10 - "... nous sommes capables de faire une chose inouïe : provoquer une bifurcation de la civilisation humaine, comme nous l’avons déjà fait une fois, en 1789."

- Vous avez donc un discours de mobilisation sur un projet écologique, mais aussi d'avenir. Si j'ose une référence américaine, vous en appelez quasiment à une nouvelle frontière. Il est vrai que la fulgurance de l’économie américaine dans les années 1980 est liée également au lancement du programme spatial, amorcé vingt ans plus tôt par Kennedy.

Oui, je parle d’ailleurs de nouvelles frontières de l’humanité. La mer et les océans : nouvelle frontière, 70 % de l’espace de la Terre, plus mal connu que la Lune. Deuxième frontière : le monde virtuel. Le mot “virtuel” vient ici par confort intellectuel. Il est extrêmement concret ce monde virtuel. Quiconque a joué une fois à un jeu vidéo sait que la décharge d’adrénaline qu’on a dans les veines est très concrète. Mais bon, ce sont des idées et des concepts qui vont se développer dans les décennies qui viennent. Au fond, j’ai une vision un peu prométhéenne de la France. Je crois que nous sommes capables de faire une chose inouïe : provoquer une bifurcation de la civilisation humaine, comme nous l’avons déjà fait une fois, en 1789. On a fait changer la civilisation humaine. Il y a une sorte de mécanisme bien plus large et international qui l’a rendu possible, mais c’est quand même là que ça s’est passé. Les civilisations humaines ne sont pas seulement mortelles, comme le disait Paul Valéry, elles peuvent aussi bifurquer. Je pense que l’on peut bifurquer à partir de la France. Mais pour cela il faudrait déjà qu’elle accepte elle-même de devenir une nouvelle France. Notre pays, au lieu d’être subjugué par ses vieux schémas et ses fantasmes, qui sortent d’un passé colonial obsessionnel, devrait passer à autre chose. Ce qui nous permettrait de nous fédérer, nous rassembler. Chacun continuera à être comme il est. Mais pour cette nouvelle ligne d’horizon, la France doit se débarrasser de ses fantasmes. Elle doit s’appuyer sur la diversité de sa population. Notre métissage est là. Ce n’est pas un projet, mais une réalité qui est faite depuis deux générations. Et puis nous sommes devenus un peuple urbain. Quand j’étais enfant, les proportions étaient à l’inverse de ce qu’elles sont aujourd’hui entre la ville et la campagne. Nous sommes un peuple extraordinairement instruit.
Que faire de tout cela? Cela peut être un sujet de jérémiades permanentes, de disputes et de conflits inépuisables. En réalité, les guerres de religion, d’apparences, la cupidité comme moteur de la société, la peur comme liant social ne nous mènent nulle part. Je crois que nous sommes bien équipés pour faire tout autre chose. Lorsqu’on a un objectif commun, combien de différences s’estompent! Pour cette raison, je pense que les enthousiasmes collectifs n’ont pas de prix, dans tous les sens du terme. Ils peuvent nous porter plus loin que nous pouvons l’imaginer, surtout dans le moment politique glauque que nous vivons. En plus, il ne faut pas oublier que nous allons être les plus nombreux en Europe. L’avenir nous appartient.
(...)
Je vais faire la campagne décisive de ma vie politique. C’est la deuxième fois que je suis candidat à l’élection présidentielle, l’élection la plus importante de notre pays. Je vois bien que je dois faire davantage qu’une campagne électorale. Parce que j’ai aussi mon âge, je ne suis pas un jeune homme qui est en train de spéculer sur son plan de carrière. J’ai eu la chance d’avoir connu toutes les onctions du suffrage universel. Je n’ai plus rien à prouver, ni à moi, ni aux miens, ni à personne. J’agis les pieds sur terre, mais je reconnais que j’ai la tête dans les étoiles. J’ai le goût du travail bien fait et des affaires bien bordées. Je dois non seulement gagner pour changer le cours de l’histoire, mais je dois aider de toutes mes forces à refonder le mouvement progressiste en France, qui est à l’agonie, éparpillé dans d’innombrables petites chapelles sous toutes les étiquettes. Il s’agit de reformater un espace politique qui est une force pour notre pays.
Il y a évidemment une hypothèse de victoire. Mais je n’y résume pas tout le sens de ce que j’entreprends. Un seul objectif atteint ne règle pas tout. Non, il faut surtout se préoccuper de ce qui va s’inscrire dans la longue durée. Et d’abord de la prise de conscience qui s’approfondira dans le grand nombre et notamment dans la jeune génération qui va se mobiliser. On doit faire une campagne instructive. Pour instruire, conscientiser, élever le niveau de compréhension et d’exigences de notre peuple. On va faire tout cela en même temps. Et quelque part, sans que l’on sache qui, ni où, vont surgir de nouveau, parmi la génération montante, des femmes et des hommes qui vont mener la cause un grand cran plus loin. Quoi de mieux? Au fond, ce fil rouge qu’on voit passer dans les mains de tous les rebelles de tous les temps aura continué son parcours avec nous, en passant par toutes sortes de gens, des mieux connus aux plus anonymes. S’il faut donner une racine à notre lignée d’insoumis, que ce soit là.

 - Lors d’une précédente entrevue, vous m’aviez expliqué qu’il fallait du temps pour maturer une nouvelle génération politique. Donc tout cela est fragile?

Bien sûr, c’est fragile, mais ça l’a toujours été. Souvent nous sommes décimés par les guerres et les tyrans. Pourtant, la vie est toujours la plus forte. Le terreau du renouveau existe dans notre pays. Parce que, depuis 2005, les strates de la conviction se sont renforcées. Durant la dernière manifestation contre la loi El Khomri à laquelle j’ai participé, j’ai été interpellé par trois lycéens de classe de quatrième qui sont venus me voir pour que je leur dédicace mon livre. Comme j’étais fier! La discussion ne laissait aucune place au doute : ils savaient exactement ce qu’ils étaient en train de faire là. Par conséquent, le temps où nous avons failli disparaître est derrière nous. À nous maintenant de créer les conditions de la durée qui fait qu’une génération peut suivre l’autre. Tout y est, tout est en place. Et je sais que non seulement les gens sont là, mais la profondeur de champ est là. Dans la jeune génération, la conscience écologique est première. Tous sont conscients qu’il y a là un intérêt général humain. Et c’est extraordinaire, parce que auparavant ça n’existait pas. Une conscience politique implicite aussi large dans une population n’existait pas, n’a même quasiment jamais existé depuis la fin de la guerre contre les nazis. Maintenant, même un jeune qui a des opinions de droite a une conscience écologiste. Et, par conséquent, on peut dire qu’au fond, l’espace d’adhésion aux Lumières s’est élargi. Préservons coûte que coûte, notre optimisme. C’est la mère de notre patience. L’aube se lève toujours.

Jean Luc Mélenchon   LE CHOIX DE L’INSOUMISSION   Seuil
(p. 370-373)

Pour diffuser cet article sur votre site, voici la source à joindre :
http://epanews.fr/profiles/blog/list?user=2b5ujw22gsg0o  

Visites : 81

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Commentaire de Anne le 19 Mars 2017 à 19:24

Commentaire de Anne le 19 Mars 2017 à 19:23

Commentaire de Anne le 9 novembre 2016 à 12:23

Oui, Sanders, le candidat du peuple - et non de l'argent - serait passé. Mais il a été muselé par le système : qui a intérêt à faire passer un président populiste, et non populaire (= pour le peuple)

Pour l'Humain, pour l'Écologie, pour le Changement que vous attendez tou(te)s sur ce site, donnez les rênes de la Démocratie à ce politique très humain et grandement Conscient!  Informez-vous. Ressentez le vrai.

Quoi qu'il en soit, je crois à ce Mouvement qui va s'étendre en quelques mois... par l'Éveil véritable qui ne peut que considérer la globalité de la Vie sur cette Terre...

Lisez certains articles de mes blogs, et faites des liens, lorsqu'à première vue, ils peuvent paraître dans des domaines différents : nous sommes bien dans cette période de Transition... sur la planète entière. Et nous construisons l'Histoire de notre pays.

REVUE DE LA SEMAINE #5 - FICHAGE GÉNÉRALISÉ, ÉLECTIONS, ÉGALITÉ FEM...

Commentaire de Anne le 8 novembre 2016 à 9:31

À ce propos, le moulage des esprits a commencé actuellement dans les médias : 

Un premier point bénéfique cependant : J L Mélenchon est bien présenté comme le seul candidat à créer un projet écologique - point qui serait bien difficile à contredire quand on voit le programme et l'homme sur son chemin - mais pour annuler ce point positif, on se donne le devoir d'ajouter : "mais c'est contestataire et c'est par la planification."

Voilà ce qui en fin de phrase, doit rester dans les cerveaux des auditeurs, comme un engramme indélébile! en leur instillant toutes les connotations mises dans le mot "planification", utilisée par des pouvoirs de l'ombre dans l'histoire - exemple régulièrement renvoyé à la population, sans aucun rapport avec l'exemple concerné du présent. 

Attendez! vous allez en entendre dans cette veine!...  

Et puis "contestataire" : pourquoi ajouter ce qualificatif pour ce candidat? lorsque tous les candidats sont "contestataires", dans des polémiques incessantes. Les conseillers en communication - et décommunication! - ne sont pas au chômage...

Ressentez plutôt le texte tel qu'il est, pour voir que ce projet démocratique est le "plan" d'un programme collectif (heureusement! donc "planifié", ce n'est pas un mot du diable, il signifie : hors des intérêts "privés", qui ne sont autres que les intérêts financiers empochés sur vos modestes biens personnels - pour aller vous savez où)  programme collectif motivé par l'intérêt général humain (contraire donc à cet intérêt financier capitaliste d'une mini caste mondiale) par l'écologie en premier lieu, qui doit au moins sauver la Vie sur Terre, et donc les petits êtres que nous sommes (si c'est encore possible, alors que ces petits êtres deviennent grands en retrouvant leur Conscience première multidimensionnelle, éternelle dans une fréquence vibratoire plus élevée)

Puissiez-vous avoir le courage de lâcher toutes les formules conditionnantes entendues depuis l'enfance, destinées à mettre le peuple que nous sommes dans un état de prisonniers devenant moutons - moutons qui heureusement aujourd'hui commencent à couper leurs chaînes en trouvant leur pouvoir d'Être humain universel.

Alors, écoutons les médias dans un état d'ouverture méditative (hors de cet état de stress et d'agitation verbale habituel qui a été créé par une société dénaturée de la Nature originelle de l'Être et de l'Univers) état dans lequel nos chakras s'ouvrent à notre Pouvoir intérieur, à la Vérité de l'Âme universelle et peut seul nous faire ressentir où se trouve la voie vers la Vérité, dans chaque décision que nous prenons, sans se laisser influencer sur une pente de l'ombre, sans surtout se laisser conditionner encore par le "système" qui n'a que trop inculqué son système de pensée - et s'accroche encore autant qu'il le peut, avec de plus en plus de violence, face à cet Éveil de l'humanité qui le terrorise.

(Ci-dessous : un seul commentaire. La fonction "Supprimer" ne fonctionne pas pour le plus long qui s'est imprimé en doublon)

.

Commentaire de Anne le 7 novembre 2016 à 12:36

Impossible de supprimer le commentaire précédent celui ci-dessous qui est le bon!

Bonne lecture!

Commentaire de Anne le 7 novembre 2016 à 12:26

Bonjour à vous qui êtes intéressé(e) par cet article,

Il est temps de relier nos choix politiques à notre évolution spirituelle. Notre conscience nous y enjoint.

Tout le monde est conscient à ce jour, que le monde est en pleine transition, dans tous les sens du terme - ce qui était encore prématuré pour certain(e)s en 2012. 

La crise est dans tous les domaines, donc dans celui de la politique. Les illusions tombent. Les prises de conscience se multiplient, au fur et à mesure que les conditionnements mentaux et comportementaux peuvent lâcher.

Il est indéniable que durant la campagne électorale, la manipulation va se renforcer par l'utilisation médiatique des pouvoirs élitistes.

Mais le citoyen est de moins en moins dupe.

Pourtant, il a rarement les informations globales pour pouvoir se faire une opinion. Et son vote ira souvent vers ce que ses affects du moment accrochent dans les tribulations des mots sur les maux. Certains discours sont donc souvent reçus comme paroles d'évangile, agissant sur les peurs, l'égocentrisme anesthésié...  (Et les "paroles d'évangile", elles ont bien fini leur temps, quand la spiritualité authentique n'a plus besoin des religions!...)

Tous les mouvements de l'histoire ont été manipulés à un niveau qui est caché aux humains. Et cela continue. Mais la différence aujourd'hui, c'est que nous avons accès de plus en plus aux autres dimensions que celle qui régit le "système" où nous sommes enfermés. Ce système ne pourra plus fonctionner, car ses limites, ses manigances, sont dévoilées chaque jour. 

Au-delà de ce qui est trié dans les médias, quasiment prêché, nous avons le pouvoir de voir la réalité telle qu'elle est vraiment. Ce pouvoir intérieur est mis en action par de plus en plus de personnes, qui secouent le cocotier, quelquefois à leurs risques et périls. L'essentiel est qu'elles ne soient plus seules, que les êtres se sentent solidaires dans une tâche qui est celle de notre époque de Transformation. 

Qui a pu ressentir comment dans les médias - manipulés par le pouvoir de l'argent! (Personne ne peut plus le contester aujourd'hui, à moins d'avoir les yeux collés :-) ) l'homme politique J L Mélenchon a été ridiculisé, censuré : l'accent étant toujours mis sur une phrase agressive répondant au scénario de la provocation permanente, et pas du tout sur ses idées, son projet, son aspiration à mettre l'intérêt général humain à l'ordre du jour, sur ses méthodes pour y parvenir...

Et les gens tombent dans le panneau, rejettent, sur une projection psychologique, sur une peur manigancée par l'etablishement pyramidal, et ne lisent surtout pas les infos réelles de ce candidat, ou ne vont pas les sentir comme vraies, les repoussant d'une phrase toute faite qui a été inculquée par l'info officielle... -  les conditionnements économiques ayant été intégrés depuis si longtemps dans les esprits, mêlés ou surajoutés aux conditionnements religieux.

Voyez comment partout, ces idées-là, qui sont celles qui peuvent changer le système, sont mises à l'écart, cachées, comme s'il s'agissait d'incivilités grossières à mettre au rebut.

Ceux, celles qui ont l'envie de lire tous ces textes (liens ci-dessous) - et sans à priori - s'aperçoivent des vibrations portées par l'homme qui les incarne, et peuvent se faire une impression personnelle... qui peut les inciter à rechercher encore plus d'information si elles se sentent touchées dans leur cœur et leur conscience de l'humain.

Nous avons à élire un président de la république. Nous avons le droit de vote. Il est clair que le "système" ne permet pas à ce vote de construire la démocratie.

Alors, pour être en accord avec nos affirmations de Changement, nous ne pouvons que mettre en place à la tête de notre pays, une équipe qui va changer de système, qui va, avec le soutien des citoyens se prenant en main, faire écrouler le système de l'argent, de l'injustice, de la guerre... et le remplacer par l'action écologique, l'action sociale citoyenne et démocratique... qui ne peut qu'être une action collective totalement spirituelle.

Jean Luc Mélenchon, soutenu par Jacques Généreux, un économiste de talent, a toutes les compétences d'organisation politique et de sensation de l'humain, pour mener une tâche où il sera soutenu par les gens qui croient au véritable Changement sur la planète - et déjà en France! - sachant que notre pays a un rôle-clé dans la Transition en cours...

D'ailleurs, j'ai lu avec joie que Nicolas Hulot avait voté Jean Luc Mélenchon. 

Aux États-Unis (comme par hasard, en avant-première de nos élections!) le candidat progressiste a été éliminé. 

Tout est fait pour qu'il en soit de même en France. Mais le véritable pouvoir est dans les citoyens qui vont exprimer leur choix, et surtout dans leur nombre. Vont-ils donner à ce candidat du Changement, la possibilité de pratiquer son plan pour l'humanité? Vont-ils suivre les sirènes des médias? où au cours des ans, tout a été fait pour que le FN ne soit plus assez diabolisé pour être rejeté (et ainsi prenne la place des progressistes du changement, trop dangereux pour le "système"), et assez diabolisé encore pour qu'au deuxième tour le pouvoir guidé par le gouvernement mondial prenne toujours place.

Comprenez pourquoi l'élite mondiale qui tire les véritables ficelles des élections, a fait en sorte que le mouvement socialiste soit discrédité lorsqu'il est au pouvoir, et qu'il soit au pouvoir au moment le plus critique...

 Cela prépare tellement bien ce qu'il veut nous imposer maintenant, avec toutes ses méthodes de fichage individuel, et conditionnement humain de toutes sortes dans tous les domaines...  Ainsi, le lit du régime autoritaire prévu pour les humains déchus que nous sommes est tout prêt... 

Mais nous ne restons plus des êtres déchus. Les consciences s'éveillent. La Lumière reprend ses droits sur l'obscurité...

Que la Conscience l'emporte! dans toutes les dimensions...

Commentaire de Anne le 7 novembre 2016 à 11:44

Bonjour à vous qui êtes intéressé(e) par cet article,

Il est temps de relier nos choix politiques à notre évolution spirituelle. Notre conscience nous y enjoint.

Tout le monde est conscient à ce jour, que le monde est en pleine transition, dans tous les sens du terme - ce qui était encore prématuré pour certain(e)s en 2012. 

La crise est dans tous les domaines, donc dans celui de la politique. Les illusions tombent. Les prises de conscience se multiplient, au fur et à mesure que les conditionnements mentaux et comportementaux peuvent lâcher.

Il est indéniable que durant la campagne électorale, la manipulation va se renforcer par l'utilisation médiatique des pouvoirs élitistes.

Mais le citoyen est de moins en moins dupe.

Pourtant, il a rarement les informations globales pour pouvoir se faire une opinion. Et son vote ira souvent vers ce que ses affects du moment accrochent dans les tribulations des mots sur les maux. Certains discours sont donc souvent reçus comme paroles d'évangile, agissant sur les peurs, l'égocentrisme anesthésié...  Et les "paroles d'évangile", elles ont bien fini leur temps, quand la spiritualité authentique n'a plus besoin des religions!...

Tous les mouvements de l'histoire ont été manipulés à un niveau qui est caché aux humains. Et cela continue. Mais la différence aujourd'hui, c'est que nous avons accès de plus en plus aux autres dimensions que celle qui régit le "système" où nous sommes enfermés. Ce système ne pourra plus fonctionner, car ses limites, ses manigances, sont dévoilées chaque jour. 

Au-delà de ce qui est trié dans les médias, quasiment prêché, nous avons le pouvoir de voir la réalité telle qu'elle est vraiment. Ce pouvoir intérieur est mis en action par de plus en plus de personnes, qui secouent le cocotier, quelquefois à leurs risques et périls. L'essentiel est qu'elles ne soient plus seules, que les êtres se sentent solidaires dans une tâche qui est celle de notre époque de Transformation. 

Qui a pu ressentir comment dans les médias - manipulés par le pouvoir de l'argent! (Personne ne peut plus le contester aujourd'hui, à moins d'avoir les yeux collés :-) ) l'homme politique J L Mélenchon a été ridiculisé, censuré : l'accent étant toujours mis sur une phrase agressive répondant au scénario de la provocation permanente, et pas du tout sur ses idées, son projet, son aspiration à mettre l'intérêt général humain à l'ordre du jour, sur ses méthodes pour y parvenir...

Et les gens tombent dans le panneau, rejettent, sur une projection psychologique, sur une peur manigancée par l'etablishement pyramidal, et ne lisent surtout pas les infos réelles de ce candidat, ou ne vont pas les sentir comme vraies, les repoussant d'une phrase toute faite qui a été inculquée par l'info officielle... -  les conditionnements économiques ayant été intégrés depuis si longtemps dans les esprits, mêlés ou surajoutés aux conditionnements religieux.

Voyez comment partout, ces idées-là, qui sont celles qui peuvent changer le système, sont mises à l'écart, cachées, comme s'il s'agissait d'incivilités grossières à mettre au rebut.

Ceux, celles qui ont l'envie de lire tous ces textes (liens ci-dessous) - et sans à priori - s'aperçoivent des vibrations portées par l'homme qui les incarne, et peuvent se faire une impression personnelle... qui peut les inciter à rechercher encore plus d'information si elles se sentent touchées dans leur cœur et leur conscience de l'humain.

Nous avons à élire un président de la république. Nous avons le droit de vote. Il est clair que le "système" ne permet pas à ce vote de construire la démocratie.

Alors, pour être en accord avec nos affirmations de Changement, nous ne pouvons que mettre en place à la tête de notre pays, une équipe qui va changer de système, qui va, avec le soutien des citoyens se prenant en main, faire écrouler le système de l'argent, de l'injustice, de la guerre... et le remplacer par l'action écologique, l'action sociale citoyenne et démocratique... qui ne peut qu'être une action collective totalement spirituelle.

Jean Luc Mélenchon, soutenu par Jacques Généreux, un économiste de talent, a toutes les compétences d'organisation politique et de sensation de l'humain, pour mener une tâche où il sera soutenu par les gens qui croient au véritable Changement sur la planète - et déjà en France! - sachant que notre pays a un rôle-clé dans la Transition en cours...

Aux États-Unis (comme par hasard, en avant-première de nos élections!) le candidat progressiste a été éliminé. 

Tout est fait pour qu'il en soit de même en France. Mais le véritable pouvoir est dans les citoyens qui vont exprimer leur choix, et surtout dans leur nombre. Vont-ils donner à ce candidat du Changement, la possibilité de pratiquer son plan pour l'humanité? Vont-ils suivre les sirènes des médias? où au cours des ans, tout a été fait pour que le FN ne soit plus assez diabolisé pour être rejeté (et ainsi prenne la place des progressistes du changement, trop dangereux pour le "système"), et assez diabolisé encore pour qu'au deuxième tour le pouvoir guidé par le gouvernement mondial prenne toujours place.

Comprenez pourquoi l'élite mondiale qui tire les véritables ficelles des élections, a fait en sorte que le mouvement socialiste soit discrédité lorsqu'il est au pouvoir, et qu'il soit au pouvoir au moment le plus critique...

Ainsi, le lit du régime autoritaire prévu pour les humains déchus que nous sommes est tout prêt... Cela prépare tellement bien ce qu'il veut nous imposer maintenant, avec toutes ses méthodes de fichage individuel, et conditionnement humain de toutes sortes dans tous les domaines...  

Bonjour à vous qui êtes intéressé(e) par cet article,

Il est temps de relier nos choix politiques à notre évolution spirituelle. Notre conscience nous y enjoint.

Tout le monde est conscient à ce jour, que le monde est en pleine transition, dans tous les sens du terme - ce qui était encore prématuré pour certain(e)s en 2012. 

La crise est dans tous les domaines, donc dans celui de la politique. Les illusions tombent. Les prises de conscience se multiplient, au fur et à mesure que les conditionnements mentaux et comportementaux peuvent lâcher.

Il est indéniable que durant la campagne électorale, la manipulation va se renforcer par l'utilisation médiatique des pouvoirs élitistes.

Mais le citoyen est de moins en moins dupe. Pourtant, il a rarement les informations globales pour pouvoir se faire une opinion. Et son vote ira vers ce que ses affects du moment accrochent dans les tribulations des mots dans les maux. Certains discours sont souvent reçus comme paroles d'évangile, agissant sur les peurs, l'égocentrisme...  Et les "paroles d'évangile"!...

Tous les mouvements de l'histoire au cours du temps, ont été manipulés à un niveau qui est caché aux êtres humains. Et cela continue. Mais la différence aujourd'hui, c'est que nous avons accès de plus en plus aux autres dimensions que celle qui régit le "système". Ce système ne pourra plus fonctionner, car ses limites, ses manigances, sont dévoilées chaque jour. 

Au-delà de ce qui est trié dans les médias, quasiment prêché, nous avons le pouvoir de voir la réalité telle qu'elle est vraiment. Ce pouvoir intérieur est mis en action par de plus en plus de personnes qui secouent le cocotier, quelquefois à leurs risques et périls. L'essentiel est qu'ils ne soient plus seuls, que les êtres se sentent solidaires dans une tâche qui est celle de notre époque de Transformation. 

Qui a pu ressentir comment dans les médias - manipulés par le pouvoir de l'argent! (Personne ne peut plus le contester aujourd'hui, à moins d'avoir les yeux collés :-) ) l'homme politique J L Mélenchon a été ridiculisé, censuré : l'accent étant mis sur une phrase agressive et pas du tout sur son aspiration à mettre l'intérêt général humain à l'ordre du jour, sur ses méthodes pour y parvenir...

Et les gens tombent dans le panneau, rejettent, sur une projection psychologique, sur une peur manigancée par l'etablishement pyramidal, et ne lisent surtout pas les infos réelles de ce candidat, ou ne vont pas les sentir comme vraies, les repoussant d'une phrase toute faite qui a été inculquée... les conditionnements économiques ayant été intégrés depuis si longtemps dans les esprits, mêlés aux conditionnements religieux.

Voyez comment partout, ces idées-là, qui sont celles qui peuvent changer le système, sont mises à l'écart, cachées, comme s'il s'agissait d'incivilités.

Ceux, celles qui ont l'envie de lire tous ces textes s'aperçoivent des vibrations portées par l'homme qui les incarne, et peuvent se faire une impression personnelle... qui peut les inciter à rechercher encore plus d'information...

Nous avons à élire un président de la république. Nous avons le droit de vote. Il est clair que le "système" ne permet pas à ce vote de construire la démocratie. Pour être en accord avec nos affirmations de Changement, nous ne pouvons que mettre en place à la tête de notre pays une équipe qui va changer de système, qui va, avec le soutien des citoyens qui se prennent en main pour faire écrouler le système de l'argent, de l'injustice, de la guerre... et le remplacer par l'action écologique, l'action sociale citoyenne et démocratique... qui ne peut qu'être une action collective totalement spirituelle.

Jean Luc Mélenchon, soutenu par Jacques Généreux, un économiste de talent, a tous les talents d'organisation politique et de sensation de l'humain, pour mener une tâche où il sera soutenu par les citoyens qui croient au véritable Changement sur la planète, et déjà en France.

Aux États-Unis,(comme par hasard, en avant-première de nos élections!) le candidat progressiste a été éliminé.

Tout est fait pour qu'il en soit de même en France. Mais le véritable pouvoir est dans les citoyens qui vont aller exprimer leur choix. Vont-ils donner à ce candidat du changement la possibilité de pratiquer son plan pour l'humanité? Vont-ils suivre les sirènes des médias : où au cours des ans, tout a été fait pour que le FN ne soit plus assez diabolisé pour être rejeté (et ainsi prenne la place des progressistes du changement, trop dangereux pour le "système"), et assez diabolisé pour qu'au deuxième tour le pouvoir guidé par le gouvernement mondial prenne place.

Comprenez pourquoi l'élite mondiale qui tire les véritables ficelles des élections a fait en sorte que le mouvement socialiste soit discrédité lorsqu'il est au pouvoir.

Cela prépare tellement bien ce qu'il veut nous imposer maintenant, avec toutes ses méthodes de fichage individuel, et conditionnement humain de toutes sortes...  Ainsi le lit du régime autoritaire destiné aux humains déchus que nous sommes est tout prêt.

Mais nous ne restons plus des êtres déchus. Les consciences s'éveillent. La Lumière reprend ses droits sur l'obscurité...

Au fait, c'est avec joie que j'ai lu que Nicolas Hulot avait voté Jean Luc Mélenchon. 

Que la Conscience l'emporte! dans toutes les dimensions...

Commentaire de Anne le 7 novembre 2016 à 8:51

Bienvenue sur épanews

épanews est le 1er réseau social dédié à l'épanouissement et au bien-être.

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

Stages & formations

Publiez gratuitement vos annonces cliquez ici - déjà 220 annonces !

Populaire

© 2017   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Échange de liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation