Comment garder son calme face aux attaques verbales ?

bonjour ! :) article complet / extrait du blog Vie Lumineuse / lien du blog en bas de l'article / blog avec de la musique et 18 articles

Selon les personnalités, et les expériences de vie, l’un pour une parole, la vivra comme une attaque. Et l’autre, pour la même parole, ne s’y arrêtera point dessus.

Qu’est-ce qui fait cette diffèrence ?
Selon les expériences, les uns ont su lâcher-prise, et voir que c’est l’autre qui engage qui il est lors d’une attaque.
Et les autres, prennent l’attaque, comme une affaire personnelle, comme un duel, voire une offense irréparable parfois.

Je ne vais pas traiter du pardon pour l’instant, ici.
Mais plutôt du comment être zen, et savoir gérer ses flots émotionnels.

Il y a des attaques, qui font plus mal que d’autres.
Il y en a qui nous irritent pour la journée, d’autre qui nous déstabilisent, sans trop savoir la raison.
Et d’autre encore, qui nous tourmentent pendant 1 semaine, des fois plus.

Ces ressentis de désagréments, de différentes forces, ont un point commun : par ces attaques, on se sent diminué.
En vérité, l’autre ne peut pas nous diminuer, sans que quelque part en nous, nous ne soyons d’accord avec lui.
Cela peut être à un niveau plus conscient, ou carrément subconscient.

Déjà, pour reconnaître la force de la blessure activée, nous identifierons nos pensées, paroles et actions, qui prennent racines, depuis cette sensation d’offense.

Les pensées en focus, les paroles fortes d’intentions, et les actes forts motivés, amplifient la pensée source, qui est soit peur, soit amour.
De ce fait, en reconnaissant nos points focus sur les désagréments, soit par les pensées, ou les paroles, ou les actes, on peut prendre conscience de l’intensité de notre malaise.

Ce malaise peut partir en un souffle.
Qu’est-ce qui se cache comme idée, derrière ton malaise, ta peur, ta blessure ?
Quelle est le type de relation avec toi-même, qui te met plus dans la peur, à la place de l’amour ?
Une fois cela identifié, voilà un bon pas de fait.

Ensuite, pour se rétablir, se régénérer, garde en mémoire, que les blessures sont en liens complémentaires.
Si on t’accuse d’être une vermine, c’est qu’en toi, il y a de la place à la sensation de réalité, d’être une vermine.
Pour remplir ce vide, qui attire les attaques pénétrant dans ton esprit, souviens toi, que l’amour est expansion (complétude), et la peur contraction et repli (donc formatrice de vide).

Si tu choisis l’amour, tu ne connaîtras pas le vide, car l’amour enveloppe, nourrit, et comble l’âme de bonheur.
Ainsi, c’est dans ta relation avec toi-même, que te renvoient les attaques verbales.
Si tu refuses de reconnaître ce qui en toi, dit « oui » au sens de l’attaque, tu revivras ces situations déplaisantes.

La vie ne t’envoie pas des murs.
Mais des situations pour que tu reconnaisses ta divinité, et l’esprit qui est en tout.

Auteure Floryane Leguet

blog vie lumineuse

Visites : 35

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

Rencontre conviviale

Du 2 au 9 août en Ardèche

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

Agenda

© 2019   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation