Tamazight ne disparaîtra pas !

          En dépit de tous les coups de boutoirs qu'elle a subi, sa quintessence, sa syntaxe, sa morphosyntaxe, son lexique sont  intacts.                                

          Son  originalité et sa capacité à intégrer dans son registre lexicographique divers emprunts* à toutes les langues et cultures avec qui elle a été en contact en les assimilant de manière parfaites font d’elle une langue « dévoreuse », butineuse. Une langue plus vivante que jamais, une langue plus dynamique que ne l'est une certaine langue qui n'est usitée nulle part dans la vie courante mais imposées à coup de décrets dans toutes les institutions.

 

           Pensez à tous les emprunts, à tous les calques et autres xénismes qu’elle a pris des autres langues,  qu’elle a intégré en son sein et qu’elle a adopté et adapté à sa morphosyntaxe toujours de manière heureuse !

 

           Pensez  à tous les mots, grappillés, glanés, butinés  des langues qui l’ont côtoyée à travers l’Histoire. Mots qui  lui ont donné une richesse particulière !

 

          Pensez à ces mots de diverses origines  employés quotidiennement par les vieux et les moins vieux et en parfait accord avec la morphosyntaxe kabyle !  Qui osera dire que tibwaḍin, tiẓalamiḍin, tabla, akwarsi,  astilu el makla,  akaḥwaǧi, el kaḥwa, eskwer … » ne font pas partie du registre lexical amazigh ?

 

          Pensez à ce foisonnement de néologismes né des recherches récentes en lexicologie  «  Azul, tilleli, tugdut, idles, … » largement employés présentement alors qu’il y a mois de deux décennies seuls quelques rares initiés les connaissaient…

 

          Pensez  enfin, et surtout voyez que cette formidable avancée s’est faite de manière heureuse, par des militants bénévoles en dehors et contre la volonté du système qui aimerait tant la voir annihilée.   

 

Non Tamazight n’est pas à l’agonie !

          Et d'ailleurs, comme disait  Victor  Hugo : « L'agonie a ses ruades. En langue politique, cela s'appelle réaction. »   

          Réagir, c’est vivre !

 

* Pour répondre à certains "puristes":

Une langue n’est jamais pure, elle emprunte et lègue, donne et absorbe, se nourrit et se développe au contact des langues et cultures .

 

                                                                 Med Akli  Lannak

Visites : 51

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Bienvenue sur épanews

épanews est le 1er réseau social dédié à l'épanouissement et au bien-être.

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

Stages & formations

Publiez gratuitement vos annonces cliquez ici - déjà 220 annonces !

Populaire

© 2017   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Échange de liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation