Fabrication d’un générateur d'argent colloïdal ultra simple

Suite à mon article sur l’argent colloïdal, http://epanews.fr/profiles/blogs/l-argent-collo-dal-une-panac-e-pre... , je vous présente sur cette page :

La fabrication d’un générateur d'argent colloïdal ultra simple

Si vous souhaitez fabriquer de l'argent colloïdal vous-même, vous pouvez acheter un générateur.

La fabrication d'argent colloïdal à domicile est une solution économique mais il vous faudra investir environ 100€ pour avoir un appareil basique.

Les différents types d'appareils domestiques

http://www.fichier-pdf.fr/2012/04/16/argent-colloidal/preview/page/40/

Ces appareils se présentent en général sous forme d'un petit boîtier sur lequel sont insérées deux électrodes amovibles en argent pur. Ce boîtier est alimenté par piles ou se branche sur le secteur. Certains modèles sont à la fois à piles et secteur.

Ces appareils sont le plus souvent du type basse tension courant continu (LVDC)

Parmi les appareils LVDC on peut distinguer deux catégories : les modèles à voltage constant et les modèles à courant constant.

Appareils LVDC, modèles à voltage constant

Dans ce type d'appareils (ayant un voltage fixe compris en général entre 25 et 36 volts), la réaction démarre lentement à cause de la faible conductivité de l'eau ultra pure (à ce moment, l'intensité du courant est de l'ordre de 0,25 mA). À mesure que des ions d'argent sont libérés, la conductivité augmente et la production des ions s'accélère, ce qui augmente la conductivité et ainsi de suite. Si bien qu'au bout d'un certain temps le courant dépasse la limite à partir de laquelle de grosses particules sont fabriquées. Pour cette raison, ne faites pas de concentration trop forte.

Appareils LVDC, modèles à courant constant

Dans les appareils à courant constant la réaction démarre comme précédemment, mais très vite, à mesure que la conductivité augmente, le régulateur de courant réduit le voltage en proportion et de ce fait la taille des particules demeure uniforme. Le voltage peut ainsi tomber jusqu'à 3 ou 4 volts afin de maintenir l'intensité de courant désirée et la concentration peut augmenter sans que la taille des particules soit affectée. Bien sûr, il y a des limites pratiques.

Je vous propose ci dessous la fabrication d’un appareil LVDC, à voltage constant assez facile à réaliser par un ‘‘bricoleur’’. Mais pour pallier l’emballement de l’électrolyse, le processus ne se fait pas en réduisant le voltage, mais en éloignant la distance entre les électrodes. Cela demande quelques moyens d’adaptation suivant le générateur que vous allez fabriquer, et le volume d’eau traitée.

Un premier modèle facile à fabriquer en peu de temps sur une platine en plastique d’un récipient alimentaire. Les clous sont serrés contre la plaque et bloqués par les vis des sucres.

 

Matériel de récupération :

- Un transfo redresseur. C'est le genre d'alimentation dont on se sert pour les modems...  Les tensions vont de 5 à 24 V. La tension n’a pas une grande importance, plus elle est élevée, (jusqu'à 50/60 volts) plus l’électrolyse sera rapide.

- Si possible une embase de connexion assortie à votre transfo redresseur pour pouvoir le séparer de la platine du générateur.

- Une plaque (type plexiglas d’environ 10cmX10cm) assez épaisse pour tenir des vis (de type inox récupérés dans du matériel électronique)

- Un bridage est souhaitable avec une résistance (mais pas nécessaire) pour éviter un emballement et la production de grosses particules. Procurez vous pour cela une résistance de 3,3 kOhm ou pour une production plus fine de 10 kOhm. (10ct) (Bien repérer le sens du courant)

- Des dominos électriques, (un double et un triple pour l’appareil ci-dessus)

- Ou un gros potentiomètre linéaire (4cm) à modifier pour les bons bricoleurs.

- Deux cosses électriques bien rigides qu’il vous faudra tordre à 90° (Il vous faudra les choisir en fonction de vos électrodes d’argent. (Voir le chapitre : Qualité des électrodes))

- Un bocal en verre de 0,5 à 1 litre

- Une prise programmateur pour contrôler le temps de l’électrolyse.

- Pour le contrôle de la qualité du produit : Un testeur de qualité d'eau de ppm (TDS compteur numérique) (moins de 10€)

La mesure des ppm se fait après agitation (cuillère en plastique ou le bout du testeur).

 Fabrication :

Un dessin à l’échelle de vos éléments à installer vous permettra une bonne répartition sur la plaque par rapport au type de bocal utilisé.

L’élément le plus simple à installer sur la platine, est l’électrode fixe

Percez un trou dans la platine légèrement supérieur au diamètre de la cosse. La cosse sera pliée à 90° et percée d'un trou pour la maintenir avec une vis en même temps que la cosse du fil de la résistance.

Le condensateur linéaire sera ouvert. Le patin à l’intérieur débarrassé de ses contacts électriques recevra la cosse pliée à 90° pour la deuxième électrode et maintenue avec une vis en même temps que la cosse du fil d’alimentation. (la cosse sera percée pour sa fixation)

Le support du condensateur a été récupéré dans une boite alimentaire en plastique. Présentez le condensateur les pattes de fixation droites sur le support en plastique et pressez le tout dans un étau en intercalant une planchette pour marquer l’emplacement des pattes de fixation. Faite une lumière dans le support en proportion de la grosseur de la cosse de l’électrode. Fixez ce support sur le plexi au regard de votre première électrode à 1cm de celle-ci pour faire la lumière dans le plexi. Enlevez le côté du condensateur par où passera le fil. Remontez le condensateur modifié et le tout sur son support.

Vous pouvez maintenant fixer cet élément sur le plexi.

Montage électrique

L’embase et la résistance ne sont pas indispensables, mais si vous pouvez vous procurer ces composants leur installation est simple.

Récupérer l’embase avec son support qui vous servira à la fixer sur le plexi

Repérez les contacts pour y souder les deux fils d’alimentation. L’un sera celui de l’électrode mobile, l’autre pour l’électrode fixe avec en intermédiaire la résistance. (Attention au sens de la résistance (voir photos)) J’ai protégé la résistance par un bout de tuyau

Les soudures finies, fixez le tout sur le plexi.

Dans mon cas, pour ne pas déformer le support de l’embase, j’ai mis en intermédiaire entre le plexi et le support de l’embase des rondelles découpées dans le même plastique que le support du potentiomètre.

Vous pouvez à présent mettre en place les électrodes en argent sur les cosses.

Votre générateur est prêt.

 Qualité des électrodes : les électrodes doivent être d'un degré de pureté suffisant pour éviter la formation d'ions plus ou moins toxiques. La pureté conseillée est généralement de 99.99 %.

Au simple fil d'argent, on préférera un ruban dont la largeur peut varier entre 6 mm et 25 mm. D'une part la durée de vie de l'électrode sera beaucoup plus longue, d'autre part la densité du courant électrique sera d'un niveau plus faible, ce qui entraîne la production de particules plus fines. Pour le nettoyage, passez un coup d’essuie-tout sur les électrodes. Attention en relevant les électrodes du bocal, allez y doucement car il se sera formé une oxydation noire sur une des électrodes. Évitez que des particules se détachent. Il vous est toujours possible de nettoyer l’électrode en cours de fabrication ce sera même un plus pour la qualité du produit.

Qualité de l'eau : l'argent colloïdal doit être préparé avec une eau de haute qualité. L'eau du robinet, les eaux minérales contiennent des particules qui peuvent réagir à l’électrolyse elles sont donc proscrites.

Achetez en pharmacie de l’eau purifiée :

L'eau purifiée désigne, selon les normes de la Pharmacopée européenne, l'eau destinée à la préparation de médicaments autres que ceux qui doivent être stériles et exempts de pyrogènes, sauf exception justifiée et autorisée.

Normes de la Pharmacopée

L'eau purifiée (Aqua purificata) en vrac est préparée par distillation, par échange d'ions, par osmose inverse ou par tout autre procédé approprié à partir d'une eau destinée à la consommation humaine comme établie par l'Autorité compétente.

Eau hautement purifiée (Aqua valde purificata)

Eau destinée à être utilisée dans la préparation de médicaments lorsqu'une eau d'une qualité biologique élevée est nécessaire, sauf dans les cas où l'emploi d'eau pour préparations injectables est requis.

Concentration

La quantité réelle d'argent dans une solution colloïdale se mesure en milligrammes par litre. Dans la pratique, on utilise le plus souvent une mesure équivalente : les parties par million (ppm). Ceci désigne le nombre de parties d'argent (en poids) pour chaque million de parties d'eau. Par exemple, 10 parties par million signifie 10 parties d'argent pour un million de parties d'eau (noté 10 ppm)

D'après les tests effectués en laboratoire, et l'expérience des fabricants et des utilisateurs, il semble qu'aucune affection ne nécessite de concentrations supérieures à 30 ppm. La plupart des solutions commerciales ont une concentration de 5 à 20 ppm.

Avec cet appareil simple, Ce sera à vous d'ajuster les variables en fonction du titrage désiré.

La durée de fabrication est fonction du voltage, du volume d'eau de la température, et tenez compte que la concentration est exponentielle car proportionnelle en rapidité à la conductibilité.

Mesurez le titrage au bout d'une demi heure et adapter l’appareil en fonction du titrage désiré Vous pouvez vous tenir dans une marge de concentration entre 5 et 10 ppm pour être sure d’avoir un produit de bonne qualité. Ce qui est amplement suffisant pour des soins normaux. Il vous suffira d’augmenter les prises si nécessaire.

Couleur : Un indicateur simple, mais fondamental, la qualité de l’argent colloïdal est la couleur qu'il présente. Les meilleurs produits sont parfaitement incolores. À mesure qu'augmente la taille des particules, on voit apparaître une certaine teinte : jaune pâle, puis or, brun, rouge et noir. Le brun, rouge et noir indiquent des produits de qualité inacceptable.

Faites peu d'argent colloïdal à la fois. Transvasez le liquide dans un flacon de verre teinté à conserver à l'abri de la lumière. Si la solution jaunit fortement ou noircit, jetez là par précaution.

Avertissement

Les informations données ici sont destinées à la réalisation expérimentale d’un générateur d’argent colloïdal. L’auteur ne suppose aucune application thérapeutique de ce générateur et décline toute responsabilité suite à son usage.

 

Visites : 8480

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘épanews’.

Rejoindre épanews (c'est gratuit)

Bienvenue sur épanews

épanews est le 1er réseau social dédié à l'épanouissement et au bien-être.

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

Stages & formations

Publiez gratuitement vos annonces cliquez ici - déjà 220 annonces !

Populaire

© 2017   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Échange de liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation