, mes frères, dans toutes vos affaires, 
nécessités, perplexités et afflictions, ayez recours à ce cœur de 
notre très charitable mère. C'est un cœur qui veille toujours sur nous 
et sur les plus petites choses qui nous touchent. C'est un cœur si plein 
de bonté, de douceur, de miséricorde et de libéralité, que jamais aucun 
de ceux qui l'ont invoqué avec humilité et confiance, ne s'en est 
retourné sans consolation.

Commentaire de Clarine Faure le 7 Juin 2013 à 9:18

Et c’est le chant de la Vierge Marie qui annonce le renversement définitif :

« Le Seigneur comble de biens les affamés, il renvoie les riches les mains vides  !  » (**) C’est une leçon dont l’Église ne cesse de témoigner : les pauvres, les exploités, les faibles à la merci du caprice des puissants sont les bénis de Dieu. Bossuet osait le rappeler devant la cour de Louis XIV, devant des hommes à perruque poudrée et devant des femmes couvertes de rubans : « Les pauvres sont les vrais hôtes de l’Église, les riches n’y sont admis que par charité »…

extrait d'un article de Clarine Faure a été mise en vedette.

 
 
 

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

Agenda

© 2021   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation