Et s'il "suffisait" de transformer nos fausses croyances en vérités divines ?

J’aimerais aujourd’hui vous parler un peu plus de la thérapie transpersonnelle et des objectifs qu’elle poursuit.

 

  A travers les outils du rêve éveillé (technique douce d’exploration de l’inconscient et de reliance aux plans supérieurs), de l’art-thérapie, de l’écriture… et de différentes techniques psycho-spirituelles, la thérapie transpersonnelle a pour but d’aider l’être à se rapprocher de qui il est vraiment (de son âme), comme les fleurs de Bach d’ailleurs, et ainsi de se sentir de plus en plus en unité avec lui-même et avec tout ce qui est, accédant à une paix intérieure de plus en plus grande et se détachant peu à peu de l’emprise des évènements et du monde extérieur, pour se centrer de plus en plus sur la partie immuable, éternelle en nous.

 

  Pour cela, quel que soit l’objectif de départ (améliorer sa relation de couple, soigner la blessure de rejet vécue avec son père, ce qu’on n’a pas digéré dans sa vie, comprendre sa difficulté à s’épanouir dans le travail…), le fond du travail va être de découvrir peu à peu les fausses croyances qu’on a construites puis, avec l’aide de notre Conscience Supérieure et du divin, les remplacer par des vérités divines ! Tout simplement transformer ses fausses croyances et y opposer les vérités divines ! Il nous faut aller à la racine de la racine de nos souffrances pour découvrir les décrets, les croyances qu’on a mises en place (pour moins souffrir et parce qu’on était alors ignorant) et auxquelles on adhère toujours aujourd’hui alors qu’elles nous limitent, nous enferment, nous étriquent et nous laissent prisonnières de nous-même !

 

   Je vous propose d’illustrer mes propos par un exemple concret, dans lequel beaucoup de personnes pourront certainement se reconnaître.

  Imaginons une personne qui, pour une raison qui lui appartient, ne s’est pas sentie accueillie par sa mère à la naissance et dans sa tendre enfance. A partir de cette expérience, elle aura pu créer une multitude de fausses croyances, comme par exemple « Je ne suis pas digne d’être aimé(e) », « Je suis une mauvaise personne », « le féminin est néfaste »… etc. Et ces croyances gouverneront la vie de cette personne. Elle s’attirera des personnes et des situations qui viendront lui confirmer ses fausses croyances. Elle fera même tout inconsciemment pour valider cette image négative d’elle-même. Elle sera en conflit avec le féminin en elle et le féminin en général …

   Par un travail profond, elle pourra identifier les fausses croyances qu’elle a mises en place (certainement d’ailleurs des croyances qu’elle portait en elle avant de s’incarner !). Elle pourra alors, lors d’un ou plusieurs rêves éveillés, avec l’aide d’êtres de lumière (qui appartiendraient à ses représentations, comme Bouddha, Jésus, Marie, des mères divines, un sage, un chamane…) prendre conscience et ressentir dans ses cellules qu’elle est aimable par nature car, même si sa mère n’a pas pu lui offrir ce dont elle avait besoin (précisément car elle portait en elle ces croyances, que sa mère portait sans doute aussi), elle a été voulue et créée par une Intelligence Supérieure. Elle pourra réaliser à la suite d’un cheminement intérieur et du temps qui est le sien, que le féminin est sacré en essence mais que sa mère, étant humaine, portait en elle ses imperfections, tout comme elle, et n’était pas en mesure de l’accueillir comme elle l’aurait souhaité !

   Au terme de ce travail profond, elle pourrait transformer sa fausse croyance « Je ne suis pas digne d’être aimé(e) » en « Le divin (une intelligence supérieure, l’Univers …) m’a créée et voulue, je suis donc digne d’être aimé(e) ». Et elle pourra peu à peu, grâce à de la persévérance et un travail en conscience, lâcher ses fausses croyances pour un jour, ne plus y croire du tout et ressentir comme une évidence qu’elle est aimable, tout comme sa mère, et que sa mère lui a servi de révélateur pour prendre conscience des fausses croyances avec lesquelles elle s’était incarnée et pouvoir, grâce au pouvoir de l’amour, en guérir !

   J’espère que cet exemple vous aidera à prendre conscience que, quelles que soient les fausses croyances que l’on ait pu créer chacun, on est le seul à pouvoir un jour décider de s’en libérer pour les remplacer par la vérité, et retrouver ainsi sa liberté intérieure !

   

Bon cheminement !

Sabine

** Pour plus d'information sur les consultations en Fleurs de Bach ou sur la formation à leur utilisation, que je propose, rendez-vous sur cette page.

** Si cet article vous a plu, abonnez-vous à notre newsletter mensuelle et tenez-vous informé de nos activités et de nos publications en vous inscrivant ici.

Visites : 35

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

Semaine Ardèche 2019

Pré-ouverture

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

© 2019   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation