Il n’y a pas d’âge biologique particulier pour découvrir et comprendre La Vie, pour modifier sa 'compréhension' de Soi et du Monde. Ça se déclenche spontanément au travers d'une expérience sortant de l'ordinaire, de rencontres bouleversantes, d'une thérapie, d'un signe, d'une intuition qui font que l’ordre établi commence à être chahuté, laissant place au chaos providentiel et tout son potentiel de transformations intellectuelles spirituelles. Tout ceci amène à percevoir sa vie selon un autre point de vue, à commencer d'agir pour s'engager vers d'autres perspectives. L'Être animé par l’authenticité de son désir s'offre à lui-même des opportunités existentielles le conduisant au-delà de l'imaginable. En décidant d’avancer au devant de ses rêves, l'authenticité de Sa Conscience fait émerger une connaissance innée au sein même de son corps, de son Âme. Ses 'expériences antérieures' en mémoire, même oubliées, lui facilitent l’accès à 'l’information secrète' qui va épanouir sa Vie en connexion avec LA VIE i. Si une assise ou une pratique spirituelle peuvent-être utiles pour y accéder, toutefois une sensibilité à entendre ses intuitions suffit pour re-trouver cette information dont le secret n'est autre que son propre idéal originel.

Cependant, à cause d'un modèle de raisonnement matérialiste, scientiste, objectiviste, rationnel et logique, aux concepts décrivant le Monde et l'ordre social comme un ensemble de fragments dissociés du Soi ii et de LA CONSCIENCE iii, et qui fondent l'orthodoxie idéelle inculquée par la famille, par l'école, par les liens sociaux qu'un Être tisse ; son ego est conditionné à percevoir ses aspirations individuelles comme des objets singuliers séparés du Vivant, de la Nature, du Monde. En se pensant ainsi enclôturé, tel un humain distinct avec ses idées, désirs et intérêts propres s’offre-t-il vraiment d'autres possibilités d’états d'être, un dessein de liberté, de nouvelles perspectives existentielles ? Cette dualité objectiviste détermine son activité mentale et défavorise l'exercice volontaire de son libre arbitre qui, s'il reste relatif, est nécessaire à des actions audacieuses et propices à l'évolution et à la transcendance Parce que vivre dans le Monde en pleine Conscience, s'aventurer à en explorer d'autres horizons avec cette mentalité dualiste alors que le Kosmos est fondamentalement interactif et indéterminé, c'est le risque de s'égarer dans un labyrinthe psychique avec toute la colère, la confusion, les frustrations que produit un raisonnement opposant rationnel et irrationnel. Ici, irrationnel est ce dont on ignore encore les principes. Si on peut oser prétendre les 'connaître' Le constat c'est que notre ignorance est démesurée, comparée à l'étroitesse de nos connaissances. L’irrationnel puise dans la Connaissance ignorée (Gnôsis), ça en est une modalité liée à l'Esprit iv, détachée de tentatives de contrôle mental. Quel que soit l'âge biologique, les savoirs qu'un Être appréhende et intègre grâce à une intellection non duelle relative évoluent en permanence à cause de sa curiosité à découvrir et à 'comprendre' La Vie ; il progresse sur la voie de sa propre cohérence, sa démarche est complètement rationnelle.

En occident les valeurs et croyances prônées fabriquent la censure et l’atrophie des potentialités métapsychiques qui ouvrent aux savoirs de 'cet irrationnel'. Dans d’autres cultures 'traditionnelles' il est intégré et fait partie des matières expérimentées par tout apprenti sage. Aujourd'hui c'est le saut en cours de l'humanité, ce qu'effectuent les courants de Pensées du Nouvel Âge, vers un paradigme civilisationnel de la transformation de l’Être, de Sa Conscience, afin que chacun puisse entrer pleinement dans le jeu de la participation et de l’interconnexion kosmique.

La durée de La Vie biologique est circonscrite, celle de La Conscience est éternelle. Quelle que soit l'étape où se trouve un Être sur son chemin existentiel, il progresse toujours, ce à quoi il s'éveille est un trésor immortel. Et à travers son éternité, via les formes, matières, énergies dont il se 'revêt', dans l'impermanence même où tout se renouvelle, il transporte ces savoirs, sagesses et connaissances constitutives de son dessein, de sa joie de vivre, de sa créativité, de son bonheur.

Notes

i LA VIE : Toute la Vie, tout le Vivant sur Terre ne sont qu'une particule dans une complexité indiscernable. LA VIE est 'la source' de Tout Ce Qui Existe : l’intégration totale du Kosmos et du cosmos, de l’invisible et du visible, en expansion avec tout ce dont ils sont formés. Insérée dans son entièreté aux Êtres et au Monde, elle est perceptible ou imperceptible selon des modalités spécifiques aux circonstances. Inconnaissable, inintelligible, LA VIE inclue l’immatériel et la matière, l'absolue totalité de la complexité occulte de l'Univers. À l’origine de La Vie, il s’est créé une sorte de boucle - un ensemble combiné de processus implexes - qui revient sur elle-même et qui produit des éléments toujours plus divers qui vont créer un être complexe qui sera vivant. Le Kosmos lui-même s’est autoproduit de façon très mystérieuse.

ii Le Soi : Essence et nature temporaire du dessein existentiel individuel contribuant à son accomplissement, incluant mémoire des potentialités - l'Akash, et mémoire des prédispositions - le Karma, nécessaires à l’accomplissement de sa vocation. Manifestation de La Conscience Individuelle Originelle, le Soi s’exprime en interdépendance (libre arbitre relatif) avec les phénomènes et les noumènes. Il est Scénariste, Spectateur, Réalisateur, Théâtre et Acteur à la fois (Conscience Alaya Vijnana du Mahayana). La nature de La Conscience, quel que soit le plan de 'réalité' où elle est amenée à opérer, est toujours de projeter et de former 'sa réalité' en transcrivant littéralement ses pensées et émotions conformément à son interprétation de 'la réalité'. Toute Conscience Individuelle a le pouvoir de projeter, de former et de maintenir 'sa réalité'. Ce qui rend l'avènement de l'expérience analogue au processus cosmogonique de la manifestation, comme si le pouvoir cosmogonique de LA CONSCIENCE Kosmique, son imagination cosmopoïétique, se réfléchissait à l'échelle du microcosme et trouvait à s'accomplir au niveau de La Conscience Individuelle Originelle.

iii LA CONSCIENCE : Le Kosmos est ni visible ni perceptible comme le cosmos qui en est un de ses composant, indéfinissable en tant que CONSCIENCE vivante, c'est un « principe intelligent structuré de type écosystèmes cosmiques interconnectés » d’énergies, d'ondes, de particules, d'entités, de formes, d'informations multi-dimensionnelles et trans-dimensionnelles, sans commencement ni fin, incommensurable. LA CONSCIENCE Kosmique est la source, le creuset de l'expansion de La Vie, et du Vivant. Kosmoz : sa racine primitive vient de chez les cananéens (les phéniciens) « aôsh », un être principe : le Feu. Kosmos : kosmoz dans la cosmogonie grecque, exprime la beauté, l’ordre et la régularité qui règne dans l’Univers mis en ordre, arrangé d’après un principe fixe et régulier. L’Univers est un tout animé par des Intelligences invisibles et organisées, chacune selon des spécificités et des perfections dans une sphère d'influence propre, chacune avec une perception interconnectée aux 'réalités' des mondes organisés ; univers, galaxies, systèmes solaires, planètes[Dans la cosmogonie cananéenne similaire à celle de l’Égypte, l'Univers est rempli d'une pré-substance, un principe premier : un air trouble et venteux (ou un souffle de vent trouble) « Rouha » et un chaos confus et ténébreux « Bohu », de leur union naît « le Chephets » c'est-à-dire le Désir à l'origine de toute création. (Comme chez les Égyptiens pour qui le monde fut créé à partir du Noun - matière chaotique incréée, océan primordial). Il y eut 'ensuite' des Êtres privés de sentiments d'où sortirent les Êtres intelligents appelés Zophasémin, c'est à dire : Contemplateurs du Ciel… 10.000 ans avant aujourd’hui ou peut-être plus, ceux qui révélèrent oralement ce qui devint le Rig-Véda (version écrite vers 3.500 ans avant aujourd’hui) se nomment les Rishis, c'est à dire : Ceux Qui Écoutent Les Étoiles…] Dans La Connaissance védique l'Univers ou Cosmos évolue d’une réalité matérielle vers une subtile intelligence immatérielle selon « Le Plan de la structure universelle ».

iv L’Esprit : Flux sub-quantique informationnel, interconnectif, individuel, universel, trans-dimensionnel, cocréateur. Émanation de LA CONSCIENCE Kosmique, l’Esprit est constitutif de La Conscience Individuelle Originelle, de l’Âme, et du conscient, il relie subtilement tous les Êtres Vivants sur et avec Gaïa via la Noosphère (et ses extensions cybernétiques), et avec les champs morphogénétiques du Vivant.

PDF de l'article : Progresser est hors d'âge.pdf

Visites : 13

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

Agenda

décembre 2021
DLMMJVS
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031
       

© 2021   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation