Bonjour à tous,enfin surtout à ceux qui ont expérimenté le massage,sur la table ou à côté...La question est de savoir quels types de plaisir peut éprouver celle ou celui qui masse,femme ou homme avec un modèle du même sexe ou de sexe opposé,denudé ou non.Ma longue expérience en tant que massé m'a permis de recevoir des confidences qui prouvent que les plaisirs sont souvent intenses mais assez peu exprimés...J'attends un retour sur vos diverses réactions!

Visites : 2312

Y répondre

Réponses à cette discussion

Bonjour je suis praticien en soin shiatsu . Je ne ressens pas le meme plaisir que le receveur .Toutefois mon plaisir à moi est différent , c est celui plus subtil d ' avoir été utile .Quand la personne se détend qu' elle voit ses tensions  diminuées et qu' elle envisage autrement ses défis grâce à notre échange c est NOURRISSANT pour moi .Le shiatsu permet d' allier corps et Esprit comme je l' explique lors de mes présentations. A essayer vivement .Merci de m 'avoir lu

Namasté,

Je vous réponds avec la base de mon expérience dans la massothérapie depuis 25 ans.

Je suis entrée dans la sphère du bien-être via le massage très jeune, car j'ai éprouvé le besoin de connaître et explorer le"sens du toucher et être touché ».

Ayant grandi dans un noyau familial très strict et puritain, je n’ai pas eu de démonstrations d’affectivité de la part de mes parents, cela m’a profondément marqué et en devant adulte, c’est tout naturellement que je me suis dirigée vers les métiers où l’on à besoin d’entrer en intimité avec soi-même et les autres.

Cela a été difficile au début, car j’avais un excès de timidité important, et je n’avais aucune connaissance de mon propre corps et par extension celui d’autrui.

La première fois que je me suis faite masser, j’ai été mal à l’aise au possible !. C’était une femme qui me prodiguait le massage, j’avais gardé mes sous-vêtements et avais un linge qui me recouvrait le corps partiellement.

J’avais prévenue la masseuse que c’était la première fois que j’allais me faire masser. Elle a été sympathique au niveau de la conversation, mais son toucher était maladroit.

Elle me massait énergétiquement, comme pour un massage sportif, alors que je lui avais signalé que j’avais besoin de douceur pour déstresser….

J’étais censée rester allongée sur la table de massage pendant 1h, mais son toucher était tellement inadapté à mes besoins, que j’ai décidé de raccourcir le temps de la séance au bout de 30 min.

Je me suis habillée, j’ai payé et suis partie avec le sentiment de ne pas avoir été humainement comprise.

J’ai tenté plusieurs autres fois des séances de massage, avec d’autres personnes hommes ou femmes, et toujours le même sentiment d’inadaptation, d’incompréhension et sur tout du manque d’écoute profonde venant de ses praticiens « du bien-être ».

Entre temps, j’ai fini mes trois premières formations en massage, et j’ai commencé à travailler à mon compte. J’ai crée mon institut d’esthétique et thérapies holistiques. Très vite le bouche à oreille aidant (mes anciens professeurs m’aimaient et appréciaient beaucoup)m’ont aidée à me faire une clientèle fidèle.

J’ai eu un très grand succès et de nombreuses satisfactions tant sur le plan humain, spirituel qu’émotionnel. J’avais compris l’essentiel dans le domaine du bien-être et le service à autrui et à soi-même…

Les bases à acquérir : écoute profonde, détachement sain, confiance en ses capacités, conscience de ses dons, et …..et…..connaissance profonde de soi-même, travail de développement de soi etc.

Car on ne peut être un bon praticien ou un bon « client ou patient » si on a pas fais un minimum de travail et connaissance de soi-même.

Une personne quand elle vient pour un massage, elle nous confie son corps physique mais pas seulement ! Il y a tous les autres aspects émotionnels et les corps subtils qui se joignent à cette expérience.

Je me considère sans fausse modestie, et sans égo démesuré, que je suis une excellente thérapeute holistique. Car j’ai la passion et la vocation de l’humain, du spirituel et de l’amour de tout ce qui est.

Ce sont là des potentiels divins à avoir pour donner et recevoir.

Quels types de plaisirs éprouve celle ou celui qui prodigue un massage ?

Personnellement voici ce que je vis :

-Empathie

-Compréhension

-Amour

-Don de soi

-Sentiment de me réunifier avec l'Un

-Plénitude

-Joie

-Douceur

-Gratitude

-Sérénité

-Être à ma place au sein de la vie sur terre et dans l'univers.

-Bien-être global, satisfaction du travail accompli

La nudité est notre état premier, je conçois cela comme une délivrance, un affranchissement de la première des carapaces que forment les vêtements.

Masser un homme ou masser une femme, un enfant, un bébé .... requiert de l'amour le plus pur possible.

Ma clientèle constituée d'hommes et de femmes de tous horizons et statuts sociaux, m'a révélée le primordial  ; LE BESOIN D'AMOUR.

Merci de m'avoir lue.

MerveilleDFemme

Voici un document qui suscite la réflexion "la peau douce"

Pièces jointes :

Communauté

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

À découvrir

Stages, formations, etc.

Annonces gratuites

© 2018   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation