Informations

Être femme

Espace d'échange, d'information et de partage autour des valeurs féminines.

Membres : 254
Modification : 15 juin

Mes chères soeurs,

La plume légère,
nous vous invitons,
à un groupe pour et par les femmes,
un groupe de soeur,
un groupe à partager sans modération.

Toutes ces femmes,
petite , grande , jeune, vieille,
douce , rebelles,
ici et là,
voyageuse, déesse, artisane, militante, mère ...

Dessinons notre féminin !!!

Yael

Commentaires

Commentaires bienvenus

Pour ajouter un commentaire, vous devez être membre de ‘Être femme’.

Commentaire de Fleur . le 15 Juin 2017 à 9:21

Bonjour à vous toutes !!

J'habite Allauch près de Marseille , heureuse de rejoindre ce groupe .

Hâte de partager le merveilleux que nous portons au creux de nous .Pour l'heure encore beaucoup de travail mais je reviens vers vous en fin de mois  et c'est avec joie que je proposerai, en toute amitié, une journée à la Sainte Baume pour celles qui le souhaitent !! Pour vous ce matin .A une prochaine fois !

La couleur des éléments fondus sur mon cœur fait jaillir un volcan d'immortalité vive.
L'artiste ne s'étonne plus de rien: des milliers de vies circulent dans l'opium de mon ventre. Je suis amoureuse de moi !!!
Je  dénoue ma femme squelette dans un murmure transparent ailé.
elle est le berceau d'un bruit assourdissant de silence et de bouillonnement de vie
Le voyage jusqu'à mon imagination est un chemin de lumière.
Moi, rassasiée d'images virevoltantes je dors un instant avant de m'éveiller sous une forme nouvelle et ainsi satisfaire la pulsion capricieuse de mon amour pour moi dans le cycle vie mort vie !!
Commentaire de Erdil le 14 Juin 2017 à 20:23

Je place mon texte sur la femme : 

Ô mes amis ne vous plaigniez pas de l'Ami à l'ennemi vous n'en recevrez que débordement !
Elle m'accueillit dans une demeure Suprême sur un lit nuptial par un regard noir et profond
-l'Amour de Tes paroles me lie définitivement à Toi, dis moi que je dise car je T'aime en sorte que j'aime tous les objets rattachés à Ta volonté ; lorsque Tu désires l'éloignement j'aime l'éloignement ; toutes Tes activités sont l'objet de mon attention, de mon Amour lui dis je
Là je savourais chaque instant comme un essor pour l'oeuvre que me procurait sa Présence dans le silence
-tu es venue à Moi élevé Lumière conformément à Mon Ordre d'aimer Mon Bienfait alors j'ai effacé ta raison soumise à Mes obligations, la cible de l'Amour est l'Amour sans compensation au delà du salut et de la crainte de ceci et celà; Je t'ai offert la Réalité cachée d'un Esprit quand d'autres professent et s'aventurent dangereusement sans Mon Savoir exprima t elle
Elle s'approcha alors par un mystère en plus comme une fin dans une Fin sans fin tel un symbole dans mon cœur sans définition;
Je suis Qui j'aime et Qui j'aime c'est Moi !
Elle posa Son souffle sur mon souffle c'est pourquoi pour toujours mes regards sont des fleurs et mes propos du sucre mon Romantisme l'emporte !

Commentaire de Airaro Amélie le 3 Avril 2017 à 21:42

Bonjour à toutes :p!

Je suis sur Montpellier. Hâte de discuter, d'échanger et même de faire des sorties avec celles qui souhaitent. Bonne soirée à toutes :)!

Commentaire de Albatros le 7 décembre 2016 à 14:14

©Mariette Barella ☽O☾ Thérapeute intuitive et énergétique - Moon Mother Avancée - Soins et Eveil du Féminin

http://mariette-barella.fr/

Commentaire de Ludivine le 25 novembre 2016 à 14:22

L'enfant en moi, l'enfant en soi

Ne peut nourrir l'adulte sans déployer ses racines,

Chaque pétale est un désir profond qui vit dans son coeur,

Alors l'enfant regarde les étoiles,

et découvrant la magie en chaque chose,

Fait éclore la lumière de mon âme.

Heureuse la petite fille déploie son bonheur à l'extérieur.

Lorsque l'amour a ravagé son coeur,

La femme en moi,

Fière, authentique, courageuse et magnifique, se relève,

Raffine à sa façon ses rêves, ses buts, ses choix

La femme en moi,

Travaille les couleurs, la créativité de son expression,

Et libère dans son potentiel créateur, sa lumière,

transcende par son amour, les doutes et les critiques qu'elle s'impose.

La femme en moi,

Prend le risque de se dévoiler,

se laisse respirer a nouveau,

déploie son bonheur à l'intérieur,

Ecoute son coeur, et sa sagesse intérieure répand comme une onde,

La compassion l'amour et l'unité retrouvée

Jusqu'à devenir une femme sacrée en son temple intérieur

Ludivine

Commentaire de Albatros le 29 Septembre 2016 à 14:23

Oui, la femme est à l’image de la Terre !...

De par ses formes, que les poètes ont si souvent et formidablement célébrées... Ses formes ne sont-elles pas montagneuses, volcaniques, souvent rondes, d’une plénitude lunaire ? Lorsqu’elle se déplace, tout bouge, se balance, ses seins, ses fesses …

La femme danse naturellement, la femme explose, tremble, se répand en rivières d’émotions… De ses seins coule du nectar, sa bouche s’ouvre sur des cascades de rires… Oui, à l’image de la Terre, la femme est toujours en mouvement : elle flambe, craque, ruisselle, se montre cyclothymique… Au rythme de ses saisons, elle donne ses fruits… Elle s’exprime, se révèle, parle beaucoup, comme les oiseaux chantent incessamment…Elle se vit louve avec son enfant, elle connaît le secret des plantes, le sourire des parfums, le goût des couleurs…

A l’image de la Terre, la femme ne peut être qu’en perpétuel changement, en permanente métamorphose, par les émotions, les humeurs, les fantaisies. La légèreté et la fraîcheur pétillante du printemps, la chaleur et la plénitude de l’été, la quiétude et le dépouillement de l’automne, puis la froideur et l’intériorité de l’hiver ; toutes ces étapes, tous ces moments transformateurs et cycliques ne sont-ils pas reflets des émotions féminines ?

Comme la Terre vit au rythme de ses cycles, qui réapparaissent de façon incessante depuis la nuit des temps, la femme vit au tempo de ses émotions. Elle ne peut se taire : l'expressivité est partie constitutive de son essence.

La Femme, à l'instar de la Terre, n’obéit à aucune loi sinon celle de la nature, de sa nature !

Marc Vasistha

Commentaire de Albatros le 28 Septembre 2016 à 14:48

"La Toltèque d'aujourd'hui sait qu'il n'existe aucune règle, aucune certitude, aucune figure d'autorité.


Elle cherche à se libérer de la peur pour se soumettre à l'amour et l'acceptation.


C'est dans l'amour et l'acceptation qui jaillissent d'elle qu'elle découvre le bonheur, et elle sait que cet amour est infini, car c'est sa nature même d'aimer.


Elle embrasse la vie et danse de joie et de gratitude à chaque instant de son existence.

C'est cela la voie toltèque ; la guerrière spirituelle moderne est une artiste de l'esprit."


Allan Hardman

Artiste: Steve De La Mare

Commentaire de Ninon le 26 Septembre 2016 à 10:34

Ce texte est magnifique de vérité. Merci.

Commentaire de Albatros le 19 Septembre 2016 à 10:37

La femme s’est meurtrie à attendre que l’homme s’ouvre par son Cœur et se déploie à travers elle. Cette quête insatiable la ronge et la perd elle-même…

*

L’homme, dans son père, ses frères, ses fils, ses oncles, ses cousins, ses voisins, ses collègues, ses amis, son mari,etc ne lui donne pas sa résonance, l’écho d’Amour qu’elle porte par nature (même si elle est elle-même bien souvent inconscience de cela). Depuis son enfance, ses hommes ne l’accueillent pas, elle se sent incomprise d’eux. Parce que les hommes ne lui donnent pas ce qu’elle cherche tant, elle est dans une frustration qui la pousse dans la tristesse et la colère.  Cette frustration la dévore et l’amène dans le rejet et l’envie.

*

Elle ne peut nommer ce qui l’abime mais, se manifeste en elle, ce manque qu’aucun homme ne réussit à combler vraiment… Il y a comme un fossé entre l’homme et elle, et cela la chagrine. Elle veut Aimer parce qu’elle est cela.

*

S’étant oubliée elle-même, elle cherche à toucher l’homme, en allongeant son corps, en fourvoyant son Cœur. Elle s’épuise à se donner. Elle cherche le contact des hommes, les chérit et les étouffe de ses attentes. Elle veut Aimer, donner, insuffler.

*

Ou alors lasse, elle se détourne d’eux, du don, elle se dérobe de leur regard, de son propre regard, et devient chaste. Elle donne alors à dieu, aux animaux, à ses enfants, à son travail etc et/ou attend celui qui pourrait enfin la réceptionner dans sa capacité d’aimer pleinement. Elles rejettent ceux là même qui l’embellissent.

*

Elle est perdue. Alors même que l’homme la cherche…

*

La femme est le subtil, aérienne, puissante par son Cœur mais elle a à se reconnecter à la terre, à son corps. Son corps peut être sa démonstration d’Amour terrestre. Elle a à réconcilier sa part féminine, masculine, à marier son Cœur dans son Corps pour se libérer et délivrer tous les hommes (de ses attentes).

*

Femme ! Libère Toi de ta prison ! Femme jouit d’être femme, d’être celle que tu es, d’être le Coeur de Dieu !

*

Femme ! Libère Toi ! Ton Amour ne s’impose pas ! Libère la femme meurtrie qui vit en Toi, toutes ces femmes qui ressurgissent à travers Toi ! Fais la paix. N’attends pas de l’homme son Amour, éveille l’Amour en lui ! Laisse le te guider jusqu’à ta chair, te reconnecter et t’ancrer à ton corps jusqu’à imploser de l’intérieur et de jouir de ta présence incarnée. Tu ne peux le faire que si ton couple intérieur s’est osmosé. Inspire et attire alors l’homme dans ton rayonnement. Laisse-le venir. Laisse le partir. Laisser-le cheminer à son rythme, qu’il est soif d’aller s’abreuver à ta Source. Parce qu’il sait, au fond de lui, que tu es de celles qui le révèle…

Céline Maitrī (22/08/16)

Commentaire de Albatros le 13 Septembre 2016 à 10:02

Une Déesse est une femme qui émerge de ses profondeurs.
C’est une femme qui a exploré honnêtement son côté sombre et a appris à célébrer sa Lumière.


C’est une femme qui peut tomber amoureuse des magnifiques possibilités qui l’habitent.
C’est une femme qui connaît la Magie et les endroits Sacrés en elle, qui peuvent élever son âme....


C’est une femme qui émet de la Lumière, qui est magnétique, chacun peut sentir sa présence lorsqu’elle est dans une pièce.
Elle est forte et douce à la fois.
Elle a une énergie sexuelle puissante et a appris à maîtriser son pouvoir de séduction.


Elle adore son corps, elle est aérienne.
Elle chérit la beauté, la lumière et l’amour.
Elle est une mère pour tous les enfants. Elle coule avec la Vie dans la grâce facile.
Elle peut guérir avec un regard ou avec sa main.
Elle est sensuelle et intrépidement érotique, et s’engage dans le sexe de façon à partager avec une autre Âme, le contact du Divin.
Elle est la compassion et la sagesse.
Elle est le chercheur de Vérité et s’intéresse profondément à quelque chose de plus grand qu’elle.


C’est une femme qui sait que son but dans la vie est de s’élever avec l’Amour.
C’est une femme amoureuse de l’amour.
Elle sait que la Joie est son destin et qu'en l’embrassant et le partageant avec les autres, les blessures se guérissent.
C’est une femme qui est venue pour savoir que son partenaire est sensible, perdu et effrayé comme elle l’a été de temps à autres.


Elle est venue pour comprendre les cicatrices qu'il a, et sait que l’Amour qu'ils partageront ensemble pourra être le soulagement, la guérison de leurs blessures.
C’est une femme qui peut s’accepter comme elle est, et accepter les autres comme ils sont.


Elle est capable de se pardonner ses erreurs, et ne pas se sentir menacée même quand on l’attaque.
C’est une femme qui peut demander de l’aide quand elle en a besoin ou aider lorsqu'on lui en demande.


Elle respecte les frontières, le siennes et celles des autres.
Elle peut voir l’Univers dans les yeux des autres.
Elle peut voir l’Univers en Elle.
Elle peut voir l’Univers dans chaque situation de la Vie.
C’est une femme qui prend ses responsabilités pour tout ce qu'elle crée dans sa vie.


C’est une femme qui est dans le soutien et le don, totalement.
C’est une Déesse.


~Sharon-lee Kaplan - Traduction San Jee

 

Membres (253)

 
 
 

Bienvenue sur épanews

épanews est le 1er réseau social dédié à l'épanouissement et au bien-être.

Rejoignez notre communauté pour partager textes, photos et vidéos sur le thème du développement personnel.

Stages & formations

Publiez gratuitement vos annonces cliquez ici - déjà 220 annonces !

Populaire

© 2017   ↑ Menu | Créé par l'association épanews    

Échange de liens  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation