Le Soi fonde l'essence et la nature temporaire du dessein existentiel individuel, de l'accomplissement de la vocation d'un Être, incluant mémoire des potentialités - l'Akash, et mémoire des prédispositions - le Karma. C'est la référence essentielle fondatrice de toutes les décisions. Il est rare d'en être conscient ce qui induit un certain égarement, un état d'incertitude chronique inhibant, tout un cortège de souffrances et d'ignorances

Le Soi est immanent, omnipotent, multidimensionnel, atemporel car il s'imprègne des mémoires immortelles, de leurs savoirs, connaissances et sagesses infinies, lesquelles sagesses restent des concepts catégoriels impermanents, limités, réformables, conditionnant les préférences idéologiques issues des doctrines des apprentissages culturels et des illusions de l'ego.

Le Soi est un aspect provisoire de la Conscience Individuelle Originelle qui s’exprime en interdépendance (libre arbitre relatif) avec les phénomènes et les noumènes. Il est tout à la fois le scénariste, le spectateur, le réalisateur, le théâtre, l'acteur de son désir, de sa destinée. Il évolue, se modifie dans l'impermanence d'une Vie. Ses mutations participent et sont les conséquences naturelles de son influence et de son omniscience qui résultent des dialogues et requêtes en Âme et Conscience, et dont les réponses se révèlent dans les intuitions cognitives et dans les métamorphoses de la 'réalité'.

Le Soi est à la racine des projections et des introjections, de l'identification entre 'moi-je' et n’importe qui ou n'importe quoi, matrice de l’illusion fondamentale d’un moi distinct il génère le masque social de l'ego. Cependant, l’ego est bienveillant puisqu'il protège l'intégrité et la liberté de l'Être en déclenchant des alertes salutaires et anticipatrices concernant des tentatives d'hostilités et de malveillances sociales. Il participe à l'instinct de survie et à la discrimination éclairée. Producteur de la confusion entre croire et savoir, l'ego croit savoir, il ne fait que croire. Mais une croyance réitérée par l'expérience révèle son essence, devient un savoir.

Être inconscient de l'activité de l'ego c'est l'ignorance de l'illusion fondamentale : Maya, induisant dispersion/altération de la non-dualité primordiale. Le déclin intellectuel, la soumission mentale, la sénescence psychosomatique en sont la conséquence et peuvent se déclarer très tôt dans la vie, en silence, pour qui n'a pas reçu un enseignement d'éveil Le lot de la majorité de l'humanité. Plus précisément, son choix d'avant l'incarnation, son scénario existentiel, ce qui a été inventé sous le terme de karma.

Si l'illusion a un sens néfaste, elle est aussi la fantasmagorie, dont le moyen d'expression, l'art, neutre par essence, dispose d'un indéniable pouvoir tangible de création. Elle est aussi la magie (l'Âme agit), bénéfique, car elle ouvre malgré sa nature déformante aux savoirs occultes ésotériques, avec lesquels un Mage sublime l'ego pour s'éveiller aux illusions qu'il génère, et discerner l'intention pertinente à l'accomplissement de l'acte magique harmonieux qu'il exerce, en confiance et en bonne entente avec le Soi 'idéal'. La Maya, modalité de l'intellection, est porteuse d'un Éveil inhérent à son pouvoir de création, quelque illusoire soit-il.

Le Soi 'idéal' est l'idée, le modèle de référence, d'un Être concernant sa destinée rêvée. C'est le scénario de son accomplissement idéal. Ce Soi 'idéal' est La Force paisible qui transmute l'ignorance au travers de moyens de perfectibilité : études, apprentissages, introspections et méditations pratiquées selon un processus trans-intellectuel, auto-réflexif, clairvoyant, en pleine Conscience. Ce Soi - La Force - se modifie d’instant en instant selon les expériences et les savoirs qui en découlent. C'est l'Éveil continuel qui transcende limites et faiblesses, annihile les entraves des conditionnements, libère des influences des entités idéelles collectives, des courants civilisationnels abrutissants, des vibrations d'apathie de la servilité grégaire.

Le Soi 'idéal' c'est l'Être pacifié grâce à une impulsion constante, déterminée, sereine, vers un état de cohérence où sont résiliées pulsions conflictuelles et réactions en chaîne de la dualité humaine à l'égard de tous les éléments composant la Vie et la présence de l'Être dans le Monde. Sa substance spirituelle et corporelle est imprégnée du Kosmos, elle en est un composant indissociable, les frontières sont dissoutes.

En cohérence avec le Soi 'idéal' l'Être s’accomplit selon l’indéfectible détermination de son intention originelle : être ce que 'il est' vraiment ici et maintenant. Son dessein se révèle sur le mystérieux chemin de la Vie grâce à la liberté avec laquelle il le parcourt, dans le flux de son incarnation se manifeste sa Conscience : Être Ce Qu'Elle Est.

PDF de l'article : Le Soi 'idéal' et l'ego.pdf

Visites : 11

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

Agenda

décembre 2021
DLMMJVS
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031
       

© 2021   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation