S’alléger, léger, léger, léger…

Dans la vie il faut voyager léger. Je pense que nous sommes tous trop lourds, dans tous les sens du terme. Notre corps est lourd de par ce que nous lui faisons manger, notre tête est lourde car trop remplie par des centaines de pensées par jour. Notre vie est trop lourde car elle est le reflet de ce que nous sommes intérieurement (physique et psychique).

Commençons par notre corps. Je ne fais pas ici l’apanage de certaines formes de nourriture ou comportements alimentaires. Je souhaite plutôt vous parler de l’acte de manger, dans son ensemble.

Nous avons tout en nous pour être guidé au quotidien dans toutes les décisions que nous prenons, dans tous les actes que nous effectuons. Pour se nourrir c’est pareil. On voit toutes sortes de “modes” aujourd’hui. Les “végétariens”, les “vegans”, les “crudivores”…j’appelle ça des phénomènes de mode car comme nous sommes tous différents nous ne sommes pas obligés de rentrer dans le même moule ! Notre corps sait de quelle nourriture nous avons besoin. Il suffit de l’écouter. ”Qu’est-ce-que j’ai envie de manger aujourd’hui ?” Rien n’est bon ou mauvais. Tout est toujours là au bon endroit, au bon moment. J’ai envie de manger des bonbons ? Tiens j’ai donc besoin de tendresse, de câlins, de douceur. J’ai envie de manger des tomates ? Ah j’ai besoin d’ancrage aujourd’hui !

Je pense que manger végétarien ou vegan c’est très bien, si ça vibre avec nous, si ça nous parle. Si l’on a une sensation de manque ou de privation, alors ce n’est pas bon. Notre corps est souvent lourd et nous sommes fatigués car nous ne lui donnons pas ce qu’il attend. Nous ne nous écoutons pas.

Parlons maintenant de notre tête, le mental. Très souvent noyé sous des centaines et des centaines de pensées par jour. L’être humain ne fait que cogiter et réfléchir tout le temps. Il n’a jamais l’esprit vide. La vacuité, le silence, tout cela fait très peur aux hommes. Pourtant, c’est dans le silence intérieur et dans l’absence de pensées que peuvent se faufiler nos intuitions ou nos idées. C’est là que nous avons nos “guidances” qui nous viennent de notre moi profond et que l’on devrait toujours écouter. Si notre tête est toujours “encombrée”, alors il est difficile pour nos idées de se faufiler. C’est un peu comme une personne qui voudrait traverser un jardin laissé à l’abandon : les ronces ont poussé, l’herbe est très hautes, bref, c’est long et difficile. Après avoir débroussaillé le tout, la balade est plus tranquille et simple. C’est exactement la même chose dans notre jardin intime, nos pensées et émotions doivent être choisies et entretenues avec soin.

Enfin, il y a notre vie. Nous en avons chacun une créée à notre image. Mais si tout est si lourd en nous, et vu que nous créons notre extérieur à partir de notre intérieur, comment pouvons nous construire une vie saine et harmonieuse ? Très difficile. C’est comme si nous partions en vacances avec une voiture où l’on retrouve des bagages dans le coffre, sur le toit et aussi dans la remorque derrière. La voiture avance plus lentement et pour cause… Pour nous c’est pareil. D’ailleurs l’excès de poids sur une voiture est verbalisable car dangereux. Il faut comprendre que c’est aussi destructeur pour nous d’être trop encombrés que ce soit au niveau corporel ou spirituel !

Nos existences sont pleines de concepts, de croyances et de jugements. Pas la peine de se culpabiliser, nous avons baigné là-dedans depuis tout petit bien malgré nous. La société, l’éducation, l’école, tout est fait pour nous couper de notre moi profond et nous apprendre à compter sur l’extérieur plutôt que sur nous-même. La quasi-totalité de ce qui est enseigné sur cette terre est régie par la dualité (ce qui est bien, ce qui est mal… ) et l’illusion de la séparation (croire que nous ne sommes pas liés les uns aux autres). Mais nous ne sommes séparés de rien, ni de personne. Nous provenons tous de la même énergie (la Source, l’Univers, Dieu…c’est comme on veut). Nous jouons tous un rôle et c’est cela qui donne l’illusion de cette séparation. Je pense que pour être épanoui dans cette vie et trouver la paix en soi il faut se débarrasser de nos concepts, de nos croyances, qui d’ailleurs ne nous appartiennent pas mais proviennent plutôt de la pensée collective. A la base nous sommes sur Terre pour être heureux, serein, calme, tranquille. Or, ce n’est pas tout à fait ce que l’on peut voir autour de nous. Toutes cette lourdeur, cette fatigue, ces ressentis négatifs qui nous assaillent parfois ne sont que le fruit de ce que nous “plantons” (im-plantons) à l’intérieur (in-terre-ieur : dans notre terre intérieure) de nous. Que ce soit par la nourriture ou les pensées, nous devons savoir comment nous souhaitons “alimenter” notre être. Je parle ici de l’être tout entier, de tout ce qui nous constitue : le corps, le mental, l’âme, l’esprit…

Il faut s’écouter, suivre notre joie, nos besoins profonds.

Nous savons ce qui nous fait du bien. Ce sera forcément différent d’une personne à une autre car nous sommes tous uniques. C’est pourquoi il ne faut suivre que sa propre voie et non celle du voisin. Nos chemins sont distincts mais souvent complémentaires.

S’écouter c’est “attraper” notre première idée. Il y a toujours une idée qui vient sans qu’on y pense, un peu comme si elle était mise dans notre tête. C’est celle là que l’on doit suivre sans se poser de questions.

J’appelle cela “vivre en conscience” (par opposition à “vivre comme des robots” en suivant la masse sans jamais se remettre en question ou se demander si c’est ce que l’on souhaite). Cela nous permet de nous alléger un peu et de reprendre les rênes de notre vie. Chacun de nous est capable de mener la vie qu’il désire, celle qu’il a choisie. Nous ne sommes pas sur cette belle planète simplement pour essayer de survivre mais pour VIVRE avant tout ! En déposant tous nos fardeaux, nos peurs, nos certitudes, nos schémas de pensées, nous accédons à notre vérité propre, à notre guidance intérieure (=intuitions) qui nous aide chaque jour à devenir plus léger, si j’osais je dirais même plus aé-rien (incarner le “rien”, l’absence, le silence) afin de devenir le TOUT et pouvoir être unifié (=un) avec tout ce qui nous entoure.

En regardant la vie sous un autre angle, elle change !

Je vous souhaite à tous une très belle journée. Créée-là à votre image !

Sources : Conscience et renouveau via Pat et Nina

Visites : 29

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Bienvenue sur épanews

épanews est le 1er réseau social dédié à l'épanouissement et au bien-être.

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

Stages & formations

Publiez gratuitement vos annonces cliquez ici - déjà 220 annonces !

Populaire

© 2017   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Échange de liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation